Seisme violent en Chine:

le

Seisme violent en Chine:

Un puissant séisme de magnitude 6,6 sur l’échelle ouverte de Richter a frappé dans la matinée le sud-ouest de la Chine, faisant au moins 71 morts et 2200 blessés selon les autorités locales qui ont dépêché des milliers de soldats en renfort pour les opérations de secours.

L’agence de presse officielle chinoise a indiqué que le séisme avait atteint une magnitude de 7, alors que l’Institut de géophysique américain (USGS) l’a estimé à une magnitude de 6,6. L’épicentre, a été localisé à 30,3 degrés de latitude nord et 103,0 degrés de longitude est.

La profondeur du séisme a été estimée à 12 km, soit relativement superficielle, ce qui favorise l’ampleur des dommages.La secousse a été fortement ressentie à Chengdu, la capitale provinciale du Sichuan, et jusqu’à la métropole géante voisine de Chongqing, une municipalité ayant rang de province habitée par quelque 33 millions de personnes. Dans ces deux mégalopoles, les habitants ont quitté leur domicile en hâte, pour sortir à l’air libre.

La catastrophe s’est produite au pied du plateau tibétain, dans la province du Sichuan, une région de forte activité sismique déjà lourdement endeuillée en 2008 par un puissant séisme.

La cellule d’urgence de la province a fait elle état, plus de quatre heures après la secousse tellurique, d’un bilan provisoire de 56 décès et 600 blessés.

Le séisme a surpris la population juste après 8 heures (deux heures à Paris), et de nombreux résidents se sont précipités dehors encore en pyjama.

Les premiers rapports montrent des bâtiments peu élevés qui se sont effondrés, avec de nombreux gravats encombrant les rues. Certains clichés pris du ciel montraient des zones rurales où des maisons semblaient avoir été rasées jusqu’aux fondations et d’autres, d’habitat plus dense, où les dommages semblaient plus limités.

Plus de 2.000 militaires ont été dépêchés en urgence, renforçant les secouristes déjà sur place pour les opérations de sauvetage.

Le nouveau président chinois, Xi Jinping, a demandé des efforts tous azimuts pour venir en aide aux victimes et le Premier ministre Li Keqiang a fait savoir qu’il se rendait dans la région touchée. Son prédécesseur, Wen Jiabao, s’était acquis une certaine popularité en Chine en allant sur les lieux de précédentes catastrophes.

L’accès des secours était entravé par des glissements de terrain provoqués par le séisme, a relaté la télévision d’Etat CCTV. Beaucoup de bâtisses anciennes du district de Lushan se sont écroulées ou ont été endommagées.

Des étudiants sont pris au piège sous un bâtiment universitaire qui s’est effondré à Ya’an, a rapporté le portail d’information Sina.com. Des locaux hébergeant une garderie d’enfants dans le district de Lushan se sont également écroulés, faisant un nombre inconnu de victimes, selon un résident local qui a publié une photo sur l’internet.

Le samedi, jour du séisme, les écoliers chinois n’ont généralement pas cours, au contraire de certains lycéens.

La province du Sichuan, une des plus peuplées de Chine, avait été frappée en mai 2008 par un tremblement du terre dévastateur qui avait fait plus de 87.000 morts et disparus.

Des édifices dont les normes ne sont pas toujours respectées

Peu après le tremblement de terre de 2008, la qualité de construction des bâtiments scolaires avait suscité un véritable tollé. La Chine est un pays coutumier des tremblements de terre, même si la population y est nettement moins sensibilisée au risque sismique qu’au Japon.

Elle a notamment été le théâtre de l’un des séismes les plus meurtriers de l’Histoire, dans la région de Tangshan (nord-est), en 1976, avec au moins 242.000 morts officiellement et jusqu’à 700.000 selon d’autres sources.

Les édifices bâtis dans les zones rurales chinoises sont souvent construits avec des matériaux de qualité médiocre et les normes antisismiques sont rarement respectées.

Publicités

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s