Bactéries de l’extrême, la vie est partout ! (vidéo)

La vie, magique et rare que certains pensent unique dans notre système solaire.

bacterie-cubic-1280x800

Mais si tel n’était pas le cas ? Et si la vie était présente un peu partout dans l’univers et à commencer par notre proche environnement ? Est-il réellement nécessaire d’avoir de l’eau et l’oxygène, de la lumière pour permettre à la vie de tenter l’aventure ? Et si finalement la vie ne dépendait pas obligatoirement de ces facteurs, mais qu’elle était tout simplement capable de s’adapter partout ? Vraiment partout ?

C’est ce que cet article va tenter de démontrer, en allant voir les dernières découvertes sur la vie, et les possibles lieux de notre système solaire ou elle pourrait abonder …

La vie c’est quoi ?

Bacteria

En effet, la première question à se poser est bien de savoir ce qu’est la vie, est-ce uniquement ce qui est vivant (avec un coeur qui bat) ? Est-ce uniquement ce qui est capable de se reproduire ? ESt-ce uniquement ce qui est capable de se nourrir ? Est-ce tout cela ensemble et surtout y a t il des variables ? En fait la définition de la vie et du vivant n’est pas simple et pourrait demander à elle seule un article complet et documenté.

Pour le dictionnaire (Larousse), on défini ainsi la vie:  (Qui a les caractéristiques de la vie, par opposition à ce qui est inanimé, inerte)

  • Caractère propre aux êtres possédant des structures complexes (macromolécules, cellules, organes, tissus), capables de résister aux diverses causes de changement, aptes à renouveler, par assimilation, leurs éléments constitutifs (atomes, petites molécules), à croître et à se reproduire.
  • État d’activité caractéristique de tous les organismes animaux et végétaux, unicellulaires ou pluricellulaires, de leur naissance à leur mort.
  • Suite de phénomènes qui font évoluer l’œuf fécondé (zygote) vers l’âge adulte, la reproduction et la mort.

Ainsi, on peut dire qu’un virus est vivant, puisqu’ils vit, se reproduit puis meurt (sous d’autres formes, puisque les virus ne se décomposent pas, ils cristallisent)… De même, les microbes et bactéries n’ont pas de coeur, mais sont bel et bien des êtres vivants bien qu’ils n’aient ni coeurs, ni appareils de reproduction. Et chez nombre d’insectes vivant en colonies (abeilles, fourmis termites …) c’est la reproduction qui pose problème, en effet, la reine et quelques mâles peuvent se reproduire, le reste de la colonie étant asexuée, on parle pourtant bien d’êtres vivants (une fourmi ou une abeille sont indéniablement des êtres vivants). Vous pouvez dans ces quelques exemples mesurer la difficulté de résumer ce qui est vivant de ce qui ne l’est pas, un coeur n’est pas nécessaire à la vie, l’appareil reproductif n’est pas utile à tous. La colonie a cependant des besoins reproductifs, mais pas tous ses individus.

D’ou vient la vie ?

arton449

Tentons plutôt de la définir par ses origines et ses grandes lignes (on gagnera beaucoup de temps pour arriver au même résultat). Selon l’inserm,  ADN, ARN, acides aminés, graisses, huiles, sucres, protéines, vitamines, toxines, oligo-éléments… Ces termes, tout à la fois très familiers et mystérieux, désignent les molécules des organismes vivants. Elles sont les briques élémentaires des systèmes biologiques. Mais peut on retrouver ces molécules ailleurs que sur Terre ? D’un point de vue scientifique, la preuve n’a pas été apportée.

Ce qui est vivant se trouve constitué d’acides aminés, animaux, insectes, plantes, virus, bactéries … Tous disposent d’un adn cet adn est une sorte de code contenant ces acides, leur disposition, leur quantités et leur imbrication,  il existe une grande quantité d’acides aminés dans l’univers, mais seulement une vingtaine d’entre eux sont utilisés dans la synthèse des protéines chez les êtres vivants (22 exactement). Parmi eux, 9 sont indispensables à notre survie bien que notre organisme ne soit pas en mesure de les fabriquer et 6 autres sont nécessaire en apport car insuffisants en proportions fournie par notre organisme, c’est la raison de notre besoin de s’alimenter, afin d’apporter au corps ce complément d’acides aminés.

Ces 22 acides aminés sont la clé véritable de la vie, et bizarrement, ils sont de composition très simple: Parmi eux, 19 acides aminés ne contiennent que quatre éléments chimiques : lecarbone, l’hydrogène, l’oxygène et l’azote ; deux acides aminés contiennent en plus un atome de soufre, et un acide aminé assez rare contient un atome de sélénium. La séquence de ces acides aminés dans les protéines est déterminée par les gènes à travers le code génétique, qui établit une relation entre les codons de trois bases nucléiques et chacun de ces acides aminés.

les 22 acides aminés indispensables à la vie organique.
les 22 acides aminés indispensables à la vie organique.

Chez les espèces vivantes, à l’exception des virus, le fil d’ADN est formé de deux brins complémentaires enroulés en hélice : on parle de structure en double hélice.
Cette double hélice est une macromolécule composée de 150 milliards d’atomes.
Sa structure ressemble aux montants d’une échelle dont les barreaux se forment par la liaison d’éléments spécifiques des nucléotides : les bases azotées.
Microbes, bactéries, virus … Nous les pensons parasites, et inutiles, il faut pourtant se rendre à l’évidence, ils sont nécessaires à notre survie, mais ce n’est pas réciproque . Un être humain porte sur lui en moyenne 3 Kg de bactéries, c’est beaucoup, mais heureusement, la plus grande partie est très utile et leur absence provoquerait bien des dégâts sur notre organisme. De plus nous avons pour habitude de nous considérer comme chacun un être à part entière, hors c’est faux, nous ne somme rien d’autre que la somme de molécules et autres bactérie qui s’activent, naissent et meurent sur et dans notre corps. Nous sommes une colonie géante abritant des milliards d’ouvrières bien différentes selon leur poste, certaines bactéries pourraient même nous faire vivre jusqu’à 140 ans … Et oui, nous ne sommes que des monticules de bactéries et d’acides aminés.

Sur Terre :

Il y a encore quelques années, certains endroits de la Terre étaient considérés comme stériles et impropres à l’apparition de la vie, même à l’état de bactéries. Pourtant, nous avons découvert que c’était totalement faux, les fonds marins dépourvus de lumière, pauvres en oxygène et saturés de sulfures foisonnent de vie en tous genre, des déserts arides, des lacs d’acides, des poches souterraines toxiques, tous sans exceptions recèlent la vie, et pas seulement à l’échelle microscopique. Je vous invite à découvrir ces documentaires bien filmés et superbement expliqués pour comprendre ou et comment ces êtres de l’extrême (extrêmophiles) vivent.

Découvrez les créatures du chaud :

Découvrez les créatures du sel et des acides :

Ailleurs que sur Terre ?

La Lune est un astre stérile irradié et sans atmosphère, il semble a priori que ce soit un astre mort. Il n’est cependant pas exclu d’y trouver au moins des traces élémentaires du vivant puisque son origine commune avec la Terre (impact) est prouvé, un échange à put être fait, mais il y a peu voire pas du tout de chance que des molécules aient survécu au choc, à la chaleur puis à la stérilisation de la Lune par le rayonnement solaire. Par contre, tous les astres de notre système solaire ne sont pas des clones de la Lune, certains sont porteurs de glaces, d’océans, (différents des glaces ou océans terrestres, mais composés des mêmes éléments) ,de volcanisme ou de quantité considérables de gaz différents. Si les acides aminés existent dans ces lieux, alors ont peut sans se tromper penser que la vie est probablement plus éparpillée qu’on peut le croire. Les conditions de vie épouvantables qui règnent sur les planètes et leurs satellites étant finalement favorables à bien des bactéries.

Le carbone étant l’élément principal des acides aminés est bien répandu dans l’univers, il s’est d’ailleurs fabriqué à la naissance de notre étoile, et il est donc fabriqué à chaque fois qu’une étoile nait. Sur Terre, le carbone représentait 50% de l’atmosphère il y a 4,3 milliards d’années, aujourd’hui, il ne s’en trouve plus que 0,03% . Il n’a cependant pas disparu, il s’est éparpillé ailleurs, dans tout ce qui est organique, notre squelette, nos aliments, les plantes, les insectes etc… C’est le sixième élément le plus répandu dans l’univers, après l’hydrogène, l’hélium, l’oxygène, le néon et le nitrogène.

Et natif de notre étoile, on retrouve le carbone en quantité considérable un peu partout dans notre système solaire, et sur la plupart des lunes. Par exemple sur Titan (la plus massive des lunes d’Uranus) on retrouve le carbone dans son atmosphère (Co2) mais aussi dans ses roches carbonées, ainsi que de la glace d’eau et d’ammoniac (banquise épaisse, et possible océan liquide effleurant le noyau … Un enfer pour nous, mais peut être un havre de paix pour d’autres. Europe, la lune de Jupiter est encore plus propice à la vie. Outre du carbone, on y trouve des quantités d’O2 et d’hydrogène très importantes, une forte banquise de plusieurs centaines de Km d’épaisseur et un océan liquide bien plus profond que nos fonds marins. Des êtres anaérobie peuvent (comme autour des fumerolles sous-marine de notre planète) s’y développer et y vivre en harmonie, sans lumière, sans oxygène et dans un environnement chaud, acide et sulfureux.

europe-surface du satelllite
europe-surface du satelllite

On peut aussi se dire que les sous-sols de Mars ou les nuages d’acides sulfurique de Vénus, les gaz ténus de Jupiter ou Neptune peuvent abriter des formes de vie.  Les espoirs de vie sur des satellites naturels qui sont de bons candidats doivent aussi pour être réalistes tenir compte d’autres facteurs tels que les forces gravitationnelles des planètes ou de leur champ magnétiques par exemple. D’autres satellites ne disposant pas d’eau (Io par exemple) pourrait abriter dans ses sulfures des vies bien réelles et dynamiques. La recherche avance peu à peu, mais ces lieux sont loins et difficilement accessibles.

————————————————————————————————————————— 

En trois partie sur Néopodia avec Hervé Cottin, astrochimiste:

l’exobiologie , les possibilités de la vie hors de la Terre:

L’alchimie de la vie (vidéo)

L’apparition de la vie (vidéo)

La vie ailleurs (vidéo) 

—————————————————————————————————————————

Les couloirs du net, ce sont aussi les liens vers les meilleures pages sur le sujet :  

Liens utiles:

Plusieurs tentatives d’explication de ce qu’est la vie (Journal d’un Terrien)

L’Inserm ( les bases du vivant)

Tout savoir sur les acides aminés.

Liste et définition des 22 acides aminés indispensables à la vie

Tout savoir sur le carbone.

Le carbone sous toutes ses formes.

Quantité de carbone sur la Terre .

Qu’est-ce qu’une protéine ?

Origine et distribution de la vie dans l’univers (André Brack)

—————————————————————————————————————————

 Vous aimez cet article ? Partagez-le, réagissez sous cet article ou sur notre page Facebook !

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s