14 Juillet : ces dangereux pétards qui mutilent

le

Trois personnes ont été blessées aux mains en manipulant des engins pyrotechniques. La police craint le pire lors du 14 Juillet.

Doigts arrachés, incendie d’appartement, policiers pris pour cible… Les accidents et incidents se sont multipliés ces derniers jours, un peu partout en Ile-de-France, avec le recours à des feux d’artifice et autres engins pyrotechniques, formellement interdits à la vente. Ces deux derniers jours, trois adultes ont été grièvement blessés après avoir manipulé des pétards, de type mortier.<btn_noimpr>

 

De puissants engins — en forme de boule dont le diamètre varie entre 40 mm et 60 mm et qui s’utilisent avec un tube planté dans le sol — à l’origine de terribles blessures lorsqu’ils explosent entre les mains d’utilisateurs imprudents.

 

Hier, à Montreuil (Seine-Saint-Denis) et à Arcueil (Val-de-Marne), deux hommes, âgés de 19 et 29 ans, ont été ainsi mutilés en jouant avec des mortiers. Le premier a eu deux doigts arrachés, tandis que le second a eu trois phalanges et le pouce sérieusement endommagés. La veille, dans le XIIIe arrondissement à Paris, une autre victime a eu tous les doigts de la main gauche arrachés dans les mêmes circonstances.

L’an dernier, les services d’urgence avaient enregistré une importante hausse de personnes blessées par ces redoutables pétards. Près d’une trentaine de victimes avaient été secourues rien qu’à Paris et en Ile-de-France, pour de profonds traumatismes — souvent irréversibles —, causés par ce type d’explosions.

Et même si le préfet de police de Paris a annoncé, à travers sa lettre hebdomadaire « PPrama », avoir déjà pris un arrêté pour interdire la vente de ces engins pyrotechniques, les services de police redoutent le pire. « On s’attend forcément à devoir porter assistance à de nombreuses personnes qui vont se blesser en manipulant ces mortiers, confie un haut fonctionnaire. Par ailleurs, nous allons aussi être la cible de jets. C’est un jeu dans certaines cités de viser les forces de l’ordre avec ces engins. »

Mercredi, les policiers de la Saint-Saint-Denis ont saisi près de 200 kg de pétards dans une boutique à Aubervilliers. 10 kg avaient également été saisis aux Mureaux (Yvelines). Enfin, le 6 juillet, le salon d’un appartement à Saint-Denis a été ravagé par un incendie provoqué par un tir de mortier.

  

[  ARTICLE VU SUR : Le Parisien ]

SUR LE MÊME SUJET

 

Publicités

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s