GoogleGlass, l’espion qui m’aimait …

La liberté de chacun s’arrête là ou commence la vie privée des autres .

googleglass

Dicton qui devient obsolète aujourd’hui depuis l’arrivée de certaines technologies. Aujourd’hui, penchons nous de plus près sur les aspects sournois de GoogleGlass !

Google Glass, mode d’emploi: 

voici une petite  séquence tournée par des journalistes de Europe 1 sur l’utilisation standard de cet outil de visualisation:

 Cette paire de lunettes comporte une caméra, un micro, des mini-écrans ainsi qu’un pavé tactile sur l’une des branches. Elle permet d’accéder à internet par Wi-Fi ou Bluetooth, la commande vocale vous permet ainsi de faire des captures vidéo ou des recherches en ligne en gardant les mains libres. Vous pouvez également accéder à tous les services de Google comme par exemple Google street pour naviguer en visualisant un itinéraire indiqué devant vous, ou afficher la fiche technique d’un appareil, une adresse un numéro de téléphone … Bref que des outils qui peuvent s’avérer finalement utiles pour les assistés que  nous sommes devenus. Utiles oui , mais sont elles nécessaires ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les dérives évidentes sont flagrantes. Une parodie de Gonzagues Tv nous donne un aperçu de ce que peuvent apporter comme informations ces lunettes d’un nouveau genre:

Alors, c’est bien sûr une parodie, les personnes sont des comédiens, mais l’idée de l’abus est déjà en place, et l’utilisation des Glass est directement orientable pour violer la vie privée ou l’intimité des personnes visées par ces lunettes, puisque ceci est bien sûr à leur insu.

Un mode de consommation ordinaire ?

Prévues pour le début de l’année 2014 et pour un somme de moins de $500, les googleGlass seront certainement une réussite car bien des personnes dans bien des secteurs en verront l’utilité immédiate, par exemple dans certains commerces nécessitant beaucoup d’informations, ou dans les hôpitaux pour retrouver des dossier rapidement lorsque le patient est présent sans ses données médicales. Elles peuvent aussi être utile lorsque vous avez besoin d’une information géographique, ou de faire une capture vidéo lors d’un sinistre. Actuellement accessibles pour $ 1500 et seulement pour certains développeurs, Google parle déjà de l’ouverture d’une boutique dédiée aux Apps de ses lunettes, tandis que plus généralement, les opticiens sont en train de travailler sur ce concept pour appliquer ces propriétés (projection sur le verre des lunettes).

Un pigeon à plumer jusqu’au bout ?

pigeon du net

L’utilisateur des GoogleGlass est vraiment un bon parti pour le géant de la recherche en ligne. En effet vous êtes rentable pour lui par 3 fois au moins:

-1- Vous achetez les lunettes pour environs $500

-2- Vous achèterez forcément des applications complémentaires ( modules, extensions etc …)

3- Tout ce que vous voyez, faites, dites ou entendez, Google le voit, le sait et surtout l’archive et le traite dans un but évident :  vendre votre existence au plus offrant .

L’enregistrement de votre activité avec ces lunettes n’est pas là juste pour vous permettre de revenir en arrière comme une sorte de  » Time Machine  » de votre vie réelle, mais surtout pour faire de vous une cible idéale dont les us et coutumes seront décortiquées, analysées et classées en vue d’être revendues ensuite à des régies publicitaires avec un rendement des ventes bien supérieur à ce qu’il est actuellement. C’est pourquoi Google vient d’ailleurs de déposer un brevet Pay-Per-Gaze (PPG) Un système permettant d’espionner les utilisateurs de Google Glass pour la publicité ciblée, sans que l’utilisateur ne puisse porter plainte, il aura signé cette close en acceptant les conditions générales de vente  !

La législation devra aussi être modifiée pour assurer la vie privée, mais difficile à garantir dans ces conditions. Interdites déjà dans les casinos, au cinéma ou dans les musées, elle pourraient très bien (et je le souhaite) être tout simplement interdite dans les lieux publics pour la nuisance qu’elles occasionnent, au même titre que la cigarette. C’est à dire dans des espaces réservés aux seuls utilisateurs (consommateurs), conscient que Google enregistre tout dans ces endroits !

Alors, GoogleGlass, une bonne invention ?

Avant de quitter cet article, auriez-vous deux secondes à consacrer à notre sondage ???Merci aux participants.

Advertisements

11 commentaires sur “GoogleGlass, l’espion qui m’aimait …

  1. On disait la même chose du Web il y a une quinzaine d’année… Le smartphone en disent autant sur nous à l’heure actuelle. Les sondages pooldaddy, comme celui présent à la fin de ce texte, sont aussi une façon de nous connaître d’avantage.

    J’ai tout de même hâte de voir su ce produit deviendra populaire ou non.

    J'aime

    • La nouveauté fait peur c’est un fait, mais Google glass ce n’est pas seulement le web et tes données personnelles, c’est une escalade dans l’invasion de l’intimité de tous !
      Dans la rue, tu marche et tu ne sais même pas que quelqu’un te filme et pourrait utiliser ces données…
      Un homme se promène en charmante compagnie, mais ce n’est pas sa femme, un homme en arrêt maladie est filmé dans une soirée, une personne entre chez toi, filme ton intérieur et le publie, un entretien d’embauche qui est (comme dans la vidéo de Gonzagues) supervisée pour tout contrôler en amont sur le cv, ils existe des dizaines d’exemples de référence pour montrer à quel point c’est nuisible pour les autres …
      C’est vraiment dégueulasse car dans l’autre sens, toi, tu ne sais rien de ton employeur ni du stockage de tes données, ni même que ton quotidien enrichit ces groupes qui ne te verseront pas un seul centime mais s’engraisseront allègrement sur ton compte.

      Et puis tu dois être un modèle exemplaire dans l’intérêt de compagnies peu scrupuleuses, pour Google et autres qui eux laissent le flou le plus total sur leurs desseins et intérêts.
      C’est une contrainte à la déshumanisation individuelle pour une sorte d’obligation d’irréprochabilité collective. Ou comment faire des humains des moutons à la chaîne, des poulets de tabulation, les homogooglus !

      Pour le smartphone, c’est l’utilisateur qui expose ses données.
      Avec les lunettes, c’est bien sûr l’utilisateur mais aussi toute personne qu’il croise en les portant, et là, c’est totalement irrespectueux de la vie privée d’autrui. C’est ici que je trouve ça dérangeant.

      J'aime

      • Pourtant on ne se gêne pas pour présenter des vidéos où on voit de policiers battre quelqu’un non? Là, on aime ça!

        Tous les exemples que tu amènes sont des exemples où une personne fait quelque chose de mal : Un homme qui trompe sa femme, un autre qui est se fait payer des journée de maladie mais qui ne l’est pas vraiment…

        Dans les autres cas, comme pour l’entrevue, je ne vois pas trop d’inconvénient et, google ou pas, l’employeur doit avertir d’abord qu’il film l’entretien sinon il est dans l’illégalité. Même chose si une personne entre chez toi et film. Il est dans l’illégalité.

        De toutes façons, ces lunettes sont facilement reconnaissables non? Et ne laisse pas entrer d’inconnu chez toi! 😉

        Avec les lunettes, si tu es dans un endroit public, oui, il y a des chances que tu te fasse filmer. Mais ce n’est rien de nouveau sous le soleil! C’est quelque chose de possible et ce depuis une trentaine d’année déjà. Oui, aujourd’hui c’est facilité avec le format des caméras mais, google n’a rien inventé. Tout ce que tu reproche à Google aujourd’hui est du possible depuis quelques années déjà.

        Parcontre les lois demeurent les mêmes et ce qui est illégal avant les lunettes Google l’est toujours après celles-ci.

        J'aime

      • C’est pas faux ce que tu dis, cependant il faut vraiment voir plus loin. Pas dans les mois qui suivront (qui vont déjà foutre la merde et on va en entendre parler de ces problèmes, promis). Je suis moi-même consommateur de nouvelles technologies, mais pas tout ce qui sort, et pas à n’importe quelles conditions. Et les exemples que j’ai mis volontairement en défaveur de l’homme sont néanmoins des cas d’école qui sont des habitudes ou tout du moins des manies récurrentes, mais en voici d’autres, des exemples plus généraux: la reconnaissance faciale des google Glass peut te tagger immédiatement sur les réseaux sociaux, et même s’il elles sont visibles, il va donc falloir scruter tous les visages qu’on croise juste pour être sûr de ne pas être scotché dans un clip ou dans un post ?
        Les téléphones et autres caméra sont plus visibles une personne le tient à bout de bras, tendu dans ta direction, et si des caméras miniatures existent, elles ne servent qu’à ça, donc un public très limité et avec la volonté de filmer en toute discrétion, mais pas dans ce cas ou l’image n’est qu’un supplément de ces lunettes, et que la personne que tu croise, et bien tu ne sais pas si elle te filme, ou si elle regarde un plan ou si elle tchatte dans la rue avec quelqu’un. Et c’est ce qui est dérangeant pour le public car on ne peut pas dévisager tous le monde pour s’en assurer, surtout dans des grandes villes comme pour moi, à Paris(ça serait vite conflictuel dans le métro, le RER ou les rues bondées).
        Tous ces endroits ou il est demandé d’éteindre son portable aujourd’hui seront concernés, et les relations publiques de plus en plus conflictuelles.
        Pour l’employeur, ce n’est pas le fait qu’il filme qui est le plus grave, c’est l’accès à la vérification du CV ou des informations au cours d’un entretien à l’embauche en temps réel. Pour l’employeur en ce temps difficiles, c’est une façon d’être encore plus sélectif, pour le demandeur d’emploi, une marche de plus vers la soumission, puisque dans l’impossibilité d’en rajouter pour gonfler son CV (tous le monde le fait plus ou moins, c’est connu) sans risquer que son « gonflage » ne soit mis au jour.
        Je connais plusieurs amis qui ont eu recours à un CV truqué pour obtenir un emploi et qui y sont toujours depuis des années (donc ils n’ont pas berné l’employeur puisqu’il les a gardé), mais avec ces lunettes, le patron aurait pu direct le renvoyer à l’ANPE.
        Et puis aussi l’aspect que, ou que tu ailles, à la banque, au commissariat, à la préfecture, dans un cabinet d’assurance, dans un supermarché … Si ils décidaient d’en équiper certains membres du personnel ???
        Imagines au commissariat, tu entre pour X raison, déjà si tu as un casier, ils te jugeront avant même que tu te soit exprimé, idem dans un cabinet d’assurance si tu as eu un jour des problèmes de remboursement, idem si tu vas ouvrir un compte, idem en entrant faire des courses et qu’à l’entrée ils vérifient que tu n’es pas fiché …
        Je n’ai pas à me reprocher des choses, mais combien de personnes sont concernées ? Combien d’autres qui fuient ces technologies seront également débusquées par internet ?
        Et bien sûr on ne parle pas des pervers qui pourront très discrètement s’installer aux sorties d’écoles, dans un parc ou un jardin d’enfant et faire croire qu’ils dicutent en visio etc alors qu’ils sont en train de filmer des trucs …
        Et puis tous les jeunes qui filmeront ainsi des contenus peu flatteurs, des agressions et des violences en les rediffuseront sur youtube MSN ou Facebook au détriment des personnes visées, en direct.
        Et puis comme tout évolue, elles aussi suivront avec une modélisation encore plus discrète et de moins en moins perceptible et deviendront uniformes avec les lunettes standardes.
        Enfin pour en revenir au concept de la vie privée, hélas, elle est vouée à disparaitre, quand la nouvelle génération aura acquis ce mode de vie et que les vieux cons qui vivaient à une époque « révolue » (comme moi) seront tous mort, et bien tous le monde trouvera ça normal, et c’est ça qui n’est pas normal!
        Ce n’est pas parce qu’une chose est possible qu’il faut la faire, les portables peuvent filmer ? Est-ce suffisant pour justifier l’augmentation de cette invasion par des moyens techniques encore plus discret ?
        Il est possible de remplacer 90% de la main d’oeuvre humaine par des machines, il est possible de remplacer 100% des hommes par des cultures de sperme en laboratoire, il est possible de cloner l’humain … Mais, faut-il le faire ?
        Il est possible aussi de ne plus avoir de vie privée, il est même possible de ne plus avoir d’avis, d’espoir ni de secrets, et ça, c’est pour bientôt, et tous les partisans des google Glass tout public auront une part de responsabilité dans ce chaos urbain !

        J'aime

      • lol, le smartphone, oui je pense encore pour quelques années . Enfin, on ne pourra pas changer le destin, il faudra s’y faire. A côté de ça ces lunettes sont une prouesse qui peut être utile, en voyant ton blog dans les grands espaces (et les belles photos qui vont avec), un aventurier peut en tirer avantage, chemins et voies difficiles d’accés, météo, histoire locale … Pour des médecins, l’armée, la police, tout ça, mai pour le grand public … Pas sûr que ce soit l’idéal. 5sans compter toutes les petites racailles qui chercheraient à agresser les jeunes bourgeois dans les rues des beaux quartiers. Avantage, ils ne prendront plus les coups de boule (faut pas risquer de bousiller le matériel) 🙂
        Les smatphones devront par contre se mettre au diapason, car google c’est Androïd, et mon Iphone risque d’avoir quelques lacunes face aux apps qui vont fleurir pour son concurrent !

        J'aime

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s