Pollution lumineuse, pourquoi lutter contre ?

le

Lorsqu’on parle de pollution lumineuse, on se figure souvent que le problème de la lumière nocturne émise par nos villes concerne essentiellement la branche des astronomes amateurs, l’éclairage urbain nuisant à leurs observations. D’ailleurs, ils sont presque les seuls à la faire remarquer et à vouloir que ce gaspillage cesse. Pourtant, cette luminosité n’est pas naturelle, et son impact est réel, tout d’abord pour les oiseaux migrateurs qui sont perturbés dans leurs itinérance, mais aussi pour les animaux nocturnes pour lesquels la lumière joue l’effet d’un voile et réduit leur visibilité ou pour le cycle de reproduction de bon nombre d’insectes.

pollution lumineuse : a-t-on vraiment besoin de toute cette lumière pour dormir ?
pollution lumineuse : a-t-on vraiment besoin de toute cette lumière pour dormir ?

Par ailleurs, l’observation du ciel depuis l’espace (et inversement) est victime de ces halos de lumière, et au bout du compte, pour les finances publiques (autrement dit, le contribuable), c’est une dépense non justifiée. Vitrines de magasins allumées toute la nuit, néons, lampadaires éclaboussant de lumière et qui peuvent être nuisibles pour les appartements situés au premier et deuxième étage des immeubles, contraignant les occupants à soit fermer les volets, soit subir passivement cette source non désirée.

Si doucement se mettent en place des projets de lampadaires « coiffés » dans le but de n’éclairer QUE vers le sol, la nuisance n’est atténuée que superficiellement, pour ces fameux habitants des 1er et 2eme étages, car la réflection au sol de la lumière rebondit dans l’atmosphère, et participe en grande partie à ce brouillard coloré visible depuis l’espace, et, depuis le sol contribue à ce voile terne qui ne permet plus de distinguer toutes les étoiles du ciel.

Le projet des étudiants.

Dans cette optique, 3 jeunes étudiants ont décidé d’envoyer un ballon muni d’appareils photos dans le but de prendre des clichés nocturnes à 30 Km d’altitude dans un projet baptisé Space Oddity 2.0 pour lequel, ils demandent aux volontaires une participation financière. Le coût du projet ? 1250€, et sur leur page dédiée, ils y sont presque puisqu’ils ont déjà réunis 1 1110€, il leur reste 9 jours pour collecter les derniers euros. Le but de leur action, pérenniser le statut de « Réserve Internationale de ciel étoilée » acquis par le site naturel du Pici du Midi en 2013. « Les satellites opèrent à trop haute altitude pour se faire une idée précise du phénomène de la pollution lumineuse, explique Mély Somkhit, chargée de communication pour Space Oddity 2.0. Les clichés du ballon nous permettront d’alerter les municipalités qui positionnent mal leur éclairages et font monter des faisceaux de lumière vers le ciel. »
Les résultats obtenus permettrons d’être comparés à cet échantillon de ciel nocturne idéal et d’alerter les communes sur le gaspillage et des solutions vers une utilisation de la lumière plus écologique et plus économique, pour l’homme, pour la faune et pour la flore.

Vous pouvez  aider Space Oddity de deux façons différentes : En leur faisant un petit don de quelques euros (ou dollars), et / ou en relayant leur collecte en partageant cet article par exemple.

Sachez qu’en les aidant financièrement à hauteur de 5€ et plus, vous gagnerez déjà des cadeaux de remerciement dont le détail se trouve sur leur site. Vous y trouverez  également les différents participants, et tous les détails du projet.

Ma belle ville de Paris est vraiment magnifique, mais hélas, il n’y fait plus jamais nuit !

Paris By night ... Heu, by Night ?
Paris By night … Heu, by Night ?

Vous pouvez également retrouver ici une petit reportage sur les effets de la pollution lumineuse … Bonne lecture, bon partage et … N’oubliez pas d’éteindre la lumière en sortant ! 

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. justement je viens de faire un article sur les vers luisants et ils sont en voie de disparition a cause de la pollution lumineuse because la femmelle s’allume pour attirer le mâle afin de se reproduire, et bref, le mâle confond la lumiere maintenant ce qui fait qu’il squatte pres des maisons et se fait bouffer par les zaraignées, oui, je te jure, et plein d’autres insectes egalement attirés par la lumiere comme tu le dis,
    bon bisous a plus
    ps, si ta le temps de venir chez moi, regarde toi qui disait que mon blog etait fouillous tu sais au niveau des categories tout en haut, et tu avais raison par ailleurs, regardes maintenant, lol ya plus rien, mais autre chose, trop bien je trouve sauf que j’ai mis que deux amis, j’ai pas eu le temps de finir mais je vais pas continuer car la liste est longue, je vais peut etre mettre les amis en bas de page je sais po,
    bisous

    J'aime

  2. Moi ça me sidère de voir les villes autant éclairées la nuit, d’autant plus que parfois dans certains endroits de forte luminosité, un lampadaire sur 5 pourrait être enlevé… Enfin…

    J’ai enfin regardé Capitaine Phillips et tu avais raison, ce n’est pas mal du tout 😉
    merci

    http://www.laura-des-mots.com

    J'aime

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s