Néanderthal en nous (vidéo)

neanderthal en nous

« L’évolution, c’est la raison du plus fort. » Jacques Godbout

Il a disparu il y a moins de 25 000 ans, laissant Homo Sapiens orphelin du genre humain,  triste de se retrouver les seuls représentants de l’espèce humaine, les hommes aujourd’hui tentent de retrouver ces racines originelles. C’est ainsi que dans les laboratoires de l’Institut Max Planck, des chercheurs se mirent en quête d’étudier le génome de l’Homme de Néanderthal, au départ pour permettre d’identifier les véritables caractéristiques physiologique de notre ancien compagnon d’existence, et par la suite, comparer l’ADN de nos races respectives. De surprises en découvertes spectaculaires, les résultats dépassent toutes les espérances (après tout de même plus de 14 ans de travail).

L’homme de Néanderthal n’était pas cette créature inculte, brutale et ancestrale si souvent dépeinte, en réalité, il était très proche de ce que nous sommes, et même plus intime aussi, puisque l’ADN de nos semblables est presque partout sur la planète empreint de celui de Néanderthal. De plus, nous savons qu’il pratiquait des rites funéraires, ce qui sous-entend une croyance en un autre monde, une conscience de la mort et d’un processus, et sans doute des rites chamaniques  il maitrisait aussi le feu, les armes et même s’adonnait au luxe de réaliser des bijoux, donc sensible à l’art, à la beauté ce qui ici encore laisse entendre des caractéristiques bien propres à nous mêmes, telles que la jalousie, l’amour, la haine, l’avidité, le désir et le plaisir, la domination et la soumission,  tout ce qui dessine le portrait fondamental des hommes modernes en somme.

Physiquement, il était plus petit mais bien plus costaud, sa force physique largement supérieure à la notre, il pouvait sprinter à 50 Km/heure, et chasser à l’épieu contre de gros gibiers à la seule force de ses bras, probablement capable de se battre au corps à corps contre un lion avec de bonnes chances d’en sortir vainqueur. Mais alors, pourquoi a t il disparu lui, si robuste et parfaitement adapté à son environnement?

Des guerres raciales livrées contre Sapiens dont il fut le grand perdant ? Peu probable pensent les scientifiques, car la répartition géographique et démographique laissait à chacun de vastes territoires leur permettant d’éviter des confrontations, toute au plus quelques batailles tribales entre groupes trop proches.

Des maladies ? Pure spéculation, car les ossements découverts ne permettent ni de l’affirmer, ni de le supposer.

Une élimination naturelle? C’est peut-être la cause la plus probante car sa disparition coïncide avec de grands bouleversements climatiques en Europe, mais dans ce cas pourquoi lui et pas Sapiens ? Là encore une raison permet de l’expliquer: Son alimentation, car contrairement à sapiens, Néanderthal n’était pas omnivore, c’était un carnivore pur et dur, et la disparition massive d’un grand nombre d’espèces locale y est certainement pour quelque chose. Si Sapiens a su s’adapter à un nouveau mode alimentaire, ce n’est peut-être pas le cas pour notre cousin qui s’est retrouvé en période de grande disette, et ses dernières années ont certainement été éprouvantes, voire avilissantes (cannibalisme, tentative de chasser Sapiens qui moins fort disposait d’autres ressources pour s’en défendre), réduisant ce noble homme à se déshumaniser en peu de temps…

Les deux documentaires que je vous propose aujourd’hui sont pour le premier, le résultat des analyses du laboratoire Max Planck sur notre mitochondrie commune et cette part de Néanderthal en nous. Et pour le second, un documentaire pour faire plus ample connaissance avec cet étrange humain qui nous a cottoyé pendant des dizaines de milliers d’années, et qui peut-être subsiste encore dans certaines régions isolées du monde, aux portes de l’Europe.

cliquez sur l'image pour accéder à la vidéo.

cliquez sur l’image pour accéder à la vidéo.

Pour aller plus loin:

On ne peut pas parler de l’Homme de néanderthal sans citer la possible existence de sa population qui pourrait avoir perdurée dans le temps, loin des hommes modernes et retournés à une vie déshumanisée. Si cette éventualité reste suggérée pour expliquer l’existences de Yétis ou de Bigfoots, reste encore à le prouver. Parmi ces « preuves » qui restent aujourd’hui encore très incertaines, on peut tout de même citer Bernard Heuvelman,  qui si son histoire est exacte, et ses clichés authentiques serait l’un des seuls à avoir eu l’occasion d’étudier le corps d’un homme de Néanderthal. Ca y est, votre curiosité est piquée? Alors découvrons dans les grandes lignes son histoire.

À la fin des années 1960, Bernard Heuvelmans spécialiste des mammifères fut au centre d’une affaire qui secoua la presse à sensation : le scientifique eut en effet l’occasion d’examiner le cadavre congelé d’un hominidé velu conservé dans la glace (The Minnesota Iceman) et exposé dans une roulotte foraine auMinnesota, Oregon. En compagnie du scientifique britannique Ivan T. Sanderson, Heuvelmans rendit visite au forain propriétaire du corps, Frank Hansen, pour le convaincre d’étudier la créature, ce que les deux zoologues firent entre le 16 et le 18 décembre 1968. La créature couchée et congelée dans un bloc de glace était de constitution robuste avec un nez retroussé, un thorax très puissant, de longs bras et de larges pieds. Une petite partie de la glace fissurée dégageait une odeur de pourriture.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au fil des années, Frank Hansen donna plusieurs explications contradictoires au sujet de l’origine de son cadavre congelé. Selon les versions, le corps aurait été retrouvé dans son bloc de glace dans le détroit de Béring, l’individu aurait été abattu au cours d’une partie de chasse aux États-Unis ou encore proviendrait du Vietnam. Gêné par la soudaine popularité et l’intérêt du F.B.I pour cette affaire, le transport et l’exposition d’un corps étant interdite sur le sol américain, Hansen préféra disparaître en emportant le corps avec lui.

Bernard Heuvelmans fut convaincu de l’authenticité de la créature qu’il identifia comme un homme sauvage proche du Néandertalien et pour laquelle il créa l’espèce Homo pongoides. Le cryptozoologue a pris de nombreux clichés sur lesquels on aperçoit la silhouette de l’homme du Minnesota dans son bloc de glace. Toutefois, en l’absence de preuve matérielle, l’authenticité de cette créature n’est pas admise par la communauté scientifique. De sérieux doutes existent concernant la bonne foi de son propriétaire. En 2008, Verne Langdon déclara au cours de l’émissionLe Bigfoot Show que l’homme congelé était un canular créé par un décorateur de Hollywood. Des années avant l’apparition de l’homme du Minnesota, Frank Hansen avait contacté sans succès les studios Universal pour créer une fausse soucoupe volante et des extraterrestres victimes d’un accident. (toute la biographie de Bernard Heuvelmans  ici)

Une page vraiment très détaillées sur les origines, coutumes et probables raisons de la disparition Néandertal.

Le yéti, un parent bien réel ? Ce qu’en pensent les scientifiques.

Yéti, Bigfoot, des Néanderthaliens survivants ?

Cet article vous a plu? Partagez-le, rebloguez-le, et faites le savoir! N’hésitez pas à laisser vos commentaires, merci!

2 commentaires sur “Néanderthal en nous (vidéo)

  1. Pingback: Néanderthal | Couloirs du net

  2. Pingback: Denisova hominin, un autre humain très discret | Couloirs du net

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s