Rover lunaire en direct

Chang e 3 sur la lune en live

C’est maintenant, pour suivre en direct sa progression :

voir en direct Chang 3 sur la lune, cliquez sur l'image.

voir en direct Chang 3 sur la lune, cliquez sur l’image.

Et sur la Freebox c’est sur la chaine 501 (cctv) Partagez l’info !!!

—————————————-

Complément d’info (  par Francetvinfo ):

Le « Lapin de jade » est bien arrivé sur la Lune. La sonde spatiale Chang’e-3, qui transporte ce véhicule d’exploration chinois, s’est posée samedi 14 décembre sur le sol lunaire. Après avoir actionné ses rétrofusées pour ralentir, Chang’e-3 a touché le sol dans un territoire nommé la Baie des arcs-en-ciel.

Le processus final de descente du module, depuis une altitude de 15 kilomètres au-dessus de la surface lunaire, a débuté à 21 heures (14 heures, heure française) et a duré douze minutes, selon une diffusion en direct à la télévision chinoise. Les puissants réseaux sociaux chinois ont également relayé l’information, avec souvent des accents patriotiques. « Bravo à mon pays ! », a par exemple réagi un internaute.« Gloire et longue vie à la Chine ! », a écrit un autre.

Le « Lapin de jade » déployé dimanche

La Chine devient ainsi la troisième nation mondiale à réussir un alunissage en douceur après les Etats-Unis et l’URSS. Cet exploit technologique, qui marque une étape importante pour l’ambitieux programme spatial chinois, est une première depuis trente sept ans : il s’agit en effet du premier alunissage en douceur réussi depuis la mission soviétique Luna 24, en août 1976.

L’atterrisseur de Chang’e-3, campé sur ses quatre pieds télescopiques, doit déployer une rampe pour permettre au « Lapin de jade », véhicule mobile tout-terrain, de descendre à la surface de la Lune. Cette manoeuvre délicate sera envisagée« quelques heures » après l’alunissage, selon un communiqué des autorités spatiales chinoises. Elle interviendra tôt dimanche, a précisé CCTV.

———–

L’aterrisseur comporte une partie fixe, dotée d’un télescope fonctionnant dans l’ultraviolet pour l’étude de la Voie Lactée et d’étoiles variables, une caméra en ultraviolet lointain pour l’étude de la magnétosphère terrestre et de trois caméras panoramiques, ce qui offrira une vue à 360° tout autour de l’engin. Si les Chinois sont peu diserts sur le sujet, il pourrait y avoir un système de collecte et d’analyse d’échantillon sur la station fixe. L’alimentation électrique s’opère par un générateur au plutonium 238, plus puissant et de longue durée que les panneaux solaires et permettant un fonctionnement permanent.

Le programme d’exploration lunaire de la Chine devrait se poursuivre avec un projet de collecte et retour d’échantillons, prévu pour 2017.

La navigation du robot mobile sera fondée sur la carte en 3D très détaillée dressée par la sonde Chang’e. Cette carte couvre intégralement la Lune avec une précision de 7 mètres par pixel, y compris au fond des cratères et à toutes les latitudes, ce qui est fort précieux signalent des planétologues d’autres pays qui ont pu les utiliser.

Advertisements

13 commentaires sur “Rover lunaire en direct

  1. Nouvelle magique !… Ma génération l’a attendue 37 ans !… Et on est subjugué de la « facilité » où la technologie chinoise se remet dans les pas de l’astronautique soviétique !… Et la facilité d’y arriver … mais près de 40 ans plus tard, quid de surprenant ?… Cela démontre que l’abandon de la Lune fut dicté par des motifs bassement financiers ( à l’Ouest ) , tandis que l’URSS ne parvenait plus à tenir ses budgets, minés par la guerre froide et l’impérialisme économique des US, dont le commerce international ne s’est toujours pas remis !…

    « Lapin de Jade » , outre son nom amusant ( et, connaissant la culture chinoise, sans doute à double-sens !…) est une revanche des chenillettes « Lunokhod » , qui ont exploré les cratères pendant un an, au total !… Ils auraient pu être les avant-garde d’une première station permanente lunaire …. et d’une vraie ville maintenant, au bout de 4 décennies !… Notre planète aurait connu quelques révolutions supplémentaires, produites par une astronautique ouvrant vers l’Univers, vers l’Infini … ou fini dans « quelques » milliards d’années, ce qui revient au même !… Une ouverture dont l’Europe aurait pu prendre une place de leader, disposant de tous les moyens pour cela, au lieu de se recroqueviller dans une apathie frileuse : la Chine, pays « émergeant » , en fait la démonstration éclatante !…

    J'aime

    • Oui, des enjeux qui sont financiers et des raisons politiques.
      Mais la lune doit être une étape aux vols habités. Apprendre à moduler des bases et y vivre en autarcie permettra aux hommes de filer ensuite vers Mars et plus loin avec une certaine sécurité.

      J'aime

      • On peut douter précisément que l’épopée cosmique s’inscrive dans les starting blocks d’une progression « raisonnable » !… Ses débuts chaotiques ( « j’y vais, j’y vais pas, je recule, et çà repart … ! » ) dénonce des désirs avides, stupides et cupides !… Et perfides, aussi : des tas « d’accidents » se sont produits quand il le fallait !… Quand dans une compétition, ce sont les tocards qui gagnent, vu que tous les favoris se sont cassés la gueule, on soupçonne aussitôt que la course a été truquée !…
        Et malgré tout un tas de péripéties malsaines, rien ne semble avoir changé sur le fond : une propagande aux justifications auto-proclamées continue à se déverser à sens unique dans les canaux officiels

        J'aime

      • Le secteur spatial reste un élément nécessaire, internet, la téléphonie, la télévision, le haut débit, les gis, la météo, les systèmes d’alerte climatiques par exemple sont directement issus de la recherche spatiale. La petitesse de la taille de bien des appareils a été conçue par la recherche spatiale car tout doit être léger (vu le prix au kg du chargement d’une fusée).
        L’aspect de l’emploi, c’est plusieurs centaines de milliers d’emplois plus une quantité considérable de prestataires en tout genre.
        On parle aussi d’un gaspillage financier, mais il faut garder à l’esprit que 90% de l’argent réservé à l’espace est dépensé sur Terre, et que c’est donc l’économie mondiale qui en profite.
        des milliers d’applications (titane, combinaisons anti-feu, énergie solaire, couches pour bébés, produits déshydratés et lyophilisés…). Le budget de la conquête spatiale représente une goutte d’eau à côté du budget des guerres en Irak ou ailleurs.
        Donc, je suis favorable à cette conquête, même si il y a des longueurs et des espacements très grands entre deux prouesses.
        Enfin, pour jean lou Chrétien, l’homme ira sur Mars dans une trentaine d’années, et pour le patron des astronautes français (Franois Spiero), lors d’un entretien que j’ai eu avec lui, c’est certain que dans moins de quarante ans, l’homme aura foulé le sol Martien.
        Et puis la recherche spatiale, c’est aussi la quête de nos origines, savoir exactement qui nous sommes et tenter de définir si les acides aminés qui sont à la base de toute forme de vie (de la bactérie au éléphants, en passant par les méduses, les plantes ou le pétrole), sont originaires de l’espace, si ils pourraient exister ailleurs dans notre système solaire et donc plus loin.
        Patience donc, il est vrai toutefois que certaines dépenses semblent bien mal organisées mais d’une manière générale c’est une bonne chose.

        J'aime

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s