Des pyramides sous les sables du désert vues par le satellite Tanis

Des pyramides sous les sables du désert

Des pyramides sous les sables du désert attendent-elles d’être découvertes ?

[Un article de Steve Légère]

Alors qu’une pyramide vieille de 3 700 ans vient d’être découverte en Egypte dans la nécropole du site archéologique de Dahchour, la passion enflamme les amateurs d’histoire. Peut-on encore découvrir des pyramides sous les sables du désert ?

les pyramides du plateau de gizeh

les pyramides du plateau de gizeh

Petit retour en arrière très ludique. Si la grande pyramide de Kéops est connue depuis toujours, c’est lié au fait qu’elle a toujours été visitée, malmenée, trop solide pour être détruite et trop grosse pour être enfouie. Elle est l’une des sept merveilles du monde depuis l’antiquité et la dernière encore debout. Ce statut fait que depuis toujours des hommes viennent la contempler, stoppant ainsi son ensablement progressif, mais ce n’est pas le cas de toutes, et cette nouvelle découverte le prouve : Sous les pieds des visiteurs se trouve peut-être encore un monde inconnu, ou mal connu, oublié, que les siècles, les millénaires et les vents de sable ont effacé de la mémoire collective. Ainsi, ne pensez que, parce qu’elle est haute elle a survécu à cet ensablement.

Il faut dire que ce n’est pas une mince affaire, car l’origine des premières pyramides reste obscur, et que la surface de recherches est pour le moins très vaste. Le Sahara (de l’arabe, Sahhra qui signifie désert) est le plus grand désert de la planète avec 9,2 millions de km2. Il traverse l’Afrique de l’Atlantique à la Mer Rouge et de la Méditerrannée au sud du tropique du Cancer et s’étend sur 10 pays : l’Algérie, l’Egypte, la Libye, le Mali, le Maroc (et le Sahara Occidental), la Mauritanie, le Niger, le Soudan, le Tchad et la Tunisie. C’est à dire neuf dixièmes de la surface de l’Europe qui fait 10,18 millions km². Par comparaison, celle de la France est de 643 801 km².

Dans ces conditions, même en resserrant le champ de recherche à 3 pays du Sahara (l’Egypte, le Soudan et la Lybie), nous arrivons tout de même à des surfaces respectives de 1,01 million km², 1,886 million km² et 1,76 million km² soit 4,656 millions km², soit à peu près sept fois la France. Cependant c’est dans le désert Libyque que les recherches pourraient s’avérer les plus prometteuses en ce qui concerne d’éventuelles pyramides enfouies. En effet, sur les 1,01 million km² de surface égyptienne, aujourd’hui seuls 36 000 km² sont arables, le reste étant le désert. La tâche est immense pour ne pas dire infinie.

Pourquoi construire des pyramides dans le désert ?

Capture d_écran 2Et bien tout d’abord, le Sahara n’a pas toujours été aussi stérile. Si il y a 7 millions d’années jusqu’à il y a environ 12 000 ans, c’était un désert entrecoupé de quelques périodes vertes. Ce même désert dans lequel déjà des hommes de Neandertal ont il y a 18 000 ans établis leur vie.
Il faut rechercher une époque ou ces contrées étaient bel et bien peuplées de vie et de végétation, plus proche que les Néanderthaliens, mais plus ancienne que les Pharaons. Il y a 8 500 ans et jusqu’à il y a 3 000 ans, steppes, rivières, lacs (dont le Lac Méga-Tchad qui fut le plus grand lac de la planète avec une surface de 340 000 km2  la moitié de la surface de la France) et des savanes s’y répandaient sous un climat humide.
L’âge des pyramides de Gizeh (environ 4500 ans) signifie donc que lors de leurs construction,  le paysage était complètement différent. Le sol était dur, et des citées entières ont put y être bâtie, et pourquoi pas des civilisations bien antérieures. Les ancêtres des Egyptiens dont nous ignorons tout attendent peut-être silencieusement dans cet océan jaune et immobiles, tapis sous les sables du temps, dans leur linceul de grains cristallins. Mais peut-être pas à Gizeh ?

kebabo

L’oasis Kebabo dans le Sahara

Située à 600 kilomètres au sud-est du golfe de la Syrie, et à environ 1,000 kilomètres à l’ouest du Nil, l’Oasis de Koufara dont le nom de Koufara s’applique à cinq grandes oasis, séparées les unes des autres par les sables, et parmi lesquelles celles de Bouzaïma et de Kebabo sont les plus remarquables. La première, dont la surface est de 313 kilomètres carrés, est la plus belle oasis du désert libyen, car il en est bien peu qui possèdent, comme celle-ci, des montagnes, des lacs et des palmiers. Celle de Bouzaïma à elle seule fait aujourd’hui encore 313 km², celle de Kebabo a une aire de presque 9 000 km². Ces oasis vont puiser l’eau jusqu’à plus de 100 mètres de profondeur … Cent mètres de sable, et à quelques endroits, les unes peuvent faire monter l’épaisseur de sable à plus de 150 mètres au dessus de la roche. De quoi y cacher des villes entières, et même y ensevelir la pyramide de Keops. A Batna et à Biskra, les sondages furent poussés jusqu’au-delà de 175 mètres de profondeur sans atteindre la nappe aquifère, de quoi alimenter tous les fantasmes.

Le sable du Sahara peut atteindre près de 150 mètres d'épaisseur par endroits

Le sable du Sahara peut atteindre près de 150 mètres d’épaisseur par endroits

Alors, des pyramides sous les sables du déserte ne sont pas un fantasme ?

Il est difficile de répondre car il faudrait retirer tout le sable du désert pour en avoir le coeur net, toutefois, les images satellites ont permis de mettre en évidence des structures affleurant à la surface du sol, (132 emplacements à ce jour, soit plus que les 123 actuellement découvertes, et oui, il y en a autant). La Nasa aussi participe à la recherche avec à son actif, 17 autres pyramides.

satellite-pyrimid-01

Tannis de la NASA, le découvreur de 17 pyramides

C’est sans compter ce qui pourrait être bien plus profondément enfoui. Du fait que l’histoire est perdue, les traces disparues et la mémoire collective ne mentionne plus ces antiques prédécesseurs. Du fait aussi que les égyptologues ne sont même pas d’accord sur l’âge exact des pyramides, ni sur le tout premier Pharaon, il est tout-à-fait plausible d’envisager une origine bien plus ancienne. Il est parfaitement possible que les Pharaons aient des sources antiques  vieilles de 9 000 ans, plus à l’Ouest de Gizeh dans ce qui n’est aujourd’hui qu’un désert de sable et d’oasis, le désert Libyque. Ce qui doublerait l’ancienneté de leur histoire et pourrait même apporter un lien entre des monuments considérés par les outsiders de l’égyptologie antique comme bien plus anciens que les pyramides elles-mêmes.

Desert Libyque

Desert Libyque

Des pièces du puzzles attendent peut-être simplement d’être découverte dans ces régions, avec des citées entières et préservées sous ces millions de tonnes de grains de quartz.
Imaginez seulement un instant ce pan de l’histoire qui reste à découvrir pour les générations suivantes …

Sources :

Désert du sahara

Climat du désert à travers le temps

Les oasis du désert Libyen

Pyramides et satellites 

 

Un massacre vieux de 10 000 ans

d74c31ad03eb82c6c48d819dd75dd

Un article de Steve Légère 

Si le rire est le propre de l’homme, l’art de massacrer ses semblables est indubitablement aussi une pratique vieille comme le monde, cette nouvelle découverte macabre vient nous le rappeler.

La nature des relations inter-groupe entre les chasseurs-cueilleurs préhistoriques reste contestée, avec des arguments en faveur et contre l’existence de la guerre avant le développement de sociétés sédentaires.

Un article publié par Nature nous révèle des faits violents qui remonte à plus de 10 000 ans, mis à jour par une équipe de l’université de Cambridge qui nous rapporte ici un cas de violence inter-groupe vers un groupe de chasseurs-cueilleurs de Nataruk, à l’ouest du lac Turkana, qui au cours de la fin du Pléistocène / Holocène début étendu à environ 30 km au-delà du lac actuel.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dix des douze squelettes articulés trouvés au Nataruk sur un total d’au moins 27 individus, hommes, femmes et enfants présentent les signes caractéristiques d’une mort violente au bord de ce qui était alors un lagon luxuriant, dans lequel certains des corps sont tombés, c’est d’ailleurs ce qui a permis leur conservation.

Parmi les victimes de cette attaque, un homme au genou brisé et une pointe de flèche en obsidienne encore logée dans son crâne, ou une femme enceinte (dont les restes du foetus ont été trouvé dans son abdomen) et qui semble avoir été poings et pieds liés, et d’autres surtout des enfants brisés de partout, à coup de masse, de pierre ou autres objets particulièrement durs pour lesquels une arme ne semblait pas nécessaire. D’autres crânes conservent encore des projectiles mortelles de pierres (de frondes).

Les restes de Nataruk sont uniques, conservés par les conditions particulières de la lagune sans aucune preuve de l’inhumation délibérée. Ils offrent un rare aperçu de la vie et de la mort des derniers butiner les gens, et la preuve que la guerre faisait partie du répertoire de relations inter-groupe entre les chasseurs-cueilleurs préhistoriques. Cet endroit devait être abondant et rudement disputé entre les différentes tribus pour lesquelles, un point d’eau était le plus sacré des trésors.

Marta Miazon Lahr Auteur de la découverte

Martha mizaron Lahr principale responsable de cette découverte précise que sur les 27 personnes mortes, 21 étaient des adultes incluant 8 hommes et 8 femmes. 5 n’ont pas été identifiés, et on a trouvé les ossements de 6 enfants à côté des restes de 4 femmes. Les chercheurs plaident alors en faveur d’un raid d’assaillants sur une population désarmée.

Un bien triste épisode comme il y en a eu bien d’autres dans notre histoire et comme hélas, il en arrivera encore.

Les fantômes existent-ils vraiment ?

Un article de Steve Légère –

Parlant de la mort d’un ami proche, Albert Einstein a déclaré : « Voilà qu’il m’a précédé de peu, en quittant ce monde étrange. Cela ne signifie rien. Pour nous, physiciens dans l’âme, cette séparation entre passé, présent et avenir, ne garde que la valeur d’une illusion, si tenace soit-elle ». S’il est un de rares points sur lequel toutes les civilisations du monde semblent tomber d’accord, c’est bien celui qu’il existe des fantômes partout ou il y a des hommes. Et qui dit fantôme dit aussi maison hantée …

Maison hantées

Maison hantées

Le phénomène n’est pas nouveau, de tous temps, il a été fait mention de demeures particulièrement inhospitalières, aux 4 coins du monde et dans toutes les tranches sociales, culturelles et religieuses.
Esprits, forces démoniaques ou ondes néfastes, depuis l’antiquité avec Plaute dans son écrit « Le revenant » (…Un jeune dissipateur, en l’absence de son père, gaspille la fortune et fait de la maison le théâtre d’orgies continuelles. Le père revient au moment même où les convives sont dans toute l’effervescence du plaisir. Il va entrer, il frappe : comment le retenir ? L’esclave Tranion, qui le guette, s’élance vers lui, l’épouvante, en lui faisant croire que la maison a dû être abandonnée à cause de l’apparition d’un fantôme, le fantôme d’un hôte assassiné par le précédent propriétaire …) Jusqu’à nous jours et plus fort encore aujourd’hui, depuis l’avènement de la photographie puis de la vidéo qui nous ont laissé des clichés et des séquences en pagaille. Mais combien de ces clichés sont des erreurs hasardeuses, des poussières brulées, des double-expositions, ou des trucages, combien sont de simples paréidolies suggérant l’obscure monde auquel on accorde tant d’importance ? Et combien sont d’authentiques captures fantomatiques ?

Un étrange reflet dans la télé

Un étrange reflet dans la télé. hasard de la lumière ? pareidolie ?

Bien des photographies peuvent nous laisser penser qu’un fantôme s’est invité dans l’instant immortalisé, et surtout lorsqu’on vous présente l’image en vous précisant qu’un spectre y figure comme dans l’image ci-dessus. En réalité, vous êtes psychologiquement orienté à voir cette spectrale image. Pourtant en y regardant de plus près, on peut voir juste à côté du visage blanc de l’écran un autre visage, plus petite plus grisé (le parent) et supposer de là qu’il s’agit du flash de l’appareil photo et d’un reflet fortuit. Tout peut-être interprété différemment selon l’angle de vue, l’éclairage, la qualité de l’image, et plus c’est flou, plus le risque de confusion s’accroît.

Mme Ellen Hammel photographiant son frère à la sortie du cimetière ou son mari avait été inhumé une semaine plus tôt. Le mari se trouve à l'arrière de la photo ...

Mme Ellen Hammel photographiant son frère à la sortie du cimetière ou son mari avait été inhumé une semaine plus tôt. Pourtant, le mari se trouve à l’arrière de la photo …

Parfois même le fantôme est si net qu’il n’est pas question d’illusion, seule subsistent deux solutions : soit la photo est vraie, et un esprit s’est fait capturer par l’objectif. Soit l’image a fait l’objet d’une retouche. La plus récente qui a fait couler beaucoup d’encre nous vient d’un hôpital Anglais :

fantôme en Angleterre

fantôme en Angleterre errant dans les couloirs de l’hôpital de Leeds

Hasard ? Preuve d’une vie après la mort ? Si pour certaines personnes le doute n’est pas permis, ce derniers étant persuadés qu’il y a quelque chose qui nous survit, il faut garder en tête que ce phénomène se retrouve aussi dans la nature mais hors du contexte spectral, il prend un autre sens, plus léger, drôle parfois. La paréidolie, c’est cette extraordinaire faculté que notre cerveau a pour interpréter des formes inconnues dans l’abstrait en les associant a des souvenirs visuels, une façon inconsciente de mémoriser une forme pour la retenir ou la reconnaître facilement plus tard, et curieusement ce sont surtout des visages humanisés qui reviennent :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les humains de tous lieux et de tout temps sont persuadés de voir dans ces « signes » des « preuves » au détour d’une brume, dans les ombres d’un buisson, dans l’éclairage d’une pièce noyée de pénombre, dans un reflet de miroir ou de fenêtre … Depuis toujours, des histoires de revenants hantent nos angoisses profondes et terrifient les rêves de certains enfants et de certains adultes. Parfois, même s’il est clair que certains détails restent troublants, comme dans la photo de Mme Hammel, il est difficile d’expliquer une quelconque paréidolie dans l’image. Même de nos jours, les fantômes ont une place importante dans notre vie, un promoteur immobilier Américain met d’ailleurs en ligne l’historique des maisons ayant connues des morts étranges ou des meurtres, des suicides pour leurs futurs acheteurs. Ce n’est pas un renseignement anodin car ces événements néfastes font baisser de 25% la valeur d’une habitation chez nos amis Ricains. Ce service est bien sûr payant ! Cliquez l’image ci-dessous pour accéder au site (uniquement aux USA):

Qui est mort dans cette maison ?

Qui est mort dans cette maison ?

Mais en dehors du fantasme ou des hystéries, des phénomènes non expliqués ou des curiosités naturelles, peut-on, doit-on aujourd’hui croire en l’existence des maisons hantées ?
En France aujourd’hui, 48 % des femmes et 35 % des hommes affirment être superstitieux en matière d’immobilier, selon un sondage réalisé par OpinionWay pour A Vendre A Louer qui précise également que un Français sur 10 déclare s’être déjà questionné sur des morts survenues dans un logement ancien visité. 46 % des Français croient aux esprits et près d’un Français sur dix a déjà été en présence de fantômes hantant leur maison.

Le cas Janet Hodgson

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De l’autre côté de la Manche, l’histoire de Janet Hodgson est la plus intrigante. Entre cette fin d’aout de 1977  et septembre 1978, cette fillette de 11 ans au commencement des événements fut la principale victime d’un phénomène de poltergeist. Si les photos ci-dessus sont célèbres, l’histoire en elle-même permet de soulever des questions, car les témoins furent nombreux, et les manifestations plus que surprenantes : lits retournés subitement, meubles renversés, lévitation, des jouets qui défient les lois de la gravité en remontant se coller au plafond, des coups dans les murs, des cris et des chuchotements, des apparitions spectrales et parfois même des possessions. Vous pouvez lire l’histoire de cette famille du 284 Green Street sur une page très bien relatée sur mindshadow. La jeune fille confirmera des années après avoir utilisé un Ouija quelques jours avant les premières manifestations …

iriez-vous spontanément dans une maison hantée ?

iriez-vous spontanément dans une maison hantée ?

Le cas de la famille Smurl

Aux USA, l’histoire effrayante de la famille Smurl a fait grand bruit à l’époque (voir vidéo ci-dessous, affichez les sous-titre de Youtube). Certes moins que la maison d’Amityville, mais des phénomènes étranges et perturbateurs s’y sont déroulés; placards et portes qui s’ouvrent, appareils électriques qui explosent, email des lavabos rayés et quelques apparitions fugaces aux membres de la famille sans plus de mal jusqu’en février 1985. A cette date, des voix se font entendre et s’adressent aux habitants, leurs nuits sont interrompues par des violences physiques (viols et étranglements), et des odeurs pestilentielles emplissent la maison sous le témoignage de voisins ahuris. Persécutés, ils quitteront la maison peu avant Noël 85. Un film qui a très mal vieilli hélas « The Haunted » sorti en 1991 relate cette histoire.

Si vous aimez les documentaires sur les maisons hantées et autres phénomènes mystérieux, je vous conseille un petit détour sur un site sans prétention (maisonhantée.net) qui vous propose plus de 1000 documentaires sur le sujet.

Le cas de Cambray

Retour en France pour une autre histoire de fantômes. Dans le Nord à côté de Cambrai du pays en septembre 2014, alors qu’il voulait couper un arbre dans le jardin, le moteur de sa tronçonneuse à cramé, puis équipé d’une toute nouvelle scie, l’arbre de 30 cm de diamètre a eu raison de la lame qui a déraillé systématiquement.  des phénomènes ont fait fuir toute la maisonnée en seulement deux jours : apparitions spectrales, marques sur le corps. Son histoire fut publiée dans le journal « Le Figaro ».

un blog a mis en ligne une page GoogleMap recensant les maisons et lieux hantés de France, 5 d’entre elles sont sur Paris, combien se trouvent près de chez vous ? :

Les lieux hantés de france, cliquez sur la carte

Les lieux hantés de france, cliquez sur la carte

Ce phénomène peut apparaitre n’importe ou :

dans un supermarché :

Sur un paquebot :

Ou dans une maison, comme ce témoignage qui semble vraiment troublant :

Après avoir vu ce reportage, vous pourrez penser qu’il existe bien des forces surnaturelles, pourtant la propriétaire de la maison Chantal Hachette est passée aux aveux, c’est elle et son neuve qui ont tout saccagé. Alors que le procureur évoquait la possibilité de phénomènes surnaturels tels que des ondes magnétiques pour expliquer ce vandalisme démoniaque. Elle encoure aujourd’hui 7 mois de prison et 7 500€ d’amende.

Ce mini reportage sur des phénomènes que des journalistes vont filmer pour Fox News (pensez à activer les sous-titres dans les paramètres de la vivo) :

Bien que très hostiles à ces manifestations, les scientifiques argumentent des options, des sortes d’alternatives psychologiques aux fantômes, peu, très peu même osent en parler avec sinon conviction, tout du moins une certaine optique de possibilité. En France, c’est le Docteur Charbonnier qui est le porte drapeau des défenseur d’une vie autre, après la mort. A ce sujet, je voua annonce son dernier livre consacré à la mort spécialement conçu pour les enfants, afin de leur expliquer ce qu’est la mort, ou pour aider les parents à le faire. Commandez-lui directement, il vous l’enverra dédicacé 😉 et donc une fracture avec ce qui est communément admis. Confirmer ce fait c’est accepter le cas d’entités qui pourraient très bien se perdre dans notre monde pour des raisons aussi obscures que la dimension dans laquelle ils devraient se trouver. Mais l’argument des NDE est sérieusement remis en question par des médecins qui ont sincèrement enquêté auprès de mourant, dans les blocs opératoires, des neurochirurgiens qui en tirent d’autres conclusions, bien plus terre-à-terre et bien moins enclines à valoriser la résurrection. Pin Van Lommel un brillant cardiologue hospitalier Néerlandais s’est intéressé à ce mystère en se basant sur des témoignages, puis a décidé d’étudier scientifiquement le sujet, en les mettant directement à l’épreuve du retour. Vous trouverez ci-dessous une interview du chercheur bien intéressante :

Pour les médecins, la conscience est donc juste le produit du cerveau en activité, mourir c’est faire aussi mourir sa conscience puis le néant total et infini. Il s’agit d’une hypothèse car autant que l’existence réelle de l’esprit, il est impossible de prouver cet argument médical, car la réalité est bien plus lacunaire, il n’existe aucune preuve que la conscience soit une simple conception du cerveau, et des personnes mortes plusieurs minutes avec un tracé plat on pourtant des souvenirs et des expériences opératoires troublantes. Ainsi donc, les deux versions valent autant l’une que l’autre. Depuis l’antiquité, c’est le même déroulement, celui qui passe par une phase de bien-être puis de ce tunnel sombre au bout duquel se tient une lumière blanche, intense, aveuglante comme dans le tableau Moyenâgeux de Bosch … Seulement, si ce phénomène est le même pour tous, y voir une signature d’une autre vie peut tout aussi bien être contrarié par un phénomène chimique . Il s’agirait ici d’un trouble du cortex visuel, normalement chargé de former des images à partir d’informations perçues par la rétine. Dans un contexte de perturbation neurologique et alors que la rétine ne transmet plus d’information, le cortex visuel fonctionne en « roue libre ». La moitié des neurones du cortex étant consacrée à la vision centrale (d’où sa netteté), lors d’une NDE, l’activité anarchique de ces neurones se manifesterait d’abord par un point lumineux centré sur un fond sombre. L’activité de plus en plus intense du reste du cortex visuel générerait alors d’autres points lumineux en périphérie, donnant l’impression d’avancer vers le bout d’un tunnel.

Jerome Bosch L’ Ascension vers l’Empyrée

Jerome Bosch L’ Ascension vers l’Empyrée vers 1500

Au Royaume-Unis, pour les chercheurs, ça avance un peu plus puisqu’ils on convenu au contraire du reste du monde médical qu’il existait bel et bien une forme de conscience après la mort. Une étude basée sur 2060 patients ayant fait un arrêt cardiaque.

Aux USA,  Roberto Lanza affirme sur son site preuves à l’appuicarrément détenir des preuves tangibles qu’il existe une vie après la vie.

En Europe un seul institut financé par l’Etat étudie les phénomènes paranormaux, il est en Allemagne, c’est le WGFP, tout en Allemand bien sûr 🙂

En France l’institue le plus sérieux qui enquête et étudie le sujet est l’IMI.

Et vous, croyez-vous aux fantômes ?

Et vous, croyez-vous aux fantômes ?

Vous trouverez ici le Top 5 des maisons hantées françaises.
Vous trouverez ici un top 10 des maisons hantées à vendre dans le monde.

la-mort-expliquee-aux-enfants

la-mort-expliquee-aux-enfants

Retrouvez-nous sur Facbook

Retrouvez-nous sur Facbook

Un bijou extraterrestre dans la tombe de Toutankhamon

Un article de Steve Légère – Il y a là, la première preuve physique d’une comète qui est entrée dans l’atmosphère de la Terre et de son explosion qui à fait  pleuvoir une onde de choc de feu effaçant toute forme de vie sur son passage. Une certitude étayée qui a été révélée par une équipe de scientifiques sud-africains et des collaborateurs internationaux, présentée le jeudi 10 octobre lors d’une conférence. Une catastrophe qui s’est déroulée il y a 28 millions d’années au dessus du Sud Ouest de l’Egypte.

scarabée de silice cométaire

scarabée de silice cométaire

La découverte non seulement a fourni la première une preuve définitive de la rencontre entre une comète et la Terre, mais elle pourrait donc nous aider à déverrouiller, à l’avenir, les secrets de la formation de notre système solaire.

« Les comètes ont  toujours visité nos cieux, elles sont une sorte de boules de neige sale de glace mêlée de poussière, mais jamais auparavant dans l’histoire le matériau d’une comète n’avait été trouvé sur Terre, » a déclaré le professeur David Block, de l’Université de Wits. Ce même matériau a été identifié dans une broche mortuaire de Toutankhamon.

La comète entrée dans l’atmosphère d’Egypte en survolant la Terre il ya environ 28 millions d’années a explosé en l’air, chauffant le sable à une température d’environ 2000 degrés Celsius, et conduisant à la formation d’une énorme quantité de  verre jaune de silice qui se trouve dispersé sur une superficie de 6000 kilomètres carrés dans le Sahara. A cette époque, le monde est bien différent, les grands singes font leur apparition depuis peu, nous sommes à l’Oligocène (35-23 Ma) et l’Egypte représente un climat tempéré boisé aux vastes forêts peuplées (pdf climato-botanique ici).

De cette catastrophe régionale, un magnifique spécimen de verre poli par des bijoutiers anciens, découvert en 1922 dans la tombe du Pharaon se trouve sur la broche mortuaire de Toutankhamon sertie s’un saisissant scarabée jaune-brun.

sur 6 000 Km2 les débris du noyau fusionné attendent leur découverte

sur 6 000 Km2 les débris du noyau fusionné attendent leur découverte

La recherche, a été publiée dans whichwill Earth and Planetary Science Letters, Dirigé par une collaboration des géoscientifiques, physiciens et astronomes, auteur principal, le professeur Jan Kramers de l’Université de Johannesburg, le Dr Marco Andreoli de la Société Africaine du Sud pour l’énergie nucléaire, et Chris Harris de l’Université de Cape Town.

Au centre de l’attention de cette équipe était un caillou noir mystérieux trouvé par un géologue égyptien quelques années plus tôt dans le domaine du verre de silice. Après avoir effectué des analyses chimiques hautement sophistiquées sur ce caillou, les auteurs sont venus à la conclusion inéluctable qu’elle représentait le  premier spécimen connus de noyau de la comète, plutôt que de simplement type inhabituel de météorite.

comete

Kramer décrit cela comme un moment d’exaltation de carrière. « Il est un pour un scientifique très euphorisant lorsque vous éliminez tous les autres options et venez à la réalisation de ce qu’il doit être, » at-il dit.

L’impact de l’explosion ainsi produit des diamants microscopiques. « Les diamants sont produits à partir de matériau de support de carbone. Normalement, ils se forment profondément dans la terre, où la pression est élevée, mais vous pouvez donc générer une très forte pression lors d’un état de choc. Une partie de la comète a impacté le sol et le choc de cet impact aproduit les diamants « .

L’équipe a nommé Le caillou diamantifères « Hypatia » en l’honneur de la première femme célèbre mathématicienne, astronome et philosophe, Hypatie d’Alexandrie, morte assassinée par les Chrétiens il y a presque 1 600 ans.

Hypatia à l'état pur.

Hypatie à l’état pur.

Ce matériau cométaire est très difficile à atteindre. des fragments de comètes ont pas été trouvés sur la Terre avant ces quelques spécimen issus de cette même chute, et un seul a été travaillé ce qui en fit une pièce unique (et historique vue son utilisation), jusqu’ici les chercheurs n’avaient pu identifier que des particules de poussière microscopiques dimensionnées dans la haute atmosphère et de la poussière riche en carbone dans la glace de l’Antarctique. Les agences spatiales ont dépensé des milliards pour garantir les plus petites quantités de matière vierge comète.

« NASA et l’ESA (Agence spatiale européenne) dépensent des milliards de dollars de collecte quelques microgrammes de matière comète et le ramener à la Terre, et maintenant nous avons une approche radicalement nouvelle de l’étude de ce matériel, sans avoir à dépenser des milliards de dollars, il collecte, », précise le scientifique.

L’étude d’Hypatie a grandi dans les programmes de recherche en collaboration à l’échelle internationale, coordonnés par Andreoli, qui implique un nombre croissant de scientifiques tirées d’une variété de disciplines. Dr Mario di Martino d’Astrophysical Observatory de Turin a conduit plusieurs expéditions à la recherche de surfaces vitrées dans le désert.

« Les comètes contiennent les secrets mêmes pour expliquer la formation de notre système solaire et cette découverte nous donne une occasion sans précédent d’étudier la comète de première main», conclue-t-il.

(Source 1) (Source 2)

Nuage de Oort avec au centre le soleil

Nuage de Oort avec au centre le soleil

De cette catastrophe, nous tirons en conclusion que ce n’est pas un cas unique , avec la régularité d’une horloge, depuis 250 millions d’années, des extinctions d’espèces ont lieu tous les 26 millions d’années. Une telle régularité ne peut s’expliquer que par un de ces cycles que seule connaît l’astro­nomie. Des astronomes vinrent donc à la rescousse avec chacun leur explication. La première, c’est Némésis, compagnon sombre du Soleil, qui mettrait 26 mil­lions d’années à accomplir son orbite et provoquerait donc, tous les 26 millions d’an­nées des perturbations gravitationnelles dans le nuage de Oort où se trouvent les comètes, avec pour effet d’en précipiter un certain nombre sur le système solaire, la Terre ayant sa part de bombardements.

(activez les sous-titres sous la vidéo

Deuxième explication, la mys­térieuse planète, dernière planète du système solaire encore inconnue, dont l’orbite, loin­taine et plus ou moins perpendiculaire au plan de l’écliptique, serait réguliè­rement déviée par l’influence gravitationnelle des autres planètes, de sorte que tous les 28 millions d’années, la planète mystérieuse viendrait perturber le nuage de Oort…

Planète X, orbitant en 28 Millions d'années

Planète X, orbitant en 28 Millions d’années

lorsque le système solaire, dans son oscil­lant voyage, tra­verse le plan de la Voie lactée, il rencontre des nuages de pous­sières interstellaires qui dérangeraient le nuage de Oort. Bref, tout cela est très inté­ressant. Seulement, cela fait beaucoup d’hypothèses, s’appuyant sur des hypo­thèses, pour justifier des hypothèses… On n’a jamais vu un système d’étoiles doubles séparées par une telle distance, notent les astrophysiciens ; et pourquoi la planète X aurait-elle une orbite aussi invraisemblable ? Quant au nuage de pous­sière, d’après les calculs, nous sommes en ce moment en plein dedans… (Extrait de Macrosémantique,  « la lancinante question de l’hécatombe des espèces« ). Alors à quand le prochain gros déluge ?

Retrouvez-nous sur Facbook

Retrouvez-nous sur Facbook