Turritopsis nutricula, une méduse immortelle.

le

Elle serait immortelle mais uniquement biologiquement.
L’immortalité biologique a dans un premier temps été décrite sur les cellules cancéreuses, dont les mécanismes d’apoptose (mort cellulaire naturelle) sont bloqués, cela rendant ainsi la cellule cancéreuse exempte de vieillissement, mais la méduse, elle, peut « vieillir » et « rajeunir ». En effet, cette méduse serait capable d’inverser son processus de vieillissement, et ainsi de retourner à sa forme juvénile après avoir atteint sa maturité sexuelle, et ce indéfiniment (théoriquement) grâce au processus de trans-différenciation. Cette immortalité concerne seulement son développement, lequel aboutit, chez la plupart des êtres vivants, à la vieillesse et à la mort. Du fait de ses caractéristiques exceptionnelles, elle fait l’objet d’études par les biologistes et les généticiens.
Mais cette immortalité potentielle inquiète les scientifiques, car elle serait responsable de la prolifération de ces méduses à travers toutes les eaux du globe. Il est certain que l’aire de répartition de Turritopsis nutricula s’étend un peu plus chaque année. Cependant, elle n’est pas immortelle au sens strict : elle n’est ni indestructible, ni exempte de maladies, de prédations ou d’accidents. On ne sait pas non plus si elle peut d’elle-même décider d’inverser son processus de vieillissement ou si c’est en fonction d’un environnement spécifique qui le déclenche.
Selon V. Battaglia, son immortalité potentielle n’est pas la vraie raison de sa prolifération. On sait que de nombreuses autres espèces de méduses se multiplient un peu partout dans le monde à cause du réchauffement du climat et de l’activité humaine. La surpêche des principaux prédateurs des méduses est une possibilité, une autre hypothèse est que les navires et sous-marins ramènent involontairement dans tous les ports ces minuscules méduses qui se répandent quand on vide l’eau des ballasts.

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. elles ont un truc, qui se régénère comme les animaux tu sais dont les pattes se reforment ou bien le ver de terre que l’on coupe etc, bon c’est simple ce que je dis pas vrai ,?

    J'aime

    1. steve legere dit :

      Oui, ou encore la salamandre qui a un pouvoir de faire repousser ses pattes, et même sa tête !!!
      La nature détient toutes les clés que la science ne trouve pas (encore)…

      J'aime

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s