Une armure liquide et intelligente pour les GI’s

Une armure liquide pur les GI's

Une armure liquide pour les GI’s

Non, il ne s’agit pas d’un scénario pour le prochain Marvel, mais bel et bien un projet de l’armée Américaine, dont les premiers essais devraient commencer en juin 2014 ! Même si l’image ci-dessus est tirée de Ghost Recon, le principe embarqué sera le même, mais le prototype retenu est beaucoup plus proche de celui de l’armure de Iron Man.

première mouture de TALOS en juillet 2013

première mouture de TALOS en juillet 2013

L’idée est de proposer une protection balistique couvrant l’intégralité du corps du porteur lui permettant de marcher au milieu d’une véritable pluie de balles. Un panneau spécifique devrait être intégré entre l’armure et le porteur pour surveiller les constantes vitales de celui-ci : température, pouls, hydratation. En outre, la combinaison proposera également des fonctions vitales de base : chaleur, ventilation et oxygène peut-on lire dans l’article consacré à cette nouvelle sur Génération-NT. Il est précisé que Le projet TALOS a été commandé par l’armée en octobre dernier et pourrait disposer de son propre ordinateur de bord, des moniteurs permettant de suivre la santé du porteur, ainsi qu’une armure liquide développée par le MIT se voulant légère, souple, mais aussi capable de devenir solide en quelques millisecondes. L’idée étant au final de permettre au porteur de marcher à travers un véritable déluge de tirs.

Le chef de l’US SOCOM, l’amiral William McRaven au cours d’une conférence tenue à Washington DC à informé la presse de  trois prototypes d’armures  TALOS ( Tactical Assault Light Operator Suit) dont cette fameuse armure liquide, en cours d’assemblages dans les laboratoires secrets de la Navy.

 Et dès le mois de juin 2013 l’armure passera en mode « Test » visant sa portabilité sur les hommes, ses atouts et ses contraintes. Dans le cas ou le bénéfice l’emporterait sur les contraintes, c’est ce type d’armure qu’endosseront les soldats dès le mois d’aout 2018.

première mouture de TALOS en juillet 2013

seconde mouture de TALOS actuellement

Dans les grandes lignes, le but ultime est double, limiter au maximum les dégâts sur les soldats américains en les rendant quasiment invulnérables faces aux balles, et optimiser la puissance de feu qu’ils pourraient occasionner à leurs adversaires. La surenchère de la violence et de la terreur en somme. Quand on voit de quoi sont capables les soldats à l’heure actuelle, en réduisant encore les risques qu’ils soient blessés, on augmente encore chez eux la tentation de se surestimer, et donc des bavures par égo, vite rangées dans la catégorie des dégâts collatéraux.

La force de Talos réside dans la mission confiée par l’armée américaine à des chercheurs du Massachussets Institute of Technology (MIT). Adossés au projet, ils essaient en effet de développer un liquide révolutionnaire pour le futur bouclier. Un fluide qui passerait de l’état liquide à l’état solide en quelques millisecondes en cas de charge magnétique ou électrique et rendrait le soldat invulnérable aux balles. Encore en développement, la démonstration de faisabilité de cette technologie semble être une condition sine qua none au lancement officiel du programme Talos par l’armée.

En attendant, en 2015, un autre exosquelette devrait équiper les soldats américains. Il s’agit de XOS2, conçu par l’entreprise Raytheon Sarcos pour aider les soldats à porter des vivres, des munitions ou encore déplacer des missiles.

REDCOM présente déjà sa super-armure de 2018, et le résultat fait peur :

Les deux principaux constructeurs d’armures pour l’armée sont Lockeed Martins & Raytheon

voir l’armure de Lockheed Martin’s HULC 

voir l’armure de Raytheon’s XOS 2.

Vous aimez nos articles ? Retrouvez nous sur notre nouvelle page Facebook et venez en discuter !

Advertisements

6 commentaires sur “Une armure liquide et intelligente pour les GI’s

  1. Ce genre « d’invulnérabilité » a mené les soldats israéliens à de bien mauvaises surprises : au cours de l’offensive d’août 2006 contre le Liban-Sud et l’organisation « terroriste » Hezbollah , les milices libanaises détruisirent la moitié des chars « Merkava » réputés « invincibles » , équivalent selon certains historiens de la Stratégie à la bataille d’Azincourt !…
    Quant à savoir « … de quoi sont capables les soldats à l’heure actuelle, en réduisant encore les risques qu’ils soient blessés, on augmente encore chez eux la tentation de se surestimer, et donc des bavures par égo, vite rangées dans la catégorie des dégâts collatéraux … » Sans doute , faut-il se rappeler que les soldats du III° Reich ( SS ou non ! ) étaient dopés en permanente à la pervitine, ( dite aussi « pilule de Göring » ) une métamphétamine qui supprimait tout sentiment de fatigue ( genre « ecstasy » ou « sphinx » ) . Ainsi en 1940, ce sont les « Goths » qui disposent de la « potion magique » d’Astérix !… Les effets secondaires auraient sans doute produit une génération de zombies , chaque pilule détruisant des millions de cellules nerveuses dans le cerveau !… Nombre de scénarios de films d’horreur avec invasion des « morts-vivants » ( avec ou sans cannibalisme ! ) n’auront été que fiction frôlant la réalité !…

    J'aime

    • D’autant plus que finalement, face à des soldats invulnérables, aux armures indestructibles, il existe une solution de parade que mon fils (12 ans) a aussitôt imaginé pour se défendre:

       » Et si les mecs face à ces Terminators humains utilisaient des balles, ou des grenades remplies de superglue explosive ?
      Les soldats ne pourraient plus plier les bras ni les jambes, ils deviendraient très facile ensuite de les approcher sans risque  »

      Thomas, 12 ans.

      J'aime

  2. çà, c’est un gag à Lucky Luke !… Le problème, c’est que la super glue risque d’abord d’handicaper celui qui la lance que sa cible !… De plus, glue explosive, je doute que chimiquement ce soit possible : mes cours de chimie sont loin, mais il me semble qu’il y a des incompatibilités entre bases et acides ?…

    J'aime

    • L’idée est simple mais (à travailler bien sûr par des ingénieurs en balistique) pas dénuée d’intérêt. à la façon des paintball qui tirerait des projectiles qui éclateraient lors de l’impact et se répandraient autour du point d’impact.
      En améliorant la puissance pour tirer de plus loin, face à une armure que les balles ne perforeraient pas, bloquer ses articulations serait une approche différente en mode défensif !!!

      J'aime

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s