Greffes, prothèses, des (r)évolutions extraordinaires.

En 1974, sortaient sur les écrans les aventures de Steve Austin, l’astronaute qui suite au crash de son avion eut droit à quelques prothèses bioniques pour remplacer son bras droit, les jambes et l’œil gauche,  à six millions de dollars, l’homme qui valait 3 milliards (d’anciens francs à l’époque) était une pure science fiction … Mais ça, c’était avant !

Chaque jour ce sont plus de 20 greffes d’organes qui sont réalisées : 5023 en2013. L’activité de greffe progresse et a dépassé pour la 1ère fois 5.000 en 2012 : + 1,57 % avec 5.023 greffes d’organes versus 4.945 en 2011. En 2012, 3,8 % des donneurs avaient 17 ans ou moins, 32,3 % de 18 à 49 ans, 31,3 % de 50 à 64 ans et 32,6 % plus de 65 ans. L’âge moyen des donneurs continue d’augmenter (54,5 ans vs 53,2 en 2011), Plus de 16.000 personnes ont eu besoin d’une greffe en 2012, chiffre toujours en augmentation Légère progression de l’activité de prélèvement (+ 1,1 % avec 1.589 prélèvements vs 1.572 en 2011), à partir de 3.301 sujets en mort encéphalique recensés (3.174 en 2011, soit + 4 %), Le principal obstacle à la greffe est le manque persistant d’organes disponibles, malgré la hausse des prélèvements. Le pourcentage de « refus de prélèvement » reste toujours à un niveau très haut : 33,7 %

Greffe de coeur (organique) :

Depuis la première greffe de coeur par le professeur Barnard le 31 décembre 1967, des milliers de personnes à travers le monde ont bénéficies de cette nouvelle promesse d’espoir et de vie…

Greffe de coeur (prothèse) :

La vidéo qui suit vous montre l’intégralité de l’implant d’un ventricule artificiel, âmes sensibles s’abstenir …

Et voici la présentation d’un coeur totalement artificiel, encore une gloire Française qui fut implantée pour la première fois à Paris :

Double transplantation de bras (organique) :

Le premier soldat américain qui a survécu après avoir perdu ses quatre membres dans une explosion en Irak en 2009 a bénéficié d’une greffe rare des deux bras en décembre 2012. Mardi, lors d’une conférence de presse à l’hôpital Johns Hopkins de Baltimore, où il a reçu sa greffe des deux bras lors d’une opération qui a duré 13 heures, Brendan Marrocco a expliqué qu’il avait déjà retrouvé un peu de mobilité dans l’un de deux nouveaux bras. Il faudra en revanche au moins six heures de rééducation par jour pendant plusieurs mois pour bien se servir de ses bras et de ses mains, d’après l’un des chirurgiens qui a réalisé la double greffe.

«Je faisais du sport et je veux vraiment retrouver cela en redevenant de nouveau un athlète. Un de mes buts est de faire un marathon avec un vélo à propulsion manuelle», a expliqué l’ancien sergent de l’US Army, âgé de 26 ans et retraité de l’armée.

Bras complètement artificiel et fonctionnel (prothèse) :

Double transplantation de jambes (organique) :

Une équipe espagnole a transplanté un patient amputé pour lequel les prothèses n’étaient pas adaptées. Dans la concurrence acharnée que se livrent les équipes de chirurgiens orthopédistes dans le monde, l’Espagne vient de marquer un point. Pour la première fois, des médecins ont greffé deux jambes à un patient d’une vingtaine d’années prénommé ­Hakim. Il avait été amputé à mi-cuisse suite à un accident et ne pouvait se déplacer qu’en fauteuil roulant. L’intervention qui s’est déroulée à l’hôpital universi­taire La Fe, à Valence, a commencé dimanche et s’est achevée lundi matin. Elle a nécessité la présence de plus de 35 médecins, infirmières et assistants.

Pedro Cavadas, le chirurgien qui a réalisé la greffe, est très connu dans le microcosme chirurgical. Aujourd’hui âgé de 46 ans, il avait, en 2008, réalisé la première double greffe de bras. C’est donc un pionnier de ce type d’interventions. Dans le monde, des médecins avaient déjà tenté de greffer des membres inférieurs, sans succès. Il s’agissait notamment d’une enfant née avec une sœur siamoise au Canada.

Jambe artificielle avec mémoire (prothèse) :

est capable d’apprendre la façon de marcher de son utilisateur. Elle va ensuite bouger lorsqu’il marche, ou qu’il monte des escaliers, de la même façon que la « vraie » jambe. Société islandaise, Ossur est basée à Reykjabik. Son concepteur, Finn Gramnas, a commencé en testant ses prothèses sur sa fille. Jon Sigurdson, PDG de l’entreprise, explique que son but est de créer des membres artificiels aussi utiles, voire plus que leur pendant biologique. La prothèse contient des capteurs, des moteurs et un calculateur intégré, qui, en fonction du sol sur lequel est posé le pied, vont corriger la posture, et aider le mouvement en bougeant de façon active. La vidéo ci-dessous montre l’efficacité de la prothèse de genoux, lors d’une démonstration du prototype à Marseille en 2006

Greffe de poumons (organique) : 

Peut-on greffer un poumon d’adulte sur un enfant ? Oui, depuis une vingtaine d’année, on peut couper en deux un poumon et ne mettre que des lobes : c’est la transplantation bi-lobaire. Plusieurs greffes pulmonaires sont-elles nécessaires au cours d’une vie ? Certaines personnes vivent depuis 20 ans avec une greffe pulmonaire. La retransplantation reste rare : elle représente moins de 10% des greffes.  Puis-je donner un poumon de mon vivant à un proche ? Compte tenu du risque important pour les donateurs il est peu probable que les greffes pulmonaires de donneur vivant se développent dans les années à venir. découvrez d’autres questions concernant la greffe de poumons ici. et vous pouvez découvrir une greffe émouvante en France sur cette page.

Greffe de poumons artificiels (prothèse) :

Pour la première fois dans le monde, un patient atteint d’un cancer du poumon s’est vu greffer, avec succès, une bronche artificielle, réalisée à partir d’un morceau d’aorte issue d’un donneur. L’équipe française a officialisé cette innovation un an et demi après sa réalisation. Cette prouesse a été réalisée par une équipe française. La première greffe mondiale d’une bronche artificielle a été réalisée par l’équipe du professeur Emmanuel Martinod, mondialement connu pour être à l’origine des bioprothèses valvulaires cardiaques. Le patient, âgé de 78 ans et atteint d’une tumeur cancéreuse au poumon droit, a été opéré le 28 octobre 2009 à l’hôpital Avicenne à Bobigny, en Seine-Saint-Denis. L’équipe, comprenant également le professeur Dominique Valeyre (chef du pôle hémato-onco-thorax) et le professeur Carpentier, voulait s’assurer de la bonne convalescence du malade avant d’officialiser la nouvelle. Si vous souhaitez lire cette histoire complète, je vous invite à le faire sur sa page d’origine.

Ci dessous, une opération similaire pratiquée sur une souris.

Une puce qui restaure la vue (prothèse) :

Et oui, ici vous l’aurez remarqué, pas de greffe complète d’un oeil, juste la cornée au niveau organique, sinon, on passe aux implants. Un groupe de scientifiques allemands a mis au point un œil bionique capable de redonner la vision à des personnes aveugles. Le dispositif vient directement concurrencer le modèle américain qui vient tout juste de voir sa commercialisation autorisée. Les premiers essais sont très encourageants. Grâce aux multiples prothèses développées actuellement, il est possible de remplacer plutôt efficacement des membres manquants, des mains, des bras, chez des personnes amputées. Mais aujourd’hui, les prouesses de la médecine vont encore plus loin en offrant la possibilité à des aveugles de recouvrer la vue, ceci grâce à des modèles d’oeil bionique.
En savoir plus: http://www.maxisciences.com/oeil/un-il-bionique-restaure-une-partie-de-la-vision-a-des-aveugles_art28682.html . On peut miser dans un futur proche qu’on pourra directement greffer des yeux complètement fonctionnels sur des personnes aveugles de naissance, comme on l’a déjà fait sur la queue de têtards …

Une greffe complète de visage (organique) :

Après 15 ans contraint de porter un masque, vivant reclus et ne sortant que la nuit, Richard Lee Norris va pouvoir revivre. L’homme de 37 ans, originaire de Hillsville en Virginie, a un nouveau visage. Il été opéré durant 36 heures, les 19 et 20 mars, au Maryland Medical Center. Richard Lee Norris a été choisi parmi cinq candidats possibles pour cette chirurgie. En 1997, il avait été défiguré après s’être accidentellement tiré une balle dans le visage dans des circonstances qui n’ont pas été spécifiées. Il avait 22 ans à l’époque. L’opération dont il a bénéficié est considérée comme la plus importante transplantation de visage au monde par l’équipe médicale qui l’a réalisée. Cela dans la mesure où elle a compris une greffe des dents, de la mâchoire (supérieure et inférieure), d’une partie de la langue et de tous les tissus du visage du cuir chevelu à la base du cou, a expliqué le Dr Eduardo D. Rodriguez

Une autre greffe de visage s’est déroulée en pologne sur un homme accidenté de la route, cette greffe a eu lieu seulement 3 semaines après l’accident. Je ne vous met pas les photos car elles sont assez difficiles, mais le site medibz vous propose toute l’histoire et les photos de l’opération.

L’humanité n’a pas terminé de progresser, des chercheurs sont parvenus à rendre leur mobilité à des chiens handicapés moteurs, et ce, grâce à des cellules nasales, de quoi redonner de l’espoir aux personnes condamnées au fauteuil jusqu’à (croyaient-ils) la fin de leur vie. vous pouvez voir Jasper (le chien en question) avant et après l’opération sur cette page en Anglais. Pour les grands brulés aussi, l’espoir de retrouver une nouvelle peau (issue de ses propres cellules) est une réalité. De même que la surdité qui est un problème en forte croissance et qui commence à trouver des solutions bienfaitrices pour les personnes qui en sont atteintes.

Enfin, pour se détendre un peu car je n’aime pas que mes visiteurs repartent sans le sourire, je vous propose à présent des greffes pour le moins surprenantes :

Un nez sur le front
Un nez sur le front

Les médecins d’un hôpital chinois ont réussi à reconstruire le nez d’un patient… sur son front. Victime d’un grave accident de la route, l’homme avait perdu son sens olfactif.

Malgré son accident intervenu en 2012, Xiaolian n’avait pourtant pas souhaité se faire soigner et il en paie aujourd’hui les pots cassés. Son nez s’est infecté et les médecins ont tenté de sauver ce qui pouvait encore l’être. Le cartilage était tellement endommagé qu’il était impossible de corriger le tir avec une opération de chirurgie.C’est donc en imaginant un nouveau nez sur son front qu’ils ont réussi à trouver la solution. Ils ont utilisé du cartilage de ses côtes pour remodeler un tout nouveau nez. On peut dire que le résultat est pour le moins surprenant…

la main sur la cheville

la main sur la cheville

Xie Wei a eu la main droite sectionnée lors d’un accident de travail le 10 mai dernier. Mais pour pouvoir lui greffer à nouveau sa main, les médeincs de l’hôpital de Changhsa dans la province de Hunan voulaient d’abord soigner son bras, lui aussi endommagé au cours de l’accident. En attendant, pour éviter que Xie Wei ne perde définitivement sa main, les chirurgiens en charge de son cas l’ont greffée… sur la cheville.

Un orteil à la place de son pouce

Un orteil à la place de son pouce

Il y a un an, James Byrne , un jeune menuisier britannique de 29 ans vivait un drame sanglant sur son lieu de travail et perdait son pouce malgré les vaines tentatives des chirurgiens de le recoudre dans l’urgence. Cependant, quelques semaines plus tard, l’équipe médicale duFrenchay Hospital de Bristol qui n’a pas baissé les bras lui propose de tenter une opération originale, voire même aux portes de la science-fiction : lui greffer son orteil en lieu et place de feu son pouce . Le jeune homme décide alors de tenter l’expérience afin de retrouver à terme

Je ne peux pas clore cet article sans vous donner quelques indications personnelles, car le don d’organe est encore peu habituel.

Les organes pour lesquels les besoins sont les plus importants en France sont (malades ayant eu besoin d’une greffe d’organes en 2012)…

  • Le rein : 13 329
  • Le foie : 2 662
  • Le cœur : 874 (dont 44 ayant eu besoin d’une double greffe coeur+poumon)
  • Le poumon : 478
  • Le pancréas : 264

On prélève également souvent les cornées, et parfois des parties de l’intestin ou des tissus comme des os, des artères, des tendons… Les yeux ne sont jamais prélevés à des fins de greffe.

Les éléments du corps qui, une fois prélevés, peuvent modifier l’aspect du défunt sont remplacés par des éléments artificiels : de fines lentilles à la surface des yeux pour remplacer les cornées, des prothèses en matériaux synthétiques pour les os. Ainsi, le corps rendu aux familles ne porte pas de cicatrices apparentes des prélèvements, seulement des pansements.

Certains d’entre vous se demanderont comment il faut faire pour donner ses organes après sa mort. Pour toute personne souhaitant savoir quelles sont les démarches à effectuer, ou simplement par curiosité, je vous invite à découvrir le site officiel consacré aux dons d’organes.
et pour les plus pressés, voici un  topo en 1 minute :

Les rejets d’organes sont de moins en moins fréquents, car ceux-ci ont une explication génétique. En effet notre ADN accepte ou non un greffon, et le fait de le savoir aujourd’hui comment contrôler la compatibilité des greffons par comparaison d’ADN permet d’optimiser les chance de réussites.

40 ans plus tard, nous avons largement dépassés Steve Austin, et ce n’est pas terminé, c’est plutôt Terminator qui devient un challenge à atteindre, alors organes ou prothèse ? Sachez que moins nous utiliserons d’organes, et plus nous nous rapprocherons des cyborgs, pour le meilleur technologique, mais probablement aussi pour le pire de l’humanité !

Steve Légère.

11 commentaires sur “Greffes, prothèses, des (r)évolutions extraordinaires.

  1. Pingback: greffes, prothèses et implants humains | Couloirs du net

    • Je vous en parlais dans un article sur les greffes ou je vous présentais parmi d’autres la vidéo sur la première transplantation de coeur artificiel.
      Nous apprenons aujourd’hui que ce patient (greffé en décembre 2013) et qui était âgé de 76 ans, est décédé dimanche dernier (le 02 mars 2014).
      premier coeur artificiel
      L’hôpital Georges-Pompidou a annoncé lundi soir le décès du malade ayant bénéficié en décembre de la première implantation du coeur artificiel.
      « Les causes ne pourront être connues qu’après l’analyse approfondie des nombreuses données médicales et techniques enregistrées », ajoute l’hôpital.

      J'aime

  2. je vais prendre mon temps pour cet article,
    le sujet est bien traité,
    je suis toujours subjuguée par cela
    je pense a la greffe du visage de la dame qui s’etait fait défigurée par un chien,
    je repense aussi a ces pauvres gens tu sais de la guerre, et de ce que l’on faisait pour essayer de leur donner visages, j’ai vu photo, mon Dieu,
    bref, je viens relire

    J'aime

  3. Jusqu’à présent, seuls reçu une lentille dans mon oeil droit après une opération de la cataracte, et eu une opération du genou, depuis que j’ai déménagé en France, mais ont plus à venir, y compris la possibilité de substituer 3 disques dans mon dos. En tant qu’étranger, je dois dire que votre service médical est rapide, et fait un travail extraordinaire. J’ai un suspicion mais les médecins français tentent de remplacer les parties de mon corps, lentement mais sûrement, avec des pièces françaises. Je suppose que c’est pour ça que je commence à perdre mon accent Ulster / Ecossais et mon accent a été pris pour Chti beaucoup récemment!

    J'aime

  4. Pingback: Peut-on greffer une tête humaine ? | Couloirs du net

  5. une question: étant greffée rénale, et recevant immunosuppresseurs et anti-rejet, me serait-il possible de recevoir d’autres implants (type: prothèse de hanche, de genoux, prothèses de sein(PIP), sans mettre en péril la greffe de rein?
    La possibilité d’infections majeures, vue l’immunosuppression, ne fournirait-elle pas une impossibilité pour ces greffes,
    Merci de me répondre si vous le pouvez

    Aimé par 1 personne

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s