Quand les serpents avaient des pattes

[Un article Traduit & interprété par Steve Légère]

On a déjà entendu l’expression  » Quand les poules auront des dents » … Mais connaissez-vous celle qui dit  » Quand les serpents avaient des pattes » ?

J’aime beaucoup ces découvertes qui relancent des pans de l’histoire, celle-ci en Anglais d’origine dont vous trouverez le lien vers l’article original ne manque pas d’intérêt, alors je vous l’ai traduite et agrémenté.

Le chaînon manquant, Darwin avait raison, c’est un point de plus pour lui, et un de moins pour les partisans du créationisme :

vue d'artiste du serpent à 4 pattes
vue d’artiste du serpent à 4 pattes

Le plus ancien fossile de serpent de notre planète ressemble presque à un serpent moderne, presque, sauf qu’il comporte une différence flagrante: Il a quatre pattes, chacune avec cinq orteils, c’est ce que révèle une nouvelle étude publiée le 23 juillet dans la revue « science ».

Les quelque 120 millions d’années de ce vieux serpent, font de lui le doyen des reptiles serpents et des lézards,  surnommé Tetrapodophis amplectus (littéralement, le serpent à quatre pattes), il n’a probablement pas utilisé ses pattes pour la marche mais pour la préhension, en effet, les appendices de Tetrapodophis l’ont peut-être aidé à se maintenir sur un partenaire lors de l’accouplement, ou même agripper les proies indisciplinées, a déclaré le co-chercheur David Martill, professeur de paléobiologie à l’Université de Portsmouth au Royaume-Uni.

Une recherche antérieure avait  déjà détaillée le fossiles de serpents bipèdes , (photo et lien ci-dessous) mais ici c’est l’ancêtre de ce serpent dont il s’agit, un serpent qui a quatre jambes et a évolué à partir de créatures susceptibles d’être des enfouisseurs terrestres, et selon toute vraisemblance était un animal de transition qui a vécu pendant le passage de lézards anciens aux serpents modernes, at-il ajouté.

Cliquez pour lire l'article traduit du Serpent à 2 pattes
Cliquez pour lire l’article traduit du Serpent à 2 pattes

« Nous avons trouvé l’ancêtre de tous les serpents, » dit Martill Live Science. « Nous avons trouvé le chaînon manquant entre les lézards et les serpents à quatre pattes. »

«Jaw-dropping » découverte

Martill tombé sur le fossile au cours d’une visite sur le terrain avec ses élèves du Musée Solnhofen (anciennement connu sous le Bürgermeister-Müller-Museum) en Allemagne. Comme ils cherchaient à une exposition de fossiles de la Formation Crato, dans le nord du Brésil, Martill remarqué le serpent de 7,8-pouces de long (20 centimètres). Il y avait une plaque qui dit «fossile inconnu. » L’interprétation d’un artiste du serpent à quatre pattes, surnommé Tetrapodophis amplectus, juste après qu’il a pris un petit mammifère pour repas.

2ème vue d'artiste du serpent à 4 pattes
2ème vue d’artiste du serpent à 4 pattes*

La Formation Crato se trouve être l’un des sujets principaux de Martill. Il est l’auteur de « Les gisements fossilifères Crato du Brésil: fenêtre sur un monde ancien » (Cambridge University Press, 2008), alors qu’il savait que le serpent de la Formation Crato serait « environ 20 millions d’années de plus que tout autre serpent fossile , » il a dit.

Intrigué, il se pencha plus près de l’écran pour obtenir un meilleur regard.

«Je pensais, ‘Putain, il a pattes!' », A déclaré Martill. « Il avait les pattes avant. Personne n’avait jamais vu un serpent avant avec quatre pattes, et la théorie de l’évolution encore avait prédit qu’il devrait y avoir un animal qui est de transition entre les lézards et les serpents à quatre pattes, et ici il était. »

Martill a demandé au musée si il pouvait étudier le fossile, et a recruté Helmut Tischlinger, un paléontologue allemand, et Nicholas Longrich, maître de conférences en biologie évolutive à l’Université de Bath, pour l’aider à déchiffrer le fossile.

Serpent examen

Les chercheurs ont trouvé plusieurs indications que le fossile est, en fait, un serpent de transition . Contrairement lézards et les crocodiles, Tetrapodophis a une impressions faibles d’une seule rangée d’écailles sur le ventre, une signature encore vue sur les serpents d’aujourd’hui.

Lorsque les chercheurs ont utilisé la photographie dans l’ultraviolet pour examiner l’intestin de Tetrapodophis, ils ont trouvé des fragments d’os partiellement digérés que la caméra mis en évidence dans différentes couleurs. Ces restes suggèrent l’ancêtre de serpent a mangé des vertébrés, tout comme les serpents modernes sont carnivores.

Il est probable que Tetrapodophis utilisé son long corps à resserrer proies (constrictions), comme les lézards et les grenouilles.

En outre, le fossile avait d’autres caractéristiques de serpents classiques, y compris un museau court, à longue boîte crânienne, corps allongé, dents en crocs et une mâchoire souple qui pouvait avaler de grosses proies. Il a également une colonne de vertèbres similaire qui permet au serpent d’être extrêmement flexible.

Cependant, Tetrapodophis n’a pas une longue queue, comprimée latéralement particularité habituellement vue chez les animaux marins, ce qui suggère qu’il descend des creuseurs terrestres, et non d’une espèce marine, Galerie d’images: Serpents du Monde ]

Gondwana, le super continent nommé la Pangée
Gondwana, le super continent nommé la Pangée

Tetrapodophis et autres serpents anciens viennent du Gondwana, l’ancien supercontinent qui couvrait l’hémisphère sud. (Une étude Janvier rapporté des spécimens de serpents qui ont été dans l’hémisphère nord , mais Martill dit qu’il est difficile de savoir si ce sont des serpents ou des lézards.) Ce supercontinent  s’est formé il a 570 millions d’années pour commencer à se séparer il y a 180 millions d’années jusqu’à former les continents actuels.

« Les serpents sont partout sur la planète aujourd’hui, et il serait bon de savoir où ils ont réellement commencé à apparaître », a déclaré Martill. « Si vous regardez la répartition des serpents fossiles, ils sont tous répartis sur le Gondwana. »

Allison Hsiang, chercheur postdoctoral de la géologie et de la géophysique à l’Université Yale, qui n’a pas participé à l’étude, a défini le fossile nouvellement identifié « vraiment cool et important. »

« Voici la preuve que les serpents sont les ancêtres dans l’évolution de lézards à quatre pattes, et non l’inverse», dit-elle.

L’étude a été publiée en ligne le 23Juillet dans la revue Science .

*Crédit illustrations: Julius T. Csotonyi

Typo trouvée

Publicités

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s