Une nécropole sous la dune du Pilat

Une surprise de taille semble attendre les archéologues. La dune du Pilat célèbre pour être la plus longue et la plus haute dune de sable d’Europe conserve bien des secrets.

dune-pilat-bandeauLa découverte récente d’une urne funéraire remontant à 800 ans avant JC apporte aux archéologues la confirmation déjà suspectée : Il y a près de 3 000 ans (et peut-être plus encore), cet endroit semble avoir été une nécropole. L’urne contenait encore des ossements calcinés et confirme une crémation à cet endroit, alors que nous étions encore à l’âge du fer. Ce sont les tempêtes de l’hivers qui ont mis à jour cette urne en céramique, alors que des fragments d’ossements anciens avaient déjà été découverts sur la dune.

urne-funeraire-pilat

Située à l’entrée sud du bassin d’Arcachon, elle s’étend sur 500 m d’est en ouest et sur 2,7 km du nord au sud et contient environ 60 millions de mètres cubes de sable. Elle dépend du territoire de la commune française de La Teste-de-Buch, à proximité d’Arcachon, au cœur des Landes de Gascogne. Cette formation géologique remonte la fin du Quaternaire qui porte le nom de « Sable des Landes » : il recouvre toute la région située autour du bassin d’Arcachon et s’étale au nord vers l’estuaire de la Gironde, à l’est vers la vallée de la Garonne et au sud vers l’Armagnac et l’Adour. À l’ouest il est surmonté par une bande de dunes côtières plus récentes dont la dune du Pilat fait partie.

Son altitude varie constamment, tout en oscillant aux environs de 100 à 117 mètres au-dessus du niveau de la mer. La pente est plus forte côté forêt que côté océan. La dune avance inexorablement vers l’intérieur du pays et recouvre peu à peu les constructions (maisons, routes) côté forêt, après avoir fait chavirer dans les flots plusieurs fortifications de béton construites sous l’occupation par l’organisation Todt, dans le cadre de l’édification du mur de l’Atlantique.
L’étude de cette dune apporte aux chercheurs 4000 ans d’histoire géologique superposés au fil des siècles c’est l’affrontement de deux dunes (une côté mer, et une côté terre) qui s’affrontent et se repoussent en permanence, apportant ainsi dans ce conflit éolien une certaine stabilité.

4436344-6667531

 De 4000 à 2000 ans avant notre ère, le plateau landais s’étend à l’emplacement actuel de la grande dune. Sans relef, il est notamment couvert par des pins maritimes et sylvestres. Ce premier niveau correspond au paléosol 1. Il contient de nombreuses souches et restes de végétaux datés de cette époque. Il repose sur de l’alios (couche noire et compacte, résultant de la cimentation
naturelle de sable, d’oxyde de fer et de matière organique).
2  Pendant la période préhistorique, plusieurs niveaux de sable horizontaux se sont déposés. Leur surface correspond au paléosol 2, à environ 3 m d’altitude. Il renferme des restes de végétation datés de 1200 à 1300 ans avant JC. Il vient fixer cette première avancée sableuse. Ce sol ancien a été occupé par l’homme au VIIe siècle avant JC comme en témoignent les restes d’un vase
daté de l’Age du Bronze par les archéologues.
Puis trois générations de dunes se sont superposées. 
3  Des dunes anciennes paraboliques se sont formées pendant la période froide médiévale favorable aux vents de tempête, entre l’an 500 et l’an 1000. A la fin du Moyen-âge, le climat se radoucit et devient plus humide, la végétation se développe en Aquitaine. Les dunes anciennes se couvrent de forêt entre l’an 1000 et 1500 de notre ère. Ce niveau correspond au paléosol 3. 

Ce sol épais de seulement quelques centimètres, ondule à mi-hauteur. Les bois qu’il contient datent du XVIe siècle. Lors des fouilles, il a livré des restes archéologiques de cette époque : pipes, outils en silex, céramiques et pièces de monnaies.

4  À partir de l’an 1500, le climat change. Des vents puissants vont créer une nouvelle série de dunes appelées « dunes modernes », de type barkhanes. Ces dernières envahissent les dunes anciennes et recouvrent également les villages et les cultures. Les hommes les fixent alors par semis de pin maritimes en application d’un décret consulaire de 1801, signé de Napoléon Bonaparte. Ces travaux sont supervisés par Nicolas Brémontier, Ingénieur des Ponts et Chaussées.

La dune de la Grave, occupant alors l’emplacement actuel de la dune du Pilat, est ainsi stabilisée au début du XIXe siècle. Le paléosol le plus haut ( correspond à sa surface. Une forêt cultivée de pins s’étendait là à cette époque. Des pots servant à la récolte de la résine y ont été retrouvés.(paléosol 4)Dune_du_Pyla-08

Sous l’effet de l’érosion qui attaquait son pied, la dune de la Grave s’est remise en mouvement vers 1860 pour donner naissance à l’actuelle dune du Pilat.

Il aura fallu 4000 ans à la dune du Pilat pour apparaître alors que 40 milllions d’années ont été nécessaire à la formation des Pyrénées. À ‘échelle géologique, la grande dune est très récente !

Publicités

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. au fait, a l’ocaz va voir ma page accueil de mon blog, mes categories tu vas voir c’est moins fouillous, suis contente, tu te souviens tu m’avais dis c’etait po bo, t’avais raison , mais maintenant va vouere,

    J'aime

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s