robot sapiens, l’homme du futur (vidéo)

robot-sapiens

« L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné. »

de Jean Delumeau .

Inventé par Karel Capek dans sa pièce (R.U.R les robots universels de Rossum) en 1917, le robot n’était autre que la désignation d’un ivrogne travaillant de façon mécanique, non réfléchie ni pensée, ce terme lui fut suggéré par son frère, un peintre. Aujourd’hui, presque un siècle plus tard, le robot s’est capé d’une envergure autrement plus puissante, plus utile et ouvre les voies technologiques vers des perspectives d’avenir qui ne s’appliquent pas uniquement à des corvées auxquelles l’homme rechigne. Il est passé de gadget à utile, d’utile à nécessaire et de nécessaire à indispensable.

On trouve des robots dans tous les secteurs d’activités, et dans toutes sortes de taches, certaines pour réduire l’effort physique, d’autres pour augmenter des capacités de calcul, de levage, d’assemblage, on le retrouve également dans le secteur chirurgical, médical, industriel, bref, le robot est partout, même au coeur même de certains êtres humains. C’est justement cette dernière partie qui nous intéresse aujourd’hui, l’homme et la machine, la fusion d’éléments mécaniques pour remplacer des membres amputés, des organes en panne, et plus ancrés encore, des éléments électroniques directement greffés dans le cerveau pour rendre mobiles par la pensée des prothèses et pas seulement celles des membres.

Mais comme toute évolution, celle-ci ne risque t elle pas de déraper vers des abus ? La tentation d’augmenter un potentiel intellectuel, des prouesses physiques, de remplacer un organe vieillissant ou simplement pour le rendre plus « durable » ?

Découvrez ci-dessous un documentaire sur cette nouvelle espèce en train de voir le jour, le transhumanisme, ou le robot sapiens: 

Pour aller plus loin:

Robot, les premiers hommes qui les ont imaginés, un doc signé futurascience.

E-book en ligne: Des automates aux robots.

Quand l’armée Française utilise des robots.

1950, les premiers robots autonomes.

Des robots médicaux.

Quand le robot remplace l’homme.

les hommes épouseront-ils un jour des robots?

Cet article vous plaît? Partagez-le, laissez un petit commentaire!

Publicités

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. jack35 dit :

    Si c’est pour remplacer un organe malade ça va, mais ceux qui veulent télécharger leur cerveaux dans un robot là je suis contre.

    J'aime

    1. steve legere dit :

      Tout à fait d’accord, c’est dans ce sens qu’on va pourtant trouver des dérives médicales, entre la vonlonté de certains, et l’argent que de telles greffes rapporteront à la science…
      C’est joué d’avance (hélas).

      J'aime

  2. Super documentaire !je suis toujours en extase devant les avancées de la science ,tout ce qui a déja été fait pour nous faciliter le quotidien…c’est vrai que dans le médical par exemple c’est phenoménal mais ici on montre comment remplacer des bras ou un robot qui vous aide etc c’est encore des essais mais je me demande qui pourra en profiter ? a domicile c’est différent ..tout ça est payant quand je pense que de simples appareils auditifs (valeur 4 a 5000 eur un smicard ne pourra pas se les payer )…ne sont pas pris en charge .ni la chaise de douche ….alors ce ne seront que quelques élus qui en profiteront? au canada on a droit a une chaise roulante pour toute sa vie .si elle casse il faut pouvoir s’en payer une autre (valeur 7 a 15000 eur)….les hopitaux oui ,ils auront le matériel mais les autres ….qui pourra se payer un robot pour ouvrir la porte? et pour le reste ça fait un peu peur .quand on connais l’homme on sait tres bien qu’il y aura des dérapages ,même si l’inventeur n’y est pour rien …

    J'aime

    1. steve legere dit :

      Tu as parfaitement raison Marie-Rose, les inégalités ont toujours existé, à l’époque préhistorique déjà, le chef mangeait les meilleurs morceaux, et plus les hommes étaient inutiles, moins ils avaient le choix de ce qu’ils disposeraient, en cela, nous n’avons guère évolué.
      Et il y aura toujours un champ du possible pour ceux qui ont les moyens, et ce même champ qui restera du ressort du besoin non assouvi pour ceux qui sont au seuil de l’accessibilité.
      Mais si s’endettement permet d’obtenir une prothèse pour retourner à la vie active, et pouvoir travailler (pour rembourser l’artifice), alors bien des gens feront ce sacrifice!
      Rien n’est simple, et la politique axée sur l’argent n’arrange rien, mais alors rien du tout!

      J'aime

  3. Ici ou ailleurs dit :

    Je ne cache pas que ce type d’avancée m’effraie un peu ! Qui sait comment l’Homme utilisera réellement ces « outils » que la science lui mettra en mains !

    Aimé par 1 personne

    1. Steve dit :

      oui, c’est vrai qu’on peut se poser bien des questions.
      L’homme con-necté, l’homme con-nectique, l’homme con- tout court aussi 🙂
      On peut voir les systèmes de prothèses utiles, voire nécessaires, et d’autres qui ne sont que technologie limitant encore les capacités humaines lorsque celles-ci passent la main aux machines !
      Mais quoi qu’il en soit, notre monde est voué à les voir proliférer …

      Aimé par 1 personne

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s