Une explosion nucléaire près de chez vous ?

Quels seraient les effets d’une explosion nucléaire chez vous ?

Fat man

 Si ce nom ne vous inspire qu’un gros bonhomme, il n’en n’est rien, car l’histoire retiendra que c’est aussi et surtout le nom que portait la bombe Américaine lâchée sur Nagazaki le 09 aout 1945 qui explosa à 580 m d’altitude, à la verticale du quartier Urakami. Ce fut la seconde explosion nucléaire au Japon, trois jours après celle d’Hiroshima, qui tua 75 000 personnes et au moins autant  d’autres qui moururent des suites des radiations ou des blessures.

Fat man sur Nagasaki le 08/08/1945
Fat man sur Nagasaki le 08/08/1945

Nagasaki sur Seine !

Après l’horreur de la tragédie historique, et parce que l’histoire se répète, l’idée m’est venue de supposer qu’une bombe identique ou pire encore pourrait par la volonté d’un dictateur complètement givré, tomber sur ma ville natale, ma ville chérie et réduire à un tas de ruines radioactives pour les 20 000 prochaines années ce qui fait la fierté historique et patrimoniale de la France.
Fini la tour Eiffel, les Tuilleries, le Louvre ou encore les Champs Elysées, la place Vendôme, la Bastille, République …

Paris détruit
Paris détruit

Qu’en serait-il vraiment ?

 Une même bombe que celle de Nagazaki de 20 à 22 kilotonnes de plutonium 239 ferait sans doute bien plus de dégâts aujourd’hui à Paris. Avec une population de près de 2,4 millions d’habitants et plus de 85 000 visiteurs chaque jour, nous arrivons à 2,5 millions de personnes concernées. Une telle bombe détruirait 1/4 de la ville, soit presque un demi million de personnes en mourrait.

Si une telle monstruosité tombait sur l’Île de la Cité, depuis les tuileries jusqu’à la gare de Lyon, il ne resterait plus grand chose :

Capture d’écran 2015-04-11 à 22.53.15

(anneau jaune) Rayon Fireball: 270 m (0,23 km²)
La taille maximale de la boule de feu nucléaire; pertinence par rapport aux effets vécu dépend de la hauteur de la détonation. Si elle touche le sol, la quantité de retombées radioactives est significativement augmentée.

(anneau rouge) rayon de l’explosion de l’air (20 psi): 0,61 km (1,17 km²)
À 20 psi de surpression, les bâtiments en béton fortement urbanisés sont gravement endommagés ou démolis; les décès approchent 100%.

(anneau gris) rayon de l’explosion de l’air (5 psi): 1,28 km (5,17 km²)
À 5 psi surpression, la plupart des bâtiments résidentiels effondrement, les blessures sont universelles, les décès sont très répandus.

(anneau vert) rayon de rayonnement (500 rem): 1,43 km (6,42 km²)
La dose de rayonnement de 500 rem; sans traitement médical, on peut s’attendre entre 50% et 90% de mortalité des effets aigus,. Mourir prend entre plusieurs heures et plusieurs semaines.

(anneau orange) Rayon de rayonnement thermique (brûlures du 3ème degré): 2 km (12,5 km²)
Brûlures au troisième degré s’étendent à travers les couches de la peau, et sont souvent indolores car ils détruisent les nerfs de la douleur. Ils peuvent entraîner de graves lésions ou d’invalidité, et peuvent nécessiter une amputation. La 100% de probabilité pour la 3e degré de brûlures à ce rendement est de 8,9 cal / cm2.

Mais d’ou sortent ces chiffres explosifs ?

Et encore, je n’ai fait que prendre l’une des moins pires qui soit, imaginez si j’avais fait la simulation avec la bombe la plus puissante, la Tsar (Russie) de 100000 mégatonnes … Sur près de 100 KM de rayons la plupart des gens ne seraient plus.

Capture d’écran 2015-04-11 à 23.41.22
Cliquez pour agrandir l’image d’une bombe Tsar sur Paris

J’ai réussi cette simulation en me rendant sur un site qui vous permet de voir les dégâts par type de bombe et par catégories de conséquences et séquelles sur n’importe quel point du globe. Et comme tout curieux, je me suis d’abord mis à regarder ma ville, ce que j’imagine chacun d’entre vous fera, qu’il soit à New York, Montréal ou Alger, Moscou ou Bruxelles, Sydney, Tahiti ou Hong-kong (puisque mes visiteurs viennent de tous ces endroits entre autres et bien plus encore, et je les remercie au passage aussi loins soient-ils).

En effet, le site NUKEMAP vous permet de faire cette simulation en vous plaçant sur GogleMap n’importe ou sur la planète.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Effrayant non ?

Le site officiel de simulation

Tous les détail (en Anglais) sur les dégâts

Publicités

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. marc bourbon dit :

    c’est assez édifiant, on a beau avoir vu les images des premiers essais et puis des bombes sur le Japon on se rend pas trop compte de l’ampleur d’une telle explosion

    Aimé par 1 personne

    1. Steve dit :

      Oui, c’est vrai, et c’est pour ça que j’ai eu l’idée de superposer cela sur des villes qui nous parlent d’avantage.
      Et que je propose l’outil pour que chacun puisse se rendre compte de l’étendue des dégâts à son échelle urbaine.

      J'aime

      1. marc bourbon dit :

        impresionnant oui

        Aimé par 1 personne

  2. vever02 dit :

    L’homme a inventé des choses horribles dans l’histoire,
    la guerre, les génocides, mais surtout les pires à mes yeux,
    la religion et la bombe atomique…

    Aimé par 1 personne

    1. Steve dit :

      Je crois qu’il y a pire encore : l’argent, sans ce dernier, les deux premier n’ont plus de raison d’être !

      J'aime

  3. Anonyme dit :

    Je vais encore bien dormir ce soir….

    Aimé par 1 personne

    1. Steve dit :

      … Et beaucoup d’autres encore après je vous le souhaite ! 😉

      J'aime

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s