Une prothèse aux sensations tactiles

Il y a près d’un mois, je vous présentait un nouvel article sur la comparaison entre les greffes biologiques (organes ou membres humains ) et greffes de prothèses (mécaniques), encore avant un autre article sur la possibilité ou non de greffer une tête sur un corps (ou un corps sous une nouvelle tête) c’est selon. Aujourd’hui la technologie fait un pas de plus dans les prothèses en mettant au point des capteurs tactiles aux extrémités des doigts d’une prothèse de main. Bientôt on le fera sur toute la longueur de la prothèse, puis les pieds-jambes …
Les avancées technologiques ont fait un bond de géant dans les prouesses. Je pense aussi au fait que si vous disposez d’une imprimante 3D il est possible pour 10€ de fabriquer sa propre prothèse articulée, et il est donc évident que les prothèsites ont tout intérêt à développer la technologie électronique pour rester compétitifs face à cette banalisation émergente.

Des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) en Suisse et de l’institut italien de recherches Scuola Superiore Sant’Anna de Pise (SSSA) ont passé un mois à tester une prothèse censée faire retrouver à une personne la sensation de toucher.  Ce sont toute une armada de capteurs et d’algorithmes qui permettent d’envoyer des stimulus nerveux vers les terminaisons biologiques du greffé. Celui-ci peut alors les yeux fermés identifier des formes et des textures. Reste à intégrer ce type de revêtement sur des prothèses capables de pression gérées par le greffé et l’illusion pour lui d’avoir retrouvé un membre complètement fonctionnel sera là. Il ne manquera plus à la prothèse qu’elles soit en mesure de calculer les différences thermiques pour permettre de vérifier par exemple la température de l’eau du bain …

Mais ça, c’est pour un peu plus tard, mais pour bientôt quand même, j’en suis convaincu !

Vous aimez nos articles ? Retrouvez nous sur notre nouvelle page Facebook et venez en discuter !

Publicités

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. évhémère dit :

    Oui, beaucoup de progrès ont été réalisés mais, « L’homme au cerveau greffé » ( film de Jacques Doniol-Valcroze, sorti en 1972 ) c’est encore de la S-F , tout au moins de la techno fiction pour encore un bon bout de temps !…

    J'aime

    1. steve legere dit :

      l’expérimentation (sur des animaux tels que des chiens ou des singes) a démontré que cela fonctionnait. Bien sûr vu l’état de zombitude des résultats, l’imaginer sur des humains qui n’auraient aucune séquelle est bien de la science-fiction. D’ailleurs je ne pense pas que c’est une bonne chose d’aller vers ce type de greffe.
      Mais l’argent étant roi, rien n’est impossible à tenter contre des sommes faramineuses.
      En 1985 lorsqu’est sorti le film Terminator, le bras et les capacités du T-800 n’étaient que pure science-fiction, pourtant, aujourd’hui, après 30 ans de recherches, certaines prothèses sont semblables …

      J'aime

      1. évhémère dit :

        Les armes ont toujours fait le plein d’adrénaline et donc de « créativité » : la Lumière engendre l’Ombre !… Mais il ne s’agit que de machines, des simulations de « l’original » : les robots positroniques d’Isaac Asimov sont loin, très loin de nous ( y compris C3PO et D2R2 !…)

        J'aime

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s