Astrologie, tout est donc faux ?

-Un article de Steve Légère-

Qui n’a jamais lu son thème astral ?

Ne serait-ce que vite fait entre les mots croisés et la météo d’un journal, dans un magazine psycho ou une revue féminine ?
Devons nous vraiment ce que nous sommes à ces 12 signes ?  Moi qui suis Vierge, serais-je différent si j’étais né Gémeaux, Capricorne ou Lion ? La réponse est non, la différence entre deux personnes du même signe qui tient encore à son ascendant (ce qui permet d’arranger bien des réponses) pour moi tient bien plus à des paramètres biologiques, physiologiques, socio-culturels et génétiques qu’à l’influence d’astres lointains regroupés par l’homme. D’ailleurs, après avoir vérifié mon signe astrologique exact, il s’avère que, étant né le 15 septembre, je ne suis pas Vierge mais Lion :

Mon vrai signe astrologique
Mon vrai signe astrologique

Bref, difficile de trancher à ce niveau sans entrer dans un débat à couteaux-tirés entre partisans et sceptiques, pourtant, la réalité est bien là !

3 données qui changent tout ?

En fait, rien n’a changé, il s’agit juste de trois paramètres qui bien qu’authentiques ne sont jamais pris en compte, et ce depuis le début.
-1ère donnée-

Tout d’abord, il n’y a pas 12, mais 13 constellations. Chaque signe correspond à la constellation qui se cache derrière le soleil le jour de votre naissance, et si 12 ont été retenus ce n’est que par commodité par les Grecs qui les ont standardisées et conservées pour des raisons pratiques. Ainsi, nos astrologues de jadis ont simplement supprimé il y a 2 500 ans le signe du Serpentaire (Ophiuchus) « Le porteur de serpents » car il est plus facile de diviser les 360 portions du ciel en 12 segments (30° chacun) plutôt qu’en 13 de 27,69°.

Ophiuchus oui serpentaire du 30 novembre au 18 décembre
Ophiuchus oui serpentaire du 30 novembre au 18 décembre

En somme, si vous êtes né entre le 30 novembre et le 18 décembre, vous êtes du Serpentaire, le hic, c’est que du coup et faute d’informations, nul ne peut définir la personnalité, le tempérament, les aptitudes et autre spécificités de ce signe. Évidement cet hurluberlu céleste chamboule tout puisqu’il décale les autres, peut-être les personnes nées dans cette période ressentiront un trouble de la personnalité ? Et pire, astronomiquement parlant,  la queue du scorpion reste pendant une semaine entre les jambes d’Ophiuchus, pendant que le Sagittaire s’apprête à lui décocher une flèche dans la poitrine, alors que faire ?  Considérer que occupé à se défendre d’un Scorpion, Ophiuchus a succombé d’une flèche dans le coeur ?

Constellation du Serpentaire
Constellation du Serpentaire tenant un serpent dans sa main droite.

-2ème donnée-

Pas d’inquiétude cependant, car même si on désirait continuer à occulter ce pauvre porteur de serpents, notre astrologie n’en serait toujours pas plus correcte pour autant. Le mot « zodiaque » qui nous vient du mot grec zodiakos, signifie « cercle de petits animaux »est divisé en 12 portions qui ne sont pas réparties en périodes de 29, 30 ou 31 jours, mais d’une amplitude bien plus grande derrière le soleil.  Pourtant certaines constellations restent plus longtemps que d’autres derrière le roi des cieux, ce qui avec ou sans un treizième signe, fausse tout de même la donne. Par exemple, si le signe du Bélier (21 mars au 30 avril) domine 30 jours dans nos calendriers,  il n’est vraiment traversé par le soleil que 25,5 jours. Le signe le plus longtemps à l’honneur dans le ciel est le miens, comme par hasard, celui de la Vierge (24 aout – 22 septembre) qui ne dure pas 30 jours comme dans tous les horoscopes mais s’étale bel et bien sur 44,5 jours. Le plus court est celui du scorpion, officiellement 29 jours, mais qui spatialement n’est apparent que 8,4 jours, ce qui fait finalement de ces natifs véritables (du 20 au 29 novembre) les plus rares.

La suppression du Serpentaire aura permis deux choses : Uniformiser les périodes dans le temps et sur leur durée respective.

zodiaque

-3ème donnée-

Si nos signes arrivent à date fixe, en vrai c’est bien différent, nous vivons dans un univers en mouvement, et les constellations (nous parlons bien ici de la position des étoiles dans la le ciel nocturne) depuis plus de 2 500 ans on bien changé. Le Zodiaque commence le 21 Mars avec le Bélier c’est donc à partir de lui qu’il faut compter (en principe). Pourtant, un problème se pose car la constellation du Bélier aujourd’hui n’ est plus le point vernal puisqu’elle ne se situe derrière le soleil qu’à partir du 18 avril. Le premier signe réel, celui qui commence au point vernal (le 21 Mars) est … Le poisson (voir image ci-dessus) ! Non pas que nos aïeux étaient à l’Ouest ou inexpérimentés, loin s’en faut, la raison est bien plus simple, elle se nomme « précession des équinoxes » et son cycle dure 26 000 ans, une période trop longue pour pouvoir la remarquer dans instruments perfectionnés. Cette précession est due au fait de l’attraction qu’on la Lune et le Soleil sur la Terre qui soumise à ces forces oscille sur sa rotation.

Voyez ci-dessous un tableau des correspondances entre votre signe théorique que vous pouvez lire dans les journaux et magazines, celui que vous croyez votre depuis toujours, et regardez la dernière colonne pour comparer votre signe théorique et celui qui est réellement le votre :

Zodiaque et vrai point vernal

Et d’autres éléments …

Comme si cela ne suffisait pas, cette ronde ne se limite pas à la Terre, il faut aussi considérer que si notre planète tourne autour du soleil, ce dernier n’est pas fixe. Il tourne sur lui-même tout en montant et descendant, mais surtout il fait le tour de la galaxie, et la Terre avec lui. Si je vous dit cela, comprenez qu’il en est de même pour TOUTES les étoiles de notre galaxie, et pour corser l’affaire, elles ne tournent pas toutes dans le même sens, ni dans la même direction, ni même à la même vitesse, une spirale en mouvement constant, ce qui fait que tôt ou tard, les constellations telles que nous les percevons ne seront plus du tout telles que nous les voyons aujourd’hui.

Ci dessous une animation réalisée sur les étoiles proches du centre galactique (15 années de photographies pour obtenir ce stop motion) pour comprendre le chaos qui règne dans cette apparente immobilité. Ne croyez pas toujours ce que vos yeux vous montrent.

15 ans d'observation du centre galactique cliquez pour voir l'animation
15 ans d’observation du centre galactique cliquez pour voir l’animation

Enfin, un dernier petit détail, les étoiles qui composent les constellations que l’on voit ne sont pas réellement issues d’un amas local ni d’un groupe d’astres dépendants. Il s’agit d’objets isolés, parfois des étoiles, parfois des galaxies entières (comme la notre) lointaines que l’on peut prendre pour de simples étoiles quand on ne les connait pas mais qui n’appartiennent même pas à notre Voie-Lactée. Nos anciens se sont amusés à les regrouper visuellement et à donner des silhouettes à ces groupes afin de mieux les mémoriser. C’est là aussi qu’entre en jeu notre tour de la Galaxie, en effet nous faisons un tour complet de la galaxie en à peu près 220 000 000 ans (220 millions d’années). Il est donc logique que dans 5 ou 10 millions d’années, ces constellations qui nous sont familières se seront peu à peu déformées, espacées, éloignées, lentement dissoutes à notre regard. Chacune d’entre elle suivant sont propre chemin dans ce billard cosmique balayant les vestiges de croyances antiques pour laisser place à de nouvelles configurations, de nouvelles croyances ou de nouveaux espoirs.

Étant donné que je suis un défenseur des opprimés et des oubliés, des minorités et des laissés pour compte, je ne pouvais pas continuer à laisser ce pauvre Ophiuchus dans l’anonymat du zodiaque plus longtemps. Par contre si nous arrivons ainsi à 13 constellations, je ne pousserais pas non plus à l’excès, car n’oubliez que pour sa part, Ptolémée avait recensé lui 48 constellations dont celle du serpentaire. Imaginez un peu le bordel de notre horoscope si nous avions gardé le siens !

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Lisa Varin-maigret dit :

    Merci vos données sont très intéressantes pour mon tpe

    Aimé par 1 personne

    1. Steve dit :

      Bonjour Lisa, ravi que cet article vous plaise.
      En espérant qu’il vous aidera !

      J'aime

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s