Peut-on survivre sur internet?

mourir en vrai survivre en ligne…

Serez-vous un afternaute, un revenant du web?

L’idée de mourir est généralement un sujet difficile à aborder, pour certains même le simple fait d’en parler leur donne déjà l’impression qu’ils se manifestent auprès du tout puissant. Pourtant, je trouve assez intriguant de me demander ce qui peut bien rester de nous sur le web une fois que l’on est mort. J’ai donc décidé d’en savoir un peu plus sur ce qu’il restera de chacun d’entre sur le net nous lorsque nous auront rejoint nos aïeux:

couloirs du net vous entraîne dans des pages qui traitent de notre devenir, ou pas!…

-nos blogs:

Hélas, selon les serveurs, lorsque l’on ne se manifeste plus, après quelques relances, notre compte fini par être tout simplement supprimé et tout ce qui s’y trouve, comme nous tombera peu à peu pour le public dans l’oubli total.

-nos sites:

Idem, un site c’est l’acquisition d’un nom de domaine (renouvelable et d’un serveur lui aussi à renouveler).

Si vous n’êtes plus là pour actualiser votre nom de domaine, celui-ci cessera d’être actif, pour être remis en vente et les liens vers vos pages aboutiront tout simplement vers une erreur « 404 » (page non trouvée), ou pire encore, vers celles du nouveau propriétaire. Quand au contenu de votre index html (la racine de votre site ou sont hebergés vos fichiers), lorsque viendra le jours de renouveler votre abonnement au serveur (qui dépend de votre formule qui peut aller jusqu’à 10 ans), ça sera la même chose, votre compte ainsi que tout son contenu se verra dissoudre dans le cimetière binaire ou reposent déjà des centaines de milliards de données.

Attention toutefois, car si pour les utilisateurs, vous avez totalement disparu du web, les serveurs qui vous hebergeaient disposent de toutes vos données. Certains proposent d’envoyer (ou de mettre à disposition) une copie de la totalité de ce que vous avez mis en ligne (donc, faites gaffe quand même à ce que vous avez écrit) pour connaître les risques d’utilisation frauduleuses de vos données personnelles qui vous survivront voici une petite vidéo très bien faite:

http://www.youtube.com/watch?v=tH2Pk5fTzWs&feature=player_embedded

-Sur Facebook: (possible)

C’est très simple, 300 millions de personnes sont décédées depuis la création de Facebook en 2004. Mais il faut avouer que désormais après avoir réglé les derniers faits importants IRL, il est nécessaire de s’occuper de ce qui adviendra de sa vie en ligne après sa mort. Facebook a annoncé que près de 200.000 personnes mourraient chaque année sur le réseau social.

Facebook a donc mis en place un service une page pour déclarer le décès d’un membre (https://www.facebook.com/help/contact.php?show_form=deceased ) et permet d’y activer Le mode Mémoire.

Il s’agira d’un profil « Hommage » à la personne afin que les proches et les connaissances puissent y déposer des mots.

 Le mode « mémoire » supprime certaines informations de nature sensible et modifie les paramètres de confidentialité de façon à ce que seuls les amis déjà confirmés puissent trouver ou consulter le profil. Le mur reste actif pour permettre aux amis et à la famille du défunt d’y écrire leurs pensées. ».

-alors comment devenir vraiment immortel sur le net?

Pour cela, j’ai retenu 2 solutions, à la manière d’un testament, vous pouvez agir sur votre devenir virtuel. La première que je citerai (dénoncerai) en me penchant dessus j’ai trouvé l’arnaque!!!

-1- https://lifenaut.com/ (en Anglais et gratuit)

vous faire revivre digitalement ! Histoire de rester vivant virtuellement pour les générations prochaines. Comme le permet Lifenaut en créant un avatar de vous même possédant vos caractéristiques et votre personnalité. Le but final étant de laisser une trace indélébile de vous dans le futur, dans l’après-vie numérique.

Ce site propose (gratuitement mais sans garanties, mais en encourageant tout de même une donation de 399 dollars) de prélever vos cellules et de les conserver pour une hypothétique régénération (comprenez clonage) de votre personne dans… Un futur tout aussi spéculatif. Il est précisé que vos cellules seront conservées dans du nitrogen (azote) liquide à -190°, or, l’azote liquide se conserve à -195,79° une différence qui peut avoir de fâcheuses conséquences sur les cellules 🙂

Je suspecte ici une arnaque commerciale, ethique et peut-être sectaire sur laquelle je viens de mettre le doigt, 

Ce site vous propose ces avantages en ligne uniquement pour trouver des clients à 399$ pour vous cloner, ce qui à l’heure actuelle est tout simplement infaisable. 

Ce qui me mets la puce à l’oreille? Lifenaut se dit sponsorisé par http://www.terasemmovementfoundation.com/ mais c’est bien plus que cela puisque si vous souhaitez faire une donation à lifenaut, vous devrez le faire sur la page terasem@gmavt.net Donc, vous donnez au sponsor…???? qui prône la transreligion et le transcendental pour finir sur le clonage…  Attention au mieux ça sent l’arnaque, au pire, ça sent la secte!

Le second est plus saint du fait qu’il ne vous demande pas un seul centime et surtout ne vous promet pas l’impossible.

 -2- https://www.after-me.com/ (En Français et gratuit)

Ce site Français est mis en place pour permettre à l’internaute de laisser une trace de lui sur le net, une trace qui lui permet en quelque sorte de survivre après sa mort et de devenir un afternaute…

Ce site n’est ni plus ni moins une sorte de carnet intime évolué en ligne sous forme de site perso exclusivement dédié à la personne qui le rempli.

Il vous permet via un compte personnel (inscription gratuite) de raconter votre vie,  biographie que les survivants pourront découvrir ou redécouvrir autant que bon leur semble,  et offre aussi la possibilité de laisser des messages post-mortem sous forme de mails. Des rubriques modifiables, sur lesquelles vous pouvez ajouter images, vidéos, bandes-son etc… 

Conclusion?

Pas évident de s’assurer une autre vie, même virtuelle. 

Je n’ai pas encore tenté, mais, je n’ai rien trouvé contre https://www.after-me.com/ 

Ainsi si je voulais éterniser ma présence sur le net, je pense que (ne serait-ce que pour le fun) que c’est là que je ferai mon testaweb!

Google propose également un service de ce genre, dont vous trouverez tous les détails dans l’article de Jack!

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s