Mon compte Facebook lorsque je meurs

Que devient votre Facebook lorsque vous êtes mort?

(Un article de Steve Légère)

Chaque seconde, trois utilisateurs de Facebook meurent dans le monde,  180 par minute, soit presque 11 000 FB-users par heure. en France cela correspond à une trentaine de personnes disposant d’un compte Facebook qui meurt ainsi toutes les heures. C’est surprenant mais c’est déjà ancré dans les esprits, l’anonymat n’existe pas sur ce réseau social.
Dans un précédent article il était question plus globalement de savoir si l’on pouvait survivre éternellement sur internet, aujourd’hui, penchons-nous sur le plus grand réseau social du monde.
Et oui, c’est une bien triste perspective mais il faut s’y résigner, un jour, vous, moi, eux, tous le monde trépasse. Et comme tous le monde ou presque désormais dispose d’un compte Facebook, le deuil est aussi là, auprès de vos amis virtuels ou sincères qui constatent que vous ne publiez plus, et que vous ne répondez plus aux messages, bref, quitte à faire les choses, faites-les bien, choisissez de votre vivant ce que sera votre page Facebook : Toujours en ligne et gérée par un autre ? Fermée ?
Il est parfois difficile pour des proches de recevoir la notification de l’anniversaire d’un ami ou d’un proche décédé, pour certains, le deuil est même impossible, alors que pour d’autres, il est important de garder un pied outre-tombe et de continuer à faire vivre sa page, même mort.

Que faire de votre compte Facebook à votre mort ?

Que faire de votre compte Facebook à votre mort ?

Les options :

Vivre ou survivre ? Facebook dispose de plusieurs options  pour permettre de gérer son profil, mais idéalement c’est de votre vivant que vous devez faire le nécessaire soit en  choisissant un contact légataire qui s’occupera de votre page en votre nom mais en utilisant le siens, soit en administrant votre page en votre nom, soit en faisant en sorte que votre page disparaisse de Facebook à votre décès.
Si de votre vivant vous ne faites rien, alors votre page sera vacante jusqu’à ce qu’un jour de nouvelles conditions imposent que vous confirmiez ces dernières sans quoi votre page sera supprimée, à moins qu’une personne ne fasse le nécessaire pour avertir le réseau de votre décès et ne transforme votre profil en page commémorative.

Petit tour d’horizon de ces différentes possibilités :
contact légataire :

Choisissez votre contact légataire

Choisissez votre contact légataire

Il s’agit de définir une personne qui gérera votre page à votre décès, de votre vivant vous devez la désigner, celle-ci reçoit alors un message de Facebook l’invitant à accepter votre demande. Il est utile d’avertir la personne concernée avant que Facebook ne le fasse, histoire de ne pas la choquer 🙂
Pour cela la démarche est très simple, allez dans votre profil —> paramètres de sécurité —> Contact légatair et de remplir les champs

Suppression de votre page à votre mort :

Suppression définitive de votre compte Facebook

Suppression définitive de votre compte Facebook

Sur cette même page du contact légataire, tout en bas vous pouvez trouver l’option « Demander la suppression du compte ». En cliquant simplement dessus, votre compte et toutes les données rattachées à lui seront définitivement supprimés.

Administration par un tiers :

Cette option ne requière qu’un simple geste, celui de donner vos identifiants à une personne de confiance et proche de vous qui se chargera d’administrer votre page à votre mort. N’oubliez pas dans ce cas de lui laisser un accès à une boite mail de récupération pour confirmer en cas de suppression ou de résurrection !

Devenir une page commémorative :

Pour déclarer auprès de Facebook la mort d’un utilisateur et demander sa transformation en page commémorative ou sa suppression, vous devez vous rendre ici. Attention toutefois, cette démarche ne laissera que 2 possibilités : Une page commémorative ou la suppression.

Formulaire de page commémorative Facebook

Formulaire de page commémorative Facebook

Les comptes de commémoration permettent aux amis et à la famille de se réunir et de partager des souvenirs après le décès d’une personne. Voici les principales caractéristiques des comptes de commémoration :
  • L’expression En souvenir de est affichée à côté du nom de la personne sur son profil.
  • Selon les paramètres de confidentialité du compte, les amis peuvent partager leurs souvenirs sur le journal de commémoration.
  • Les contenus partagés par la personne (par exemple, des photos ou des publications) restent sur Facebook et sont toujours visibles par les personnes avec qui ils ont été partagés.
  • Les profils de commémoration n’apparaissant pas dans les espaces publics tels que les suggestions Vous connaissez peut-être, les rappels d’anniversaire ou les publicités.
  • Personne ne peut se connecter à un compte de commémoration.
  • Les comptes de commémoration sans légataire ne peuvent être modifiés.
  • Les Pages gérées par un administrateur unique dont le compte a été transformé en compte de commémoration seront supprimées de Facebook après réception d’une demande valide.

BONUS :

Sachez enfin que vous pouvez très bien décider de supprimer une grande partie de votre activité Facebook, car tout est archivé, les photos que vous avez regardé, les vidéos visionnées sur le mur d’un tiers, les commentaires que vous avez laissé, les recherches effectuées par vous, vos likes, vous pouvez choisir de ne rien garder qui date d’hier, de plus de 3 mois, six mois, un an …

gommer
C’est très simple, il vous faut juste faire une copie de tout ce que vous avez posté sur Facebook depuis la création de votre page, (c’est effrayant de voir ce que Facebook conserve et surtout de voir tout ce que l’on peut poster, partager, liker …). Pour cela retournez sur votre compte —> « général » et tout en bas : « télécharger une copie ». Vous aurez au moins une trace pour vous de toutes vos infos.

Vous pouvez déjà supprimer toutes vos recherches effectuées sur Facebook, ou les vidéos regardées car ce réseau conserve tout, même vos simples recherches, pour les supprimer, allez dans votre historique personnel —> Filtres : cliquez sur « plus »et découvrez la liste des catégories dans lesquelles vous avez eu des interactions

capture-decran-14

Faites le ménage dans votre historique Facebook

Après avoir cliqué sur « rechercher », je vois la liste de toutes mes recherches faites depuis ma page, je peux tout supprimer en cliquant sur « Effacer les recherches » puis confirmer:

capture-decran-3

Supprimer les recherches archivées

Ensuite, pour supprimer tout ce qui est ancien et ne sera pas utilisé par Facebook,  en mode manuel cliquez sur historique personnel et sélectionnez par catégorie ce que vous souhaitez voir disparaitre, ça peut être long, ou très très long (des jours) selon votre interaction avec Facebook, vos posts, vos likes etc …

Voilà, les amis, n’oubliez pas non plus de restreindre vos paramètres de confidentialité pour limiter votre visibilité, afin que le visiteur lambda n’ait pas accès à vos listes d’amis, vos photos, vos partages  en remplissant les champs comme je l’ai fait ci-dessous :

capture-decran-5

Restreindre l’accès à votre page

En espérant que ces quelques conseils vous seront utiles. N’oubliez pas de vous abonner au blog et de rejoindre notre page Facebook !

 

Parodie de site donald trump

les infos en ligne sont-elles fiables ?

Voici le bandeau qui s'affiche en haut d'une page douteuse.

Voici le bandeau qui s’affiche en haut d’une page douteuse.

La question n’est pas nouvelle, mais on se rend compte en suivant les réseaux sociaux que pas mal d’informations diffusées sont fausses, erronées, ou simplement volontairement gonflées.
Il y a peu se répandait sur le net la vidéo sensée représenter le saccage d’un grand sapin de Noël en France ou en Belgique, il ne s’agissait en fait que de quelques enfants qui sont montés dans l’arbre (dans un centre commercial du Caire). Ce type d’exemple est courant,
C’est en partant de ce principe que Brian Feldman, journaliste pour le site Select-All a eu l’idée de créer une extension pour Chrome (uniquement pour l’instant).
L’extension, disponible en téléchargement, se base sur le recensement effectué par Melissa Zimdar, spécialiste des médias, classant« les sites satiriques, les blogs ultrapartisans, les sites agrégateurs et ceux tout au fond du caniveau ».  Si l’un des sites de cette liste est connu pour ses fakes, une bannière s’affichera en haut de la page pour vous avertir :

Daily buzz live, un site classé comme douteux

Daily buzz live, un site classé comme douteux

Alors bien sûr, cette classification peut sembler idéale, mais est-ce bien le cas ? La possibilité de politiser une telle extension serait tentante, vous pourriez en effet nuire à des sites qui sans être faux ne vont pas dans votre philosophie morale ou politique, et son contenu pourrait vite se voir placardé d’un avertissement.

parodie des sites de l'Elysée et de N. Sarkozy

parodie des sites de l’Elysée et de N. Sarkozy

Cette application n’est pas encore en marche pour les sites et blogs de France, mais seulement pour les sites américains, cela viendra peut-être mais nécessiterait sans doute d’options complémentaires qui n’existent pas dans la version actuelle comme par exemple la possibilité de valider ou de contredire cette bannière, laissant aux visiteurs l’avis des utilisateurs en visuel, ou encore de pouvoir suivre un lien qui justifie l’affichage de cette bannière, ou encore une ligne supplémentaire pour expliquer en quoi ce site est taggé :parodique, offensant, mensonges délibérés etc …

Une partie des sites Américains visés se trouvent sur cette page.

Quoi qu’il en soit, vous pouvez toujours trouver quelques éléments de réponse par vous-même :
Tout d’abord, un article qui ne cite aucune source ni aucun lien dans ce qu’il affirme (informations) c’est curieux, voir suspect.
Les images qui illustrent l’article peuvent également être vérifiée, comment ?
C’est très simple, faites un clic droit sur l’image, copiez l’adresse de l’image puis dans Google image cliquez sur le petit appareil photo, collez l’adresse de l’image dedans :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

puis validez en cliquant  » Recherche par image ».
Si celle-ci est utilisée sur d’autres sites, vous n’avez qu’à les visiter pour vérifier l’info.
Vous pouvez aussi faire une recherche en tapant les noms des gens ou des villes liés à l’article pour voir si vous trouvez l’info.
Vous pouvez également utiliser Tineye pour retrouver les sites et les articles concernés par cette image.
Attention, certains sites comme le GorafiGorafi ou 24matin sont des sites parodiques, les titres criards du style  » François Hollande est le demi-frère d’A. Merkel » ou un homme est resté coincé 14 ans dans une armoire Ikea dans un entrepôt de Stockholm » qui devraient mettre la puce à l’oreille se retrouvent pourtant quelque fois relayés par beaucoup et des rumeurs se créent ( lol) …

Reste également les sites en France qui luttent contre les fakes, vous pouvez aller sur Hoaxbuster est une source assez fournie, mais aussi l’une des page du journal le Monde (les décodeurs),  Inspecteur Viral (par le journal Métro) ou  le petit guide très utile créé par des journalistes qui vous donnent des tonnes d’astuce et de conseils pour traquer la vérité et décortiquer un article, une photo ou une vidéo pour en retrouver l’auteur et relever la supercherie, il s’agit du site international verificationhandbook.com .

Un autre site à visiter pour soumettre des mots clés de cet article (nom d’un pseudo scientifique ou d’un faux journaliste), mais également des phrases entières ou des blocs de textes, sur le site Français Hoaxkiller vous trouverez des réponses à vos interrogations.

Enfin, si vous souhaitez vérifier la véracité d’une phrase attribuée à un homme politique, là aussi il existe un site qui vous aider à le savoir : desintox  (par Libération). Et comme vous pouvez le voir avec la vidéo ci-dessous, Alain Juppé n’aime pas le « Fast Checking », ben oui, les politicards ne peuvent plus mentir délibérément, ça se sait tout de suite 🙂

Une idée à creuser pour une application collaborative qui serait enrichie par tous les internautes francophones, et permettrait au visiteur de chaque site de le tagger si l’application est installée.

A partir d’un certain nombre de tags « Fake » la bannière s’afficherait en tête de page.

Bonne idée non ?

 

Retouche d'image avec la suite NIK

DES IMAGES ECLATANTES AVEC GOOGLE NIK

Un article de Steve Légère –

Cher visiteur, l’une des principales activités des couloirs du net est de vous apporter des outils gratuits disponibles sur internet, voici une suite parfaite pour les amateurs de photo qui souhaitent les mettre en valeur, les personnaliser ou les customiser.

A cette occasion, vous avez déjà pu découvrir comment créer votre site gratuitement  et même comment l’héberger sans frais, ou presque, vous avez également eu l’occasion de créer votre application gratuitement et même divers outils pour modifier vos photos. Dans cette tradition de trouver toujours plus de sites et logiciels gratuits, voici l’un des fleurons de la retouche photo, créée par Google et désormais disponible pour …  0€ !

Si Photoshop est trop cher, photo filtre trop limité et Point trop farfelu, ne vous en faites plus, voici une solution que certains de mes amis photographes connaissent, et que d’autre pourront découvrir : Google Nik, ce pack qui appartient à Google depuis 2012 et qu’il vendait à 100€ par application, puis 149€ le pack est aujourd’hui offert.

Ne cherchez pas de raisons obscures et commerciales derrière ce cadeau, Google n’a jamais mis à jour cette suite, et a donc simplement décidé de l’offrir avant qu’il ne devienne tout simplement obsolète.
Ceci étant, une fois sur votre bureau (Mac ou Pc), ses fonctionnalité sont éternelles, découvrons tout de suite ses capacités :

capture-decran-2016-10-11-a-14-49-00

Cette suite (NIK) est suffisamment riche de 6 outils performants et 2 outils d’impression Dans chaque démo, j’ai utilisé mes photos personnelles de vacances, donc je vous partage aussi un peu de mon intimité, l’originale est celle de gauche.

Dans les lignes qui vont suivre, je vais vous expliquer les fonctionnalités de ces outils, histoire de comparer les résultas obtenus.
Il va falloir commencer par télécharger le pack ici pour Mac et ici pour Pc  :

Analog Efex Pro

Analog-effect pour des images et des effets d'images des années 60 à 80

Analog-effect pour des images et des effets d’images des années 60 à 80

Vos photos seront comme vous les imaginiez, même si vous ne possédez pas l’équipement adéquat. Grâce aux effets inspirés de la photo argentique, vous pourrez reproduire l’apparence des tirages « à l’ancienne ». Choisissez l’une des 10 combinaisons d’outils proposées et appliquez les effets correspondants, ou utilisez le Kit appareil photo pour associer à votre gré les fonctions analogiques que vous préférez. Dans cette image j’ai cherché à faire une image style années 70 qui aurait mal vieilli, il s’agit du port de Dives (été 2016).

Color Efex Pro

color-effect-pro

Pour obtenir un résultat unique, choisissez et combinez les filtres qui vous intéressent parmi les 55 que propose Color Efex Pro. Vous pouvez sauvegarder vos combinaisons préférées, puis appliquer un style donné à d’autres photos d’un simple clic. Ici, mon fils s’éclatant sur une épave échouée aux pieds des falaises des vaches noires à  dans un effet onirique (Villiers, été 2016)

Silver Efex Pro

silver-effect-pro

Émulez près de 20 types de films courants, peaufinez les finitions avec les encres et les bordures, et affinez vos photos pour obtenir un rendu noir et blanc parfait. Avec Silver Efex Pro, vous maîtrisez la totalité du processus.

Déplacez simplement les curseurs pour régler rapidement les différents paramètres : luminosité, contraste, saturation, ombres, teinte, température des couleurs et valeurs RVB. La commande « Structure » exclusive vous permet également d’accentuer les textures et les détails sans générer de parasites ou de halos indésirables. Une terrasse sur le port de Honfleur (été 2016)

Viveza

viveza-pro

Grâce aux options ultra-performantes d’HDR Efex Pro, créez des photos HDR surprenantes de naturel ou résolument artistiques. Le bruit est supprimé pour un rendu plus fluide. Une autre vue du port de Honfleur, les contrastes adoucis.

HDR Efex Pro

hdr-effect-pro

Grâce aux options ultra-performantes d’HDR Efex Pro, créez des photos HDR surprenantes de naturel ou résolument artistiques. Ici un noir et blanc sur une villa de Houlgate en couleurs (été 2016, surprenant, non ?)

Sharpener Pro

sharpener-pro

Accentuez subtilement les détails et les textures pour conférer un style unique à vos photos. Avec les outils Structure, Contraste local et Focus, optimiser la netteté de vos photos devient un jeu d’enfant. Ici une statue de Jacques Cartier à St Malo, j’ai cherché à lui donner un effet surréaliste en extrapolant le ciel tout en faisant ressortir les couleurs et la texture du bronze. (été 2016)

Dfine

capture-decran-2016-10-12-a-19-04-10

Dfine vous permet d’ajuster le contraste et de réduire le bruit par plage de couleurs. Vous pouvez ainsi régler facilement le type et le niveau de réduction de bruit appliqués à une photo. Dans celle-ci, prise lors d’un repas coloré (été 2016), la différence à cette échelle n’est pas flagrante, pourtant le bruit a été presque totalement supprimé. Vous le verrez mieux avec un zoom sur l’originale (gauche et la retouche à droite).

capture-decran-2016-10-12-a-19-04-50

Il convient de préciser que vous pouvez ne retoucher l’image que par retouches locales en utilisant l’outil « Point de contrôle sur le côté droit de l’interface. Il vous permet de définir la zone à traiter et d’y effectuer les modifications souhaitées.

En résumé :

Les + :

– Facile d’utilisation

– Nombreux filtres pour chaque outil

– Possibilité de cumuler les filtres

– Possibilité d’utiliser plusieurs outils pour une image.

– Un poids pas trop lourd pour autant d’outils (618,2 Mo sur Mac)

– possibilité d’ajouter des filtres persos

– Possibilité de ne traiter qu’une partie de l’image avec un filtre (points de contrôle)

– Une palette d’outils utilisables en plugin pour photoshop ou LigthRoom (en complèment)

Les – :

– Impossible de fusionner plusieurs images en une seule

– Impossible de faire une mosaïque

– Impossible d’insérer un filigrane

– Un seul format de sortie (jpg et Tiff)

– Utilise directement votre image source (pensez à faire une copie)

Pour aller plus loin :

Site officiel de Google NIK Collection

Vous pouvez télécharger ici des fiches tutorielles de NIK complètes.

D’autres éditeurs d’images sympa et toujours gratuits :

Magic Enhancer Lite  Pour donner de l’éclat à vos images

Absolute Color 1.1 pour retoucher la couleur

– B/W Conversion pour une conversion vers le noir et blanc de vos images

– Curves 2 Pour effectuer des détourages courbés autour de zones arrondies (plume de Bèzirs sur Photoshop)

– Eraser Classic Un outil de gommage de parties d’images

– HSL Plus Pour rehausser l’éclat des couleurs

– Local Contrast Enhancer Un outil de contraste

– Selective Saturation Pour régler la saturation

– Freeware Boundary Noise Reduction Permet de réduire le bruit sur vos images

Et d’autres éditeurs plus complets.

Amusez-vous bien et profitez !
N’oubliez pas de partager cet article sur vos réseaux préférés 🙂

Applications coupe du monde : attention aux arnaques !

A quelques jours des festivités, de nombreuses fausses applications sur la coupe du monde pullulent sur le google store.

Amateurs de football, faites bien attention à ne pas télécharger n’importe quoi. A l’approche de la coupe du monde, de nombreuses applications ont vu le jour sur Google Play et selon Avast, un bon nombre d’entre elles sont malveillantes. Begeek nous fait le topo, et je confluerais ensuite !

 wc2014-650x266

La société spécialisée dans l’antivirus a ainsi recensé certaines applications qui ne plus de ne pas vous laisser jouer au foot, collectent des informations personnelles sur les utilisateurs. La firme de Prague a par exemple pointé du doigt une application appelée « Corner Kick World Cup 2014 » qui n’est qu’une suite de publicités sans vous laisser la possibilité de jouer à quoi que ce soit. Le blog affirme qu’il s’agit là d’un moyen pour les développeurs de gagner de l’argent.

Des malwares et des applications trop curieuses

Autre application suspecte, « Fifa 2014 free – World Cup » qui installe discrètement « widereceiverfree » et demande par la même occasion des informations qui n’ont rien à voir avec l’application en question, comme l’endroit où vous vous trouvez, ou encore d’autres comptes de votre téléphone.

Bien entendu, toutes les applications sur le foot ne sont pas malveillantes. Pour s’assurer que l’application est normale, il est recommandé de la télécharger sur le Google Play store, de télécharger des applications de développeurs de renom, et surtout de lire les commentaires des autres utilisateurs. En outre, si vous tombez sur une application qui dit que la France va gagner la coupe du monde, il y a de grandes chances qu’elle soit malveillante…ou juste mensongère.

Aussi, pour se prémunir de ces apps, il y a une solution très simple qui consiste à analyser l’écran d’autorisation avant l’installation. En effet, cette popup vous indique toutes les fonctionnalités qu’une appli requiert.

Prenons l’exemple tout simple d’un widget calendrier que l’on voudrait installer. Ce dernier a besoin des permissions pour pouvoir accéder au calendrier. Par conséquent, il n’y aurait rien d’étrange si lors de l’installation, l’application demandait d’accéder à votre calendrier.

Inversement, s’il est demandé d’accéder au GPS, à vos messages, à vos appels téléphoniques, ou au réseau, il y a quelque chose de suspect et nous vous déconseillons d’installer l’application. Il est clair que cette app a un double objectif et pourrait bien être malveillante…
Alors faites attention lorsque vous téléchargez une appui sur la coupe du monde, vérifiez bien son champ d’action !

Que telecharger ?

Enfin, de mon côté, lorsque je pense au Brésil, ce n’est pas la coupe du monde qui me vient à l’esprit, c’est ce cancer industriel qui ravage les poumons de notre belle planète.

Creative_Wallpaper_Deforestation_patients_lungs_025769_

A cette occasion, il y a aussi des applications intelligentes que j’ai trouvé sur bioalaune parmi lesquelles :

Guide du tri : apprendre le tri une bonne fois pour toute :
Voici l’application parfaite pour vous aider au quotidien à trier et à recycler. Développée et distribuée par éco-emballages, elle vous permettra d’éviter le casse-tête habituel à l’heure de jeter piles, ampoules, pots de peinture, ou médicaments. Des réponses claires et précises pour ne plus mélanger torchons et serviettes. C’est le pense-bête écolo incontournable.

Télécharger Guide du tri

Guide durable poissons, ou comment ne pas vider les océans
Cabillaud, saumonette, morue, merlu ? Comment savoir rapidement si c’est la bonne saison pour en consommer ? Grâce à cette application succincte mains pratique.
On aime moins : le nombre d’espèces représentées est insuffisant. NB : il existe également une application du même genre pour les fruits et légumes !

Télécharger Guide durable poissons ou le Guide de saison

Guide anti-OGM : chasser l’intrus avec son portable
Impossible de passer à côté de cette application développée par Greenpeace. Régulièrement mise à jour, elle reprend les informations du site et permet de connaître les produits de consommation courante contenant ou non des OGM. Vous serez certainement étonné de la quantité de produits figurant dans la  » liste rouge « .

Télécharger l’application

Clés de forêts : moderniser la balade en forêt
Briller en société, c’est aussi briller en sciences naturelles. Cette application fera de vous un naturaliste hors pair en vous apprenant à reconnaître les arbres. Développée par l’Office National des Forêts (ONF), l’ancien ministère du Développement durable et la fondation GoodPlanet, elle se présente sous forme de fiches pratiques sur les 29 principales essences d’arbres feuillus et résineux présents dans les forêts de France métropolitaine.

Télécharger Clés de forêts

Pollution : respirez, vous êtes informé !
Si vous êtes du genre soucieux pour votre santécette application devrait trouver son utilité. Sous forme de carte interactive, elle vous permet de localiser les sources de pollution  les plus proches de chez vous.  Consultez le détail des substances et des volumes émis, des fiches synthétiques sur les polluants et les normes en vigueur, ainsi que les risques potentiels pour la santé. Les informations utilisées par cette application sont issues de bases de données publiques et dépendent donc de la mise à jour de celles-ci.

Télécharger l’Application