Achats en ligne, un festival de plans foireux !

le

Père-Noël

Noël approche, le besoin d’acheter des cadeaux neufs et pas chers devient urgent, et internet vous promet de bonnes affaires a grand coup d’offres et de promotions alléchantes sur des sites marchands d’enchères ou d’achat à prix massacré. S’il est tentant d’acheter un Ipad pour une vingtaine d’euros ou un Smartphone dernière génération pour à peine plus cher,  la bonne affaire est-elle au rendez-vous ?
En réalité, l’offre n’est pas si belle que ça, et la crédulité des internautes fait la part belle aux arnaqueurs de tous poils. J’ai décidé de faire pour vous un tour d’horizon des sites marchands populaires, et surtout du constat général qui va de l’arnaque pure et simple aux indélicatesses, négligences ou absence totale de suivi, de contact ou de remboursement en cas d’insatisfaction.

arnaques-en-ligne-ces-sites-dangereux-pour-votre-argent

Bref vous l’aurez compris, sur le net une vente aux enchères peut être suivie par des milliers de personnes en même temps, parmi lesquelles des pros qui en vivent et seront impitoyables dans la surenchère, car ils n’abandonneront que lorsque leur marge de bénéfice (à la revente) ne sera plus trop rentable, ou plus dégueulasse encore, le personnel du site (ou des bots programmés) qui vous placent de fausses enchères pour faire grimper les vôtres. La question qui demeure est :  » Peut-on encore faire de bonnes affaires sur internet ? »

Avant de lister les sites, j’ai trouvé pour vous dans les couloirs du net des éléments importants auxquels vous devez prêter attention, ces travers qui vous donnent bien du souci. Par exemple, le site « Que choisir »  nous dresse une première liste des principaux modes d’arnaques courantes telles que les faux sites, le phishing, le faux don, les faux avis de consommateurs, ou le faux bon de passage que je vous invite à lire en détail. Quand au  » NouvelObs  » il montre du doigt les sites pour lesquels votre portefeuille compte bien plus que vous même. Ce rapport nous cite des adressent internet en Français, mais qui sont basées ailleurs qu’en France, en Europe, avec en principales sources de problèmes des sites comme Vol24.fr ; Telecharger-francais.com ; Infurn.comEdates.fr ou InvestissementForex.com, à lire donc !

Enfin, le Centre Européen des Consommateurs  est un site à consulter de temps en temps pour se tenir au parfum, vous y trouverez par exemple un article sur le rachat des métaux précieux. Si vous cherchez à vendre sur Internet, soyez attentif. Vérifiez les mentions légales et la domiciliation du site, le prix d’achat du métal, le mode de calcul du prix et les modalités d’achat ainsi que les conditions générales de vente et comment contacter le service client en cas de problème. Soyez également attentifs sur les modalités d’envoi et éventuellement de retour des objets que vous souhaitez vendre. Et fuyez ces prospection téléphoniques qui vous proposent de racheter votre or … Le CEC met également en téléchargement gratuit une brochure au format pdf sur le commerce électronique que je vous met en chargement : 16 pages de  Conseils_pour_acheter_en_ligne_sur_un_site_etranger , ainsi qu’un flyer des  Fraudes_sur_internet . Mais sur le site, vous trouverez bien d’autres brochures secourables.

Dans le vif, penchons-nous à présent sur des sites qui semblent bien fonctionner, sont-ils vraiment aussi efficaces qu’ils semblent l’être ?

Les sites d’enchères :

encheres arnaques

Les sites de ventes aux enchères fleurissent sur la toile, il en existe deux variantes, celle des produits neufs bradés (enfin pas tant que ça), et celle des produits d’occasion. Pour les seconds, les sites sont généralement sincères, mais des petits malins tentent de vous arnaquer sur certains types d’offres, c’est incontournable nous verrons ça plus bas. Sur les sites de produits neufs bradés, il faut être très vigilant, un Ipad à 20€ c’est possible, mais il faut comprendre que les sites qui les proposent gagnent beaucoup d’argent, les enchérisseurs qui ne gagnent pas perdent leur mises, et seul le gagnant fait une affaire.

Quibids :

On peut lire sur le site  overclocking-pc que Pour débuter, le site (et tout autre site de penny auction) fonctionne de la façon suivante: Vous achetez des droits de pari (bids) par exemple 100 bids pour 60$ plus taxes. Donc 1 bid vous coûte 0,60$.

Chaque pari sur un item augmente la valeur d’un certain montant prédéfini (.01$ .02$ .05$, .10$ et .20$). Donc par exemple pour un IPad 2 32g Wi-Fi d’une valeur de 649.99, la première personne à mettre un bid le fera pour un sous, le deuxième aussi pour un sous pour une valeur total de 0,02$ et ainsi de suite

Donc un item qui parait sur quibids à 0.01$ soit 1 bid va vous coûter 0.60$ …

Disons que vous « partez en guerre  » avec un autre usager pour avoir cet Ipad, qu’il place son montant (0,01$), que vous faites de même (0,01$), que d’autres personnes placent aussi leur montant. À la fin, vous abandonnez après 10 bids et que l’item finit par être vendu pour 15 dollar. Donc vous avez dépensé 10 bids X 0,60$ soit 6$ sans rien avoir en retour et de son côté quidbids a reçu de vous et des autres usagers 1500 bids à 0,60$ soit 900$ pour un item « affiché » à 1$. Si on compare avec la méthode de fonctionnement de ebay par exemple, vous faites un bids d’un certain montant (égal ou différent à 0,01$), d’autres personnes font des bids (égal ou différent à 0,01$). À la fin le gagnant a l’item et paye le montant de la dernière bids, tandis que les perdants ne payent rien. Ebay de son côté ne reçoit que le montant de la bids final. Donc avec quibids, le montant affiché n’est pas l’information la plus importante, mais le nombre de bids que vous faites, puisque chaque bids occasionne une dépense d’argent.
Donc, si je continue avec l’exemple de l’IPad, vous ne gagnez pas cette vente aux enchères, parce que quelqu’un a parié plus haut que vous de 1 bid. Vous avez quand même utilisé (et perdu )10 bids soit (10X 0.60$) 6$. Vous avez donc perdu votre argent ? Pas tout à fait le site offre la possibilité de convertir vos bids contre l’achat immédiat (buy-it now) à sa pleine valeur. Donc si l’item se vend à la pleine valeur pour 649.99$ vous déboursez (649.99$-6$) 643.99$ plus les frais de transport.
Si vous avez gagné, vous payerez le montant de la vente aux enchères (15$ dans l’exemple) plus les frais de transport et manutention, peut importe le nombre de bids que vous avez fais. Donc dans l’exemple il vous coûtera 21$ (15$+6$ de bids) pour un item d’une valeur de 649.99$, donc oui vous faites une économie, si vous êtes le dernier à mettre une bids et que quibids ne fait pas monter les enchères en pariant lui même sur certain item ( il y a des accusations sur les forums de ce type de comportement, mais rien n’a été démontré). De son côté Quibids, a vendu cet item à un prix plus élevé que le prix de détail (900$) et a la possibilité de vendre d’autres items au prix de détail. Donc c’est payant pour eux !

Le point à se rappeler en utilisant ce type de site est qu’il faut être prêt à payer la pleine valeur du produit (retail price) et que le reste est très similaire à la loterie et vous aurez peut-être la chance de gagner.

Madbid :

On apprend sur l’incontournable site Lesarnaques que le fonctionnement des enchère est le suivant:

Dans un premier temps vous achetez des crédits ( exemple : pour une valeur de 49,99€ vous avez 420 crédits) qui permettront par la suite d’enchérir.
Chaque objet est mit en ouverture d’enchère à 0€ et chaque personne qui enchéri pour un certain nombre de credit au nombre compris entre 1 à 8 augmente la valeur de 1 centimes l’enchère. celui qui gagne l’enchère à le droit de payer le dernier prix l’objet + les frais de ports.
chaque enchère qui est a moins de 45 secondes de la fin qui est surenchéris ce retrouve toute suite a nouveau à 45 secondes de la fin de l’enchère ce jusqu’à ce que plus personne ne surenchérisse.
exemple visualisé un IPhone 5 dernièrement « remporté » 121,59€. Si vous suivez l’enchère du début jusqu’à la fin. Le téléphone peut vous revenir beaucoup plus chère que la valeur initiale soit un peu plus de 720€+121,59€+ les frais de port.
Du point de vu du site, celui-ci aura gagné 11 577€.

Calcul détaillé:
121,59 (prix de l’enchère) x 100 (pour avoir la valeur en centimes) x 8 (car chaque surenchère de 1 centimes vaut 8 crédits) soit un total de points de 97 272 crédits que nous utilisateurs du site aurions utilisé au total.
pour avoir la valeur de ce nombre de crédit il nous suffit de diviser ce chiffre par 420 puis de le multiplier par 49,99.
97 272 / 420 soit 231,6 (rechargements de crédit de 420 crédits)
231,6 x 49,99 = 11 55 77, 68€ soit un peu plus de 14 fois la valeur de l’iphone en question si l’on considère la valeur de celui-ci à 800€

arnaques en ligne

Swoggi :

Peut-être le pire de tous. On peut trouver un forum  de consommateurs dont voici l’un des (nombreux) témoignages de clients :

IMPORTANT, ne vous inscrivez pas sur ce site (swoggi) c’est une ARNAQUE monstrueuse ! comme dit dans un commentaire plus haut : c’est un genre de loterie déguisée en enchères.
Je me suis fait délester de 50 € en 40 minutes. et sans rien gagner, ce ne sont pas de véritables enchères, vous misez sur l’objet, (1 € par enchère qui rallonge de 15 secondes le temps) vous ne gagnez pas l’objet,mais vous perdez la somme de départ investie 25, 50, 100 € voire plus. Chaque mise coûte 1 € alors ça va vite, très très vite. Vous pourrez même remarquer que vous êtes obligé de sélectionner PAYPAL et que la carte bleue seule ne fonctionne pas.
Je suis mortifiée de m’être faite avoir comme une bleue.
J’ai honte, et suis écoeurée. je ne comprends pas que personne ne fasse quoi que ce soit pour arrêter cette arnaque.
Ne faites pas comme moi, lisez bien toutes les lignes de leur contrat.
Mon dieu que j’ai honte.

Ebay :

Qui ne connait pas Ebay ? Il est une valeur à peu près sûre. Si certains se plaignent, il ne faut pas diaboliser le site qui reste très intéressant. Concernant les enchères, vous pouvez définir le profil de vendeur (particulier ou pro), mais si vous n’avez pas gagné l’enchère, vous ne perdez pas votre mise. Seul le gagnant paye son produit. Ensuite, libre à vous de consulter le profil du vendeur, son total de ventes et son taux de satisfaction qui sont deux indices capitaux pour détecter une éventuelle arnaque. Seul risque, vous payez avant de recevoir la marchandise, et quelque fois, c’est là que commencent les mauvaises surprises. D’ou l’intérêt de se renseigner un peu sur le vendeur.

Vous trouverez ici une liste des principaux sites de ventes aux enchères avec leur note (par les consommateurs), ainsi que leurs avis personnels sur la question : encheres-cents.com

Les sites entre particuliers :

vente entre particuliers

Ebay :

Nous revenons vers Ebay pour les ventes entre particuliers et sa version achat immédiat. Même précautions qu’avec un vendeur pro, s’assurer de l’historique du vendeur ou prendre le risque d’acheter à un nouveau venu qui n’a pas encore fait de ventes. Ici on peut se demander si c’est vraiment un nouveau vendeur  ou un escroc qui se crée un compte a chaque vente pour ne pas dévoiler sa magouille. Globalement, avec les particuliers si de bonnes affaires restent faisables, il faut tout de même se méfier, car deux types d’annonces peuvent dissimuler une arnaque : celles qui vous promettent un article onéreux à un prix très bas, et celles qui vous demandent de les contacter hors site . Par ailleurs, les annonces venant d’Angleterre ou de Chine peuvent vous réserver de mauvaises surprises, entre produit non conforme et contrefaçons grossières qui ne bénéficient d’aucune confirmation de mise aux normes Européennes.

Amazon :

Le site spécialisé dans les livres jouit d’une popularité rassurante, quelques arnaques sont possibles de la part de certains vendeurs, mais globalement, commander sur Amazon ne vous expose pas à un danger évident. Particuliers et pros s’y retrouvent. Vous pourrez toujours voir la fiche du vendeur son historique et ses notes. C’est une valeur sûre, bien que un peu cher à mon goût, mais honnête.

Priceminister :

Idem vous avez le choix entre des vendeurs pros et des particuliers. Par contre chez Priceminister, si vous versez le montant de l’article à l’achat, le vendeur ne sera payé qu’après votre confirmation de réception. Il a donc tout intérêt à vendre un produit conforme à sa description sous peine de voir sa vente annulée, vous serez remboursé par Priceminister, et le produit s’il doit être retourné devra être à la charge du vendeur, ou vous le gardez gratuitement. J’en ai fait l’expérience dans les deux sens en tant qu’acheteur, mais aussi en tant que vendeur, car des clients peuvent aussi vous arnaquer en commandant un article de votre boutique et déclarer sans scrupule que celui-ci n’est pas conforme à l’annonce, sur près de 300 ventes que j’ai fait, j’ai eu deux fois ce problème, et a chaque fois l’acheteur était anglais, donc je ne vend plus ailleurs qu’en France ! Leur mode ? J’ai compris qu’ils disposent d’un article dans un sale état, vous commandent le votre qui est comme neuf, et retournent auprès de Priceminister une photo de l’article déglingué en assurant qu’il s’agit de celui que vous avez envoyé ! Imparable, vous venez de vous faire avoir et dans le doute question business, le site donne raison au client !!!

Leboncoin :

Il est le cinquième site le plus visité en France, sa popularité tient au fait que vous n’êtes pas obligé de vous inscrire, et que Leboncoin ne touche pas un centime sur vos ventes ou sur vos achats. Vous sélectionnez avec précision vos critères de recherche et vous pouvez contacter le vendeur par mail et par téléphone. Côté vendeur, pas d’historique, vous ignorez si c’est la mamie du bout de la rue qui brade son vieux dentier, si c’est un astucieux revendeur fécond ou un arnaqueur qui vous attend de pied ferme. L’avantage, vous rencontrez le vendeur, vous voyez le produit ( j’ai fait de très bonnes affaire comme des meubles à 10% de leur valeur, une Wii complète avec accessoires et une dizaine de jeux, le tout en parfait état pro 80€ ) ! L’arnaque ? Quand elle survient, c’est généralement sur des produits volés qui vous sont refourgués à bas prix, et pire encore, des produits qui n’existent pas. Hein ? Mais si ils n’existent pas, je ne paye pas me direz-vous? Oui, mais non, car les annonces stipulent que le paiement doit se faire en liquide et vous vous pointez à une adresse avec dans la poches les 50, 100 ou 200€ mais là, des types vous tombent dessus et vous dépouillent. Pour éviter au maximum ces mauvaises rencontres, il existe deux astuces, la première est de demander le N° de tel du vendeur, si il refuse, fuyez. La seconde, identifier si le N° est officiel, provenant d’un opérateur connu ou si il vient d’une puce pré-payée ce que les escroc utilisent généralement pour limiter le pistage et la remontée de leur identification.

Pour aller plus loin :

soyez vigilent

Je ne peux pas les citer tous, d’autant que selon vos recherches vous trouverez des sites spécialisés dans une thématique bien précise allant de la vente des sextoys aux ventes d’armes. Les sites cités plus haut restent à l’appréciation de chacun, je ne fais que vous apporter une synthèse sur le ressenti général des consommateurs. Ainsi, je vous invite à prendre les précautions suivantes pour n’importe quel site de vente en ligne :

Tout d’abord, trouver l’origine du site, si il est en France ou non, car les conditions de vente et les conditions générales varient d’un pays à l’autre. Vérifier également l’historique du vendeur si celui-ci est accessible sur le site.

Ensuite,  et comme je suis sympa, je vous dis comment vérifier leur tél : Il vous suffit de vous rendre sur ce site et entrez le N° que le vendeur vous a donné, vous saurez si c’est un opérateur identifié ou non. Ça marche pour les fixes et les portables. Dans la même veine, vous pouvez aussi vérifier si l’adresse mail fournie est une vraie adresse ou non, car là encore certains escrocs utilisent des adresses qui n’existent pas juste pour vous tranquilliser. Pour vérifier une adresse mail : c’est par ici !

 Rappel des principaux sites de ventes aux enchères ici.

Ne négligez pas une petite visite sur les sites qui débusquent les escrocs :  je vous conseille de faire une recherche sur  Arnaques-infos mais aussi le réseau anti arnaques de Quechoisir, ou sur le site Lesarnaques vous trouverez aussi des sites référencés sur escrocs.net et vous pouvez consulter une liste d’escroqueries bien rodées sur arnak.fr  . Enfin, si vous êtes victime d’une escroquerie, n’hésitez pas à la signaler sur ces sites, mais également sur le site gouvernemental dédié à ces pratiques.

et si les résultats ne donnent rien, vous pouvez toujours taper le nom du site+arnaque ou le nom du site+avis sur google et voir ce qui en ressort !

Voilà les amis, je pense qu’avec tous ces conseils, vous saurez trouver les bonnes affaires et éviter la plupart des pièges grossiers ou plus élaborés qui traînent comme des filets de pêche dans les aux saumâtres du net .
Vous connaissez d’autres arnaques, vous souhaitez réagir ? N’hésitez pas, faites-le en commentaire ici même, vos erreurs ou vos précautions permettront à d’autres internautes de ne pas se faire prendre dans la nacelle invisible de ces écumeurs du web.

Publicités

13 commentaires Ajouter un commentaire

  1. jack35 dit :

    Il m’est arriver d’acheter quelque truc en ligne et je ne me suis pas fait avoir, je suis très méfiant avec ce mode, quand on voit le nombre d’arnaque qu’il y a sur le net c’est vraiment érayant.

    J'aime

    1. steve legere dit :

      Tu as raison, c’est la vigilance qui prime. Il faut se méfier des ventes trop attrayantes. J’achète régulièrement et je n’ai jamais subi d’arnaque, des économies, c’est faisable, mais l’achat du siècle, méfiance !

      J'aime

  2. runglaz dit :

    A reblogué ceci sur runglaz.

    J'aime

  3. mon voisin a acheter un appareil photo, il ne l’a jamais recu, il a été voir la police etc bref, c’etait une belle arnaque, une société en Afrique,
    j’avais peine pour lui,

    J'aime

    1. steve legere dit :

      Le pauvre, pourtant il est possible de trouver des appareils photos qui sont vendus en France et pour pas trop cher !

      J'aime

  4. J’achète souvent sur le web, mais je m’arrête qu’à e-Bay, en payant par Paypal, Il y a des protections, Il faut voir le pourcentage de vente, l’évaluation du vendeur et la provenance malgré que cette dernière n’a jamais été une barrière.. Du Japon, de la chine, du Canada ou de la France, j’ai toujours eu un bon service!
    Les achats directs sont de mises à mon avis.

    J'aime

    1. steve legere dit :

      Salut Pufcorn, oui, on peut acheter un peu partout à travers le monde, mais à côté, le problème des contrefaçons est bien réel, surtout pour ce qui vient de Chine.
      Il y a quelles jours un homme est mort électrocuté par le cordon de chargeur de son Iphone. Le cordon venait de Chine, et était contrefait.
      Les normes ne sont pas les mêmes, et en Asie ces normes se limitent à l’esthétique uniquement.
      Les jouets contiennent des petits éléments qu’un enfant peut avaler facilement, certains jeux, jouets ou peluches contiennent des produits irritants, allergisants ou inflammables ou réalisés avec des composants plus ou moins dangereux.
      Et même le signe CE ne signifie pas toujours Conformité Européenne car en Chine ils ont créés un logo quasi identique qui signifie China Export .
      La barre du  » E » est plus longue pour ce dernier, mais difficile à repérer au premier coup d’oeil. Un visuel malsain pour exporter en Europe.
      Risquer de se mettre en danger pour quelques euros d’économie, ça n’en vaut pas la peine, c’est bien pour des montres ou des choses moindres, mais pour les produits qui concernent les enfants, ou pour des appareils électriques, je déconseille fortement les achats en provenance d’Asie !

      J'aime

      1. Salut Steve, je viens de découvrir que tu m’as répondu, je n’ai pas reçu la notification…..

        Effectivement, le chinois font de piètres copies « bons marchés » J’achète toujours d’origine ou que les précédents acheteurs donnent leurs avis avant tout..

        Mieux vaut payer plus cher et garder l’outil ou la pièce fonctionnel que du jetable….

        J'aime

      2. steve legere dit :

        Exactement.
        Et pour économiser quelques sous, acheter un sous-produit peut au final coûter plus cher s’il faut le changer très vite. Sans compter les risques de conformité qui peuvent engendrer des accidents domestiques que ce soit pour des appareils électriques, ou des jouets pour enfants dont des petits éléments pourraient être avalés, ou blesser les tout petits.
        Les normes sont faites pour la sécurité du consommateur, et il est important de savoir si les produits qu’on achète les respectent réellement.

        J'aime

  5. moss dit :

    Bonjour,
    Voici une mésaventure vécue sur un site Internet de soit disant « enchères » que j’ai testé un peu trop confiante. Il semble que le système MadBid est bien « ficelé »
    Tout commence par un buzz de grande ampleur sur le web. Un matraquage publicitaire, y compris sur des sites connus et rassurants pour l’Internaute. MadBid a clairement un budget publicitaire et publi-rédactionnel conséquent. De même; leur page FACEBOOK est « nettoyée » par un Comunity Manager ce qui inspire, là encore, la confiance.
    Donc, à partir de ce Buzz trompeur sur le web tout est fait pour « séduire » « attirer » attiser la curiosité de l’internaute… (nombreux témoignages en ce sens). Pour ma part je me suis laissée tenter croyant avoir lu un article réalisé par une blogueuse nommée « EmmaL ». sur le site « megabargain24.com ». Au final on se rend compte (trop tard ;-( ) que ce site est « bidon »…..
    Et puis ….. Une fois que l’on est dans les filets de la toile MadBid… le process est rapide et destructeur :
    1) vous vous inscrivez et là ! on vous offre des crédits packs; ce qui m’a trompée, à titre personnel.
    2) vous devez donner vos coordonnées bancaires (ce qui en soit devrait alerter) même avant de détecter une enchère (là encore des internautes ont très bien signalé que c’est une aberration…)… Vous versez une somme mais vous ne pouvez pas l’utiliser pour enchérir… Au passage, ce n’est pas vous qui déterminez la somme à créditer !!!!
    On dirait que des robots contrôlent les enchères automatiques… Finalement, l’enchère est interminable (je n’ai pas eu la patience d’attendre 2h ou plus) Puis, quand vous constatez que l’enchère n’en est peut-être pas une … vous téléphonez au service client de MadBid … qui ne répond pas…. alors vous envoyez un mail… puis 2… Alors vous réalisez que vous êtes victime d’une anarque …
    MadBid refuse de rembourser. Et cela, même si vous réclamez un remboursement à peine 1h après votre bévue; sans avoir utilisé le service. MadBid se protège sous couvert de la loi qui régit les ventes aux enchères… Sauf que là rien ne vous indique clairement quand commence l’enchère et quand elle s’arrête…
    3) vous ne pouvez pas vous rétracter
    -Siège social à l’étranger
    -Clauses contractuelles douteuses
    -Paiement à l’avance avec promesse de « gratuité » qui au final n’en est pas etc…
    4) vous ne pouvez pas porter plainte au commissariat car c’est un litige commercial et pas du vol … donc votre assurance CB ne fonctionne pas non plus (au moins pour le premier paiement)
    Et comme relayé par des internautes, il semble que le procureur ne perde pas de temps avec de si petits montants…
    La contractualisation commerciale d’un internaute lambda avec la société … ? qui gère MadBid est conçue sur les bases d’un vide juridique très bien exploité par des personnes rodées et pour le moment intouchables.
    Reste au consommateur internaute de s’informer de préférence avant… (ce que je n’ai pas fait )
    Aujourd’hui je suis sidérée de constater que cette arnaque est ancienne et que rien n’est fait ou dit pour avertir sérieusement et massivement les internautes.
    Au commissariat on ne veut pas que je dépose plainte pour escroquerie.
    C’est un litige commercial… De mon point de vue, ce n’est pas la réalité. C’est une escroquerie car jamais il ne m’a été clairement expliqué le mécanisme et que je ne pourrai pas récupérer la somme; bien au contraire les termes employés sont trompeurs. Il est évident qu’il est improbable que l’internaute lambda va lire intégralement les clauses contractuelles. Il devrait y avoir des alertes au moment de payer (je suis informé(e)que l’argent crédité à …. ne sera pas remboursé…)

    Donc en résumé; je signale que ce site MadBid est à rayer du web, sous sa forme actuelle pour les raisons suivantes :
    -l’incitation à s’inscrire est trompeuse, -l’internaute n’est pas suffisamment informé des conséquences de l’inscription,
    -il ne devrait pas y avoir de prélèvements automatiques postérieurs à la première inscription,
    -il y a escroquerie avec des clauses contractuelles abusives et abus de confiance.

    J'aime

  6. Steve dit :

    Bonjour Moss,
    navré pour vous, depuis décembre 2013 que j’ai publié cet article je constate que rien n’a changé pour la plupart de ces sites.
    La première chose à faire avant de s’inscrire sur un site qui requiert de l’argent et vos coordonnées bancaires est une recherche en ligne en associant le nom du site + arnaque / escroquerie …
    En général même si le site fait le ménage en ligne, vous trouverez forcément des critiques indépendantes (comme je le fais moi-même).
    Partagez cet article avec vos amis afin de les avertir, car il n’y a pas que MadBid dans ce cas !
    Bonne chance.
    PS : Dans votre cas, la plainte est valable et ne peut pas être refusée par le commissariat sous prétexte :
    Escroqueries : que dit la loi ?

    L’Article L313-1 du Code Pénal définit ainsi l’escroquerie : « le fait, soit par l’usage d’un faux nom ou d’une fausse qualité, soit par l’abus d’une qualité vraie, soit par l’emploi de manoeuvres frauduleuses, de tromper une personne physique ou morale et de la déterminer ainsi, à son préjudice ou au préjudice d’un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge. L’escroquerie est punie de cinq ans d’emprisonnement et de 375 000 euros d’amende ».

    Si vous êtes victime d’une escroquerie sur Internet, déposez plainte au commissariat ou à la gendarmerie la plus proche qui n’a pas le droit de la refuser.
    Munissez-vous de tous les renseignements suivants :
    références du (ou des) transfert(s) d’argent effectué(s) ;
    références de la (ou des) personne(s) contactée(s): adresse de messagerie ou adresse postale, pseudos utilisés, numéros de téléphone, fax, copie des courriels ou courriers échangés…
    tout autre renseignement pouvant aider à l’identification de l’escroc.
    Précisez ensuite que c’est le site du ministère de l’intérieur qui vous donne ce conseil :
    http://www.interieur.gouv.fr/A-votre-service/Ma-securite/Conseils-pratiques/Sur-internet/Les-escroqueries-sur-Internet
    Maintenant la plainte risque de finir dans un tiroir car le site est en Angleterre.
    Vous pouvez également lire ce qui se dit ici :
    http://forum.lesarnaques.com/divers-coups-gueule/madbid-t151566.html

    J'aime

  7. MOSS dit :

    Bonjour,
    merci de ce retour.
    Je continue mes recherches. Je signale qu’une réclamation transfrontalière peut-être déposée auprès de : ECC NET.
    Réclamations | European Consumer Centre France
    http://www.europe-consommateurs.eu/fr/fr/nous-connaitre/…/reclamations/
    Vous êtes ici::Nous connaître»Nous contacter»Réclamations · Qui sommes-nous? Les missions du CEC … Formulaire de réclamation transfrontalière (pdf) …
    Je vous tiendrai informé.

    J'aime

    1. Steve dit :

      Bon courage à vous Moss !!!

      J'aime

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s