Découverte de l’ancêtre de l’Ipad !

le

Il est vieux, très vieux de presque 1200 ans, ce qui pourrait être l’ancêtre de l’Ipad vient d’être découvert en Turquie.

ipad antique

Des archéologues d’Istanbul ont découvert dans l’épave d’un bateau byzantin, un coffret en bois qui pourrait être l’équivalent de nos tablettes actuelles.

Des archéologues turques ont découvert une pièce en bois qui pourrait être l’ancêtre de nos tablettes informatiques actuelles dans l’une des 37 épaves byzantines retrouvées dans le port de Yenikapi, à Istanbul.

Ce site, également appelé le port Theodosius et construit à la fin du IVe siècle sous le règne de l’empereur byzantin Theodosius I, est situé dans la partie européenne de la ville turque. Il a été l’un des plus importants ports commerciaux de la ville. Emmenés par le professeur Ufuk Kocabas, il est placé sous la loupe des archélogues depuis 2004. Il recèle de trésors inestimables pour les amateurs d’histoire ancienne.

Le directeur du département de recherche archéologique marine et du projet des bateaux naufragés du Yenikapi, a annoncé à la presse avoir mis à jour une pièce en bois encore inédite. Elle aurait appartenu au capitaine du navire de commerce. Il s’agirait selon lui, d’une pièce semblable à nos « iPad » d’aujourd’hui.

Déjà de par sa taille de 18 cm,  cet objet en bois, ressemble à une tablette de « 7 pouces ». Certes plus épais, cette pièce consiste en cinq cadres rectangulaires superposés, recouverts de cire et richement gravés.

L’un d’eux, contenant des mots gravés en grecs dans la cire, laisse penser qu’il permettait aux marins de prendre des notes, comme le faisaient les Grecs durant des siècles.

Une « app » primitive a été débusquée dans l’un des panneaux coulissant du fond de l’objet. De petits poids servaient probablement à équilibrer un trébuchet permettant de convertir la valeur de la monnaie d’échange, en évaluant la proportion de métal contenu dans un alliage.

Et afin de rendre la tablette transportable, des lanières en cuir passant par de petits trous percés au fond des tiroirs empêchaient ceux-ci de sortir inopinément de leur logement.

Selon les scientifiques, ce navire marchand coulé remonte au 9e siècle après JC. Il aurait navigué dans la mer Noire en transportant des marchandises depuis le port de Chersonèse, l’actuelle Sébastopol en Crimée.

Publicités

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s