Vision du monde chez les animaux (videos)

le

Une vision différente :

Le monde est il tel qu’on le voit ? La question peut surprendre, pourtant selon qu’on est un humain, un chien ou une grenouille, un aigle un rat ou une mouche, un chat, une libellule ou un lapin, la perception de l’environnement est bien différente, tant dans les couleurs que dans le champ visuel et plus surprenant encore, dans la perception du temps qui l’accompagne.

En effet, en se basant sur la plus facile (la vision humaine) on pense voir toutes les couleurs, c’est faux, le spectre est bien plus large. On pense voir les choses en temps réel, c’est faux, nous avons un décalage avec la réalité de  1/10eme de seconde nous explique le CNRS. Et on pense que l’image perçue est conforme à la réalité, là encore ce n’est pas tout à fait vrai puisqu’en fait nous faisons de notre perception visuelle « notre » réalité, une réalité qui diffère selon le type d’yeux qui regarde le monde…

Les couleurs

Chez l’homme, les couleurs qu’il perçoit sont dans une longueur d’onde bien précise:

spectre

Comme vous le voyez, notre champ visuel est très restreint malgré notre apparente bonne vision. Du rayonnement gamma aux limites ultra-violettes, puis du début de l l’infra-rouge aux ondes radios, tout ce qui s’y passe n’est pas perceptible à nos yeux.  Globalement, les autres animaux et insectes perçoivent des longueur d’ondes plus ou moins semblables, allant plus ou moins dans les hautes fréquences de l’UV et dans les hautes fréquences de l’ IR.

Le champ visuel & acuité :

Le champ visuel, c’est l’espace visuel périphérique vu par l’œil. Chez l’humain il s’étend normalement de 60° en haut, 70° en bas et 90° environ latéralement. Naturellement de tous les animaux, on peut se demander si les singes perçoivent les mêmes images et les mêmes couleurs que nous . La réponse est oui, mais il a en plus une capacité unique, il voit en relief ! Les primates, au cours de leur évolution, ont déplacé leurs yeux vers l’avant, ce qui est déterminant pour la vision en relief. Pour voir un objet en 3D, il faut le voir simultanément avec les deux yeux. Quand on saute de branche en branche, c’est un avantage déterminant. Cette caractéristique apparaît déjà sur les plus anciens fossiles. Un très bon article sur la différenciation homme/singe ici sur dinosauria .

 Même si ensuite l’interprétation qu’ils en font diverge, car ils n’ont pas notre imagination ni notre émotivité, ils ont cependant leurs propre imagination et réagissent aussi à leur émotivité propre comme dans cette vidéo ou un singe se découvre dans un miroir. D’ailleurs à ce sujet, il est intéressant de lister les animaux capables de se reconnaître dans un miroir : L’homme, le singe (bonobo et chimpanzé, gorille et orang-outan), jusqu’ici, pas de grande surprise. Parmi ces animaux on peut aussi citer l’éléphant, la pie, le porc et le dauphin. Cette faculté est un signe d’intelligence certain, bien que chez l’humain, un enfant de deux ans en est déjà capable.

Chez les oiseaux, l’oeil est fixe, il doit tourner la tête pour voir sur le côté, mais compense ce handicap par une plus large vision globale, plus proche des reptiles que des mammifères. Chez les pigeons par exemple, le champ visuel est de 340°. Leur zone nette de vision, indiquée par le nombre de foveae jusqu’à deux chez les rapaces. Les oiseaux voient nettement sur 20% de leur champ de vision alors que l’homme voit nettement sur seulement 2,5 % de son champ de vision, ceci permet aux oiseaux d’avoir une vision panoramique plus étendue que la nôtre.  Leur acuité visuelle varie selon l’espèce, toutefois l’acuité des oiseaux de proies tels que les rapaces est la plus développée et serait 7 à 8 fois supérieure à celle de l’homme. Ainsi un aigle repère un lapin à 1,5 km alors qu’un humain ne verra qu’une vague tâche à 500 mètres. Talon d’Achile des rapaces, ils ont besoin d’une grande quantité de lumière, dans la pénombre ils deviennent très limité et ne peuvent même pas chasser. Lapins, des buffles et des antilopes ont un champ visuel à 360° ce qui rend leur approche délicate, ils nous repèrent de loin. Les canidés et félidés ont une très bonne vision nocturne le tapetum lucidum, qui permet de capter la moindre parcelle de lumière. C’est ce qui fait briller les yeux lorsqu’ils sont éclairés de nuit par une source lumineuse. Leur palette de couleurs tournerait autour des verts pour les chiens. Le chat, lui, serait dichromate sensible au bleu et au vert. La musaraigne et l’écureuil seraient, comme nous sensibles au bleu, au vert et au rouge. La souris et le rat auraient une bonne vision nocturne, mais une mauvaise perception des couleurs.Pour le lièvre et le lapin, la vision rapprochée a peu d’utilité, en revanche, comme il est une proie potentielle pour des prédateurs terriens ou aériens, il lui est très utile d’avoir une vision globale. Son champ de vision est de 360°. Même si sa vision est floue, elle lui permet de détecter les mouvements d’où qu’ils viennent… Le lapin ferait bien la différence entre le bleu et le vert.Les taureaux ne voient pas le rouge et ne sont donc pas attirés par la couleur de la cape, mais par le mouvement de cette dernière lors de la corrida ! le rouge est ici utilisé comme signe rituel pour l’homme. Chez les autres vertébrés, les poissons verraient toutes les couleurs mais n’auraient pas une bonne vision nocturne. Certains prédateurs, comme la truite, ont un champ de vision de 180°. Chez les reptiles, on sait que la tortue différencie le bleu, le vert et l’orange et que le lézard distingue le jaune, le rouge, le vert et le bleu….

Enfin et contre toute attente, la chauve souris n’est pas aveugle, et ses yeux bien fonctionnels. Roussettes et renards volants ont beau être des créatures nocturnes, leurs yeux sont équipés des photorécepteurs nécessaires à la vision diurne. Une équipe de chercheurs allemands et américains a découvert que la rétine de ces chauves-souris ne contenait pas seulement des bâtonnets, indispensables à la vision de nuit, mais aussi des cônes, photorécepteurs nécessaires à la vision des couleurs et à la précision de la vision diurne. Dans l’eau, on peut aussi remarquer que les requins contrairement à une idée reçue ne sont pas bigleux, si les ondulation de l’eau leur servent pour localiser les mouvements, ils disposent également d’une vision « grand angle » nous apprend Science&avenir . Ils ont une excellente vision stéréoscopique . l’œil du requin-marteau halicorne a un champ visuel de 182 degrés, le tiburo de 176 degrés, contre 172 degrés et 159 degrés pour deux espèces de requins au nez pointus (requin nez noir et requin citron). Mieux, les champs visuels des yeux des requins-marteaux se recoupent davantage que ceux des ‘nez pointus’, malgré la distance qui les sépare. Plus la tête est large, plus la zone de superposition est grande: elle est ainsi de 48 degrés pour le requin-marteau planeur (dont la tête aplatie mesure jusqu’à 50% de sa taille).

D’une manière générale, plus l’animal est petit, et plus le temps qu’il perçoit est ralenti. Les insectes donc semblent vivre dans un monde spacio-temporel bien différent.

Dans le monde animal et selon la capacité visuelle et la rapidité du traitement de l’image, celle-ci peut sembler être accélérée comme chez la tortue qui voit les mouvements 3 fois plus lentement qu’en réalité, ce qui rend sa capture facile ou chez la mouche qui perçoit les mouvements 7 fois plus vite que l’oeil humain, ce qui lui donne une perception à la « Matrix » et rend sa capture plus difficile.

Enfin, le plus détesté de tous, le moustique, cette sale petite ordure que toute personne normalement constituée voudrait voir écrasé sous un chausson est cependant une formidable machine de détection. Les nombreuses soies réparties sur sa tête et ses antennes lui servent de capteurs et lui permettent de repérer le gaz carbonique issu de la respiration. Suffirait-il donc d’arrêter de respirer pour ne pas attirer les moustiques ? Non, car à 25 mètres, l’approche se fait à l’œil. Attiré par les couleurs sombres comme le bleu et le noir, le moustique fait travailler les 500 facettes qui composent chaque œil et lui permettent d’avoir une vision panoramique à 220 degrés. Enfin, le moustique termine les derniers mètres de son approche en mode thermique : il décèle les parties chaudes du corps humain et peut enfin piquer et se régaler. Les zones de transpiration sont donc particulièrement attractives pour les moustiques, en raison de l’acide lactique que la peau dégage avec la sueur. Tout effort physique, quel qu’il soit, peut donc entraîner une piqûre.

Voici à présent quelques images pour vous permettre de voir ce que perçoivent ces animaux :

 

Pour aller plus :

Découvrez l’animation Dassault sur la perception visuelle des animaux (pour pc uniquement)

Généralité sur la vision.

en savoir plus sur les insectes .

Relais-doc : Les fourmis (pdf)

Dans la peau d’une vache . (pdf)

Les organes sensoriels des animaux.

Tout savoir sur ces petites ordures de moustiques  .

Steve Légère.

Cet article vous plaît ? Alors partagez-le et laissez un petit commentaire !

Publicités

12 commentaires Ajouter un commentaire

  1. petite ordure de moustique ? vilain … les moustiques sont nos amis

    J'aime

    1. steve legere dit :

      Proportionnellement, les moustiques sont l’arme de destruction massive la plus efficace !
      Ils tuent plus que n’importe quelle guerre chaque année !
      Ils sont nos amis, mais quand ils sont morts !

      J'aime

  2. Superbe article!!!!!!!!
    Vraiment intéressant et instructif, il est difficile d’imaginer tant de vision différentes et que l’on pourrait réussir à vaguer à nos occupations respectives sans notre propre vision humaine.

    J'aime

    1. steve legere dit :

      Exact, c’est passionnant et surprenant, je pense refaire dans quelques temps un article plus approfondi sur le temps de perception, car pour certaines personnes, il est difficile d’imaginer comment une mouche nous voit arriver au super ralenti, ou qu’une tortue nous voit arriver avec une vitesse fulgurante.
      Cette vision de la perception peut aussi faire prendre conscience que le temps n’est pas quelque chose de linéaire, et qu’on le perçoit selon nos besoins et notre état .
      Voir un article sur le temps que j’avais fait avec un très bon doc sur le sujet :
      https://couloirsdunet.wordpress.com/2012/12/29/quest-ce-que-le-temps/

      J'aime

      1. Impressionnant, pour la mouche et la tortue, l’inversement de leur rapidité ou lenteur versus leurs visions!

        Très bonne article que « qu’est-ce que le temps »!!!!!!
        J’ai partager cela sur G+.

        Le temps nous pousse dans le dos et j’essaie de mettre les freins……..

        merci!

        J'aime

      2. steve legere dit :

        🙂 Merci pour le partage !
        De mon côté, quand le vent pousse trop fort dans le dos, je me retourne …

        J'aime

      3. 😉 Faire face au temps 🙂

        J'aime

      4. steve legere dit :

        oui, toujours faire face « au temps » que possible ! 😉

        J'aime

  3. les animaux ne voient pas comme nous certes, mais ils ont desfois en contrepartie des avantages qui se developpent, style le chien qui voit po bien les couleurs et bé il a son flair, il peut sentir plusieurs odeurs en meme temps !!!! c’est fou,
    bon je vais regarder les liens que tu donne cela me plait et m’interesse merci

    J'aime

    1. steve legere dit :

      C’est clair que les animaux ne voient pas moins bien que nous, ils voient autrement, et selon leurs besoins vitaux.
      Le singe par exemple à une bien meilleure vue que nous, mais il anticipe moins les perspectives suggérées, les oiseaux ont une vue excellente même face au soleil, mais la pénombre les affaibli etc.
      Le chien et son flair, le chat et sa moustache …
      Et le moustique, inutile et nuisible parasite dispose d’une acuité visuelle extraordinaire, la mouche évite un coup de torchon aussi bien que Néo dans Matrix avec des balles de flingues !

      J'aime

  4. vever02 dit :

    Merci pour ce billet très instructif…

    J'aime

    1. steve legere dit :

      😉 Pas de quoi, le plaisir d’être lu est amplement suffisant !

      J'aime

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s