la beauté des time lapse

Vous vous êtes parfois demandé ce qui se faisait en vidéo? Et bien peu de choses en fait depuis l’invention de la vidéo elle-même, mais certaines créations qui en découlent sont tout simplement géniales à mi chemin entre la vidéo et le diaporama, on peu trouver deux variantes:

Le cinémagraphe, et le time lapse.

Nous viendrons dans un prochain article sur le cinémagraphe qui consiste à figer une partie de vidéo tandis qu’une autre de ses partie continue en boucle, c’est un peu une photographie animée, un morceau de l’existence en action figée dans un mouvement perpétuel.

Aujourd’hui, nous allons ensemble découvrir et décrypter les secrets du time lapse. Mais avant d’aller plus loin, voici ce qu’est le fameux Time lapse;

Landscapes: Volume One from Dustin Farrell on Vimeo.

Pas mal, non?

Mais alors comment fait-on? Et quel est son avantage?

Et bien l’avantage tout d’abord est son poids, puisque vous prendrez des photos à intervalles réguliers, et que vous les monterez à une vitesse standard de vidéo, soit 24 images par seconde, à raison d’un déclenchement (par exemple) toute les deux secondes, vous aurez 30 images par minute, soit 90 images pour 3 minutes mais votre film ne durera que  presque 4 secondes. en conséquence de quoi, une série d’images couvrant une durée réelle de 60 minutes, défilera en 1800 images à raison de 24 images/seconde, et donc une heure ne dure que 75 secondes avec cet effet si particulier. Même avec des images en full HD, vos 75 secondes de vidéos pèseront presque 10 fois moins lourd qu’une vidéo HD standard de même durée, et qui aura toujours une résolution d’image bien inférieure à celle de vos photos!

Comment faire? Un équipement minimum est tout de même nécessaire:

Un appareil photo capable de prendre des images à intervalles réguliers, en illimité et avec des réglages manuels et non automatiques (sinon, le changement de luminosité risque d’être atroce en quelques secondes).

Un trépied fixe pour stabiliser l’appareil, et pour ceux qui veulent donner des effets de mouvement à leur image, un rail orienté dans la direction et sur l’inclinaison voulue sur lequel, votre appareil photo glissera trés lentement.

Voici une vidéo time lipse, suivie de son making-off:

Timescapes Timelapse: Mountain Light from Tom Lowe on Vimeo.

Si vous utilisez un appareil Canon, et que vous ne disposez pas de l’option time lapse, vous pouvez telecharger et installer ce petit script chdk sur votre canon compact, il est gratuit! 😉

Lorsque vous avez bombardé en continu la scène voulue, reste à mettre tout ça en place sur votre ordinateur, grâce à QuickTime, en « ouvrant une séquence images » et en t important le dossier photos que vous venez de faire et que vous avez déjà mis sue votre bureau. Définissez le nombre d’images / seconde (je vous conseille 24, mais vous pouvez varier). Vérifiez la résolution, par défaut ça sera la résolution images, et ça vous donnera du Full HD très léger, impec si vous ne faites pas de retouches par la suite.

Puis exportez votre vidéo sur Dailymotion, Youtube, Viméo ou directement sur votre bureau, via votre vidéo converter perso pour la mettre en flash (flv) et l’installer ensuite sur votre site directement dans un lecteur flash… Vous pouvez bien entendu lui apporter des modifs aussitôt après l’avoir exporté sur votre éditeur vidéo tel que Imovie ou finalcut pour lui ajouter des effets (générique, filtres etc…) avant de l’envoyer sur votre hébergement.

Voilà, ce n’est pas plus compliqué.

Pour conclure, je vous laisse avec la seconde partie de Landscape, et le final, une vidéo que m’a envoyé PJ (que je remercie) sur la préparation d’un lancement depuis cap Canaveral, étalé sur deux jours en continu, d’une durée de 4 minutes.

Landscapes: Volume Two from Dustin Farrell on Vimeo.

et Merci à Caribou pour celle-ci (space shuttle):

Les conseils tutoriels vidéos de cet articles ont été trouvés sur le site du cerfvolant

Ci dessus, c’est un effet figé, sur le même principe.

Six images prises à une heur d’intervalle depuis le même point d’observation, puis sur un éditeur d’image (photoshop, pixelmator) ou pour les moins chanceux qui n’ont ni l’un ni l’autre mais qui veulent essayer gratuitement sur un logiciel libre, gratuit et sans pub, il y a http://pixlr.com/ je l’ai testé et c’est pas mal pour commencer!!!
Une fois les 6 images importées, divisez votre plan de travail en 6 tranches égales (verticales), sélectionnez la première tranche sur la première image, supprimez le reste de l’image. Puis sélectionnez la seconde tranche sur la seconde image et supprimez le reste (vous pouvez aussi sélectionner la tranche puis ensuite inverser la sélection et la supprimer, ça marche dans les deux sens).

Lorsque vos six tranches sont terminées, vous devriez avoir le même type d’effet que ci-dessus. N’oubliez pas pour s’en approcher d’avantage d’ajouter une petite ombre portée légère sur la trache gauche de chaque image pour donner de la profondeur et faire ressortir chaque tranche!!!

Alors mode fixe ou animé, à vos appareils et bon divertissement!

Steve.

3 commentaires sur “la beauté des time lapse

  1. Pingback: Quand de vieilles photos s’animent | Couloirs du net

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s