Voyages dans le temps, possible?

voyager

« Le plus beau voyage, c’est celui qu’on n’a pas encore fait. »
 Loïck Peyron

Depuis la nuit des temps les hommes rêvent de voyager, toujours plus loin, toujours plus haut, toujours plus fort!

En 2011, des scientifiques Japonais ruinèrent cet espoir en affirmant qu’un photon ne pouvait pas voyager plus vite que la lumière, rien de bien nouveau puisque Einstein l’avait déjà démontré dans sa théorie de la relativité générale, aucun objet ne peut dépasser la vitesse d’un photon (particule de lumière). Les Japonais l’ont validé:

« « L’équipe HKUST a démontré que, en tant que partie la plus rapide d’un photon, l’onde précurseur du front d’onde voyage à la vitesse de la lumière dans le vide. Le paquet d’onde principal du photon ne voyage pas non plus à une vitesse supérieure à celle de la lumière dans le vide dans aucun milieux dispersif, et peut être retardé jusqu’à 500 nanosecondes dans un milieux lent. Même dans un milieu supraluminique où la vitesse de groupe d’une pulsation optique (qui ne transportent ni information ni énergie, NDR) est plus rapide que la lumière, la partie principale du photon ne peut pas se déplacer plus vite que son précurseur. »

Mais… Car en science il y a toujours un « mais » salutaire,  fort heureusement, les chercheurs ont alors réfléchi à d’autres solutions, puisqu’on ne peut aller plus vite que la lumière, alors, nous emprunterons un autre chemin pensèrent-ils en gros! Oui, en gros, mais quel chemin prendre alors?

Les avant-gardistes se lancent ainsi dans des théories pour la plupart éphémères, balayées aussi vite qu’elles sont apparues, mais pas toutes, parmi celles qui résistent deux tiennent le haut du podium: la théorie des cordes, et celle des trous de vers de Stephen Hawking, on trouve également d’autres idées du côté de Gödel et son espace homogène, de Deutsch et les multivers et  les célèbres cordes d’Oskar Klein nous y reviendrons plus bas.

 Hawking justement est  de ceux qui sont persuadés qu’un tel voyage serait possible, le physicien porte son regard sur la manière de voyager à travers l’espace et le temps, mettant à rude épreuve sa propre théorie des trous de vers, il tente de prouver la faisabilité ou l’impossibilité quantique de pouvoir aller et venir dans méandres du temps.

Le passé, l’avenir, saura-t-on un jour s’y rendre?

Entre physique, rêves, espoirs et paradoxes, le célèbre génie de l’astrophysique se livre dans un documentaire qui se veut libre de pensée, objective et concrète, sa réflexion nous entraîne dans un fabuleux voyage à la Hawking.
Découvrez l’univers da Stephen Hawking.

Cliquez sur l'image pour accéder au documentaire.
Cliquez sur l’image pour accéder au documentaire.

Pour aller plus loin:

Un autre doc sur le blog de Sylv’1 pour vous permettre d’envisager le futur de la science avec Stephen Hawking.

Le futur de la science et de la technologie présenté par le brillant savant S. Hawking, chaque experts nous dévoilent quelques facettes du monde de demain
Le futur de la science et de la technologie présenté par le brillant savant S. Hawking, chaque experts nous dévoilent quelques facettes du monde de demain

————————————————————————-

Les voyages dans le temps fascinent autant par leur théories fumantes, parfois fumeuses, mais toujours extraordinaires, nous avons vu plus haut ce qu’est l’univers de Stephen Hawking, penchons nous à présent sur les trois autres éventualités les plus sérieuses qui permettraient de voyager dans le temps:

 -1-

L’univers homogène de Gödel

Cette solution possède plusieurs propriétés remarquables. Elle décrit un univers en rotation, c’est-à-dire un univers qui possède une direction privilégiée que l’on peut localement assimiler à un axe de rotation. Par ailleurs, la structure de l’espace-temps permet l’existence de courbes de genre temps refermées sur elles-mêmes. Ces travaux sont à l’origine de la recherche d’un plus grand nombre de solutions exactes aux équations d’Einstein.

Pour en savoir plus sur l’univers de Gödel, c’est par ici.

-2-

Trous de vers et multivers, l’univers de Deutsch:

Deutsch souscrit à l’interprétation des multivers en matière de mécanique quantique à la suite du physicien Hugh Everett. Selon lui ces multivers seraient l’une des 4 composantes de l’étoffe de la réalité. Il est l’auteur du livre L’étoffe de la réalité (The fabric of reality), caractérisé par un certain sens de la formule.

Outre la théorie quantique, les trois autres fils ou brins qui tissent la réalité sont, selon David Deutsch : l’épistémologie (ou théorie de la connaissance, selon Karl Popper), la théorie du calcul (ou version forte de la théorie de Turing), et lathéorie de l’évolution (Charles Darwin, Richard Dawkins).

Pour en savoir plus sur les multivers de Deutsch, c’est par là.

-3-

La théorie des cordes d’Oskar Klein:

La théorie des cordes est un domaine actif de recherche traitant de l’une des questions de la physique théorique : fournir une description de la gravité quantique c’est-à-dire l’unification de la mécanique quantique et de la théorie de la relativité générale. La principale particularité de la théorie des cordes est que son ambition ne s’arrête pas à cette réconciliation, mais qu’elle prétend réussir à unifier les quatre interactions élémentaires connues, on parle dethéorie du tout.

La théorie des cordes a obtenu des premiers résultats théoriques partiels. Dans le cadre de la thermodynamique des trous noirs elle permet de reproduire la formule de Bekenstein et Hawking pour l’entropie des trous noirs. Elle possède également une richesse mathématique notable : en particulier, elle a permis de découvrir la symétrie miroir en géométrie.

Pour en savoir plus sur les cordes de Klein, c’est ici.

J’espère vous avoir quelque peu éclairés sur les possibilités réelles de pouvoir espérer un jour, sinon retourner voir ses aïeux, au moins pouvoir apercevoir vos arrières-arrières-arrières-arrières-arrières-arrières-arrières petits enfants!

Cet article vous plait? N’hésitez pas à commenter, partager ou mettre un lien vers ces lignes!

Publicités

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. gaetandaviau dit :

    Qui n’aimerait pas ça, voyager dans le temps ? Mais la question que je me pose est: est-ce bien voyager dans le temps si celui-ci n’existe pas en réalité ? Devrait-on parler davantage de voyage dans les mondes parallèles ? La notion de temps est ici difficile à saisir pour l’homme qui tout construit en fonction du temps.
    Merci pour cet article Steve qui nous fait réfléchir encore plus sur le sujet.

    J'aime

    1. steve legere dit :

      Souvent une réponse apporte tout un tas de questions.
      Et oui, l’espace et le temps sont deux courbures indissociables bien étranges et bien mal comprises.
      Tout semble possible, même si c’est pas pour tout de suite, en même temps je me dis que si on trouvait la façon de voyager ainsi, en quelques années nous aurions colonisé tout le système-solaire, en moins d’un siècle nous nous baladerions à travers la galaxie, et en un millénaire, nous irions aux sources du big-bang…
      Mais (oui, encore un mais), si nous, humains récents de la Voie lactée, nous trouvons la méthode même dans 5 ou 100 000 ans, de deux choses l’une, soit d’autres civilisations bien plus vieilles que nous
      l’auraient aussi trouvées, des millions ou des milliards d’années avant la naissance de notre étoile, et nous aurions sans doute été visité (paradoxe de Fermi), soit, nous serions les êtres les plus intelligent de la galaxie (ou les seuls ?)…
      Soit… Il reste une donnée encore inconnue qui fait que ces voyages resteront impossibles, sinon seulement en théorie (énergie nécessaire trop importante, ressources trop limitées etc…
      Bref, rien n’est impossible, mais rien n’est acquis non plus!

      J'aime

  2. gaetandaviau dit :

    En effet, Steve, rien n’est encore fait. Mais le rêve demeure. J’aime bien ton blog pour la qualité de ses articles. Bravo Steve !

    J'aime

    1. steve legere dit :

      Merci à toi, les visiteurs encouragent les publications! Et ton blog abrite de très bon articles, bien rédigés et de qualité.

      J'aime

  3. chapterwan dit :

    j’en rêve de voyager dans le temps mais en evitant les musiques de de M….. française que je déteste , donc vers 1550 ou 3025 mais pendant les temps intermédaiares JAMAIS.

    J'aime

  4. steve legere dit :

    🙂
    Et là, la machine se met en vrac, et tu te retrouve en plein festival de woodstock … Pas de bol, ou lors d’un concert de Mozart à Viennes … Ce qui pourrait être sympa même si ce n’est pas ta musique !!!!

    J'aime

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s