Découverte en Papouasie

le

PORT-MORESBY, mardi 10 juin 2014 (Flash d’Océanie) – Une équipe de scientifique de l’université australienne du Queensland a annoncé le 4 juin 2014 la découverte, lors d’une expédition en Papouasie-Nouvelle-Guinée, d’une espèce de chauve-souris minuscule jusqu’ici réputée disparue.
L’espèce avait été répertoriée au dix-neuvième siècle sous le nom scientifique de « Pharotis imogene », mais aucun spécimen n’avait été recensé depuis 120 ans.

Pharotis imogene
Pharotis imogene

C’est pourtant un spécimen femelle de cette toute petite chauve-souris, caractérisée par la taille disproportionnée de ses oreilles, qui a été retrouvée mi-2012 dans une forêt vierge de la région centrale de l’île principale de Nouvelle-Guinée, ont précisé les scientifiques.
« Nous pensions tout simplement que l’espèce était éteinte », a déclaré Luke Leung, de l’université du Queensland.
Les écosystèmes de Papouasie-Nouvelle-Guinée sont considérés comme recelant des trésors de biodiversité et d’espèces encore inconnues.
Dans cette région, les expéditions scientifiques internationales se succèdent depuis une dizaine d’années à un rythme soutenu.
« Et pourtant, c’est aussi dans cette région que de nombreux habitats naturels sont les plus menacés, notamment du fait de l’agriculture et de l’abattage forestier », a déploré le scientifique, qui en appelle à la mise en place d’une véritable politique de conservation.

Importante expédition française

L’une de ces expéditions internationales, sous le titre générique de « La Planète revisitée », à laquelle ont notamment participé nombre de scientifiques et chercheurs français, a récemment eu pour objectif d’établir un véritable inventaire de la biodiversité dans ces régions.
Fin mai 2014, l’Institut de recherche pour le développement (IRD), le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) et leurs partenaires scientifiques papous ont annoncé un calendrier 2014 particulièrement chargé avec au menu trois campagnes d’exploration de la biodiversité marine en Papouasie-Nouvelle-Guinée, véritable point chaud de la biodiversité mondiale.
La première séquence de cette campagne est la campagne océanographique MADEEP, qui, selon les organisateurs, a eu lieu du 5 avril au 9 mai 2014 à bord de l’Alis, navire océanographique de l’IRD.
MADEEP, qui avait pour objectif l’étude de la diversité marine associée aux grands fonds en mer de Bismarck et des Salomon, est la troisième campagne du programme « Tropical Deep-Sea Benthos » en Papouasie-Nouvelle-Guinée, dans le cadre d’un partenariat entre l’IRD et le MNHN.
« MADEEP s’inscrit dans la continuité de l’expédition Papouasie-Nouvelle-Guinée du programme « La Planète revisitée » et vient de s’achever avec de belles découvertes », annonce l’IRD.
Selon les chercheurs, « les 105 opérations de collectes effectuées laissent présager la découverte de nombreuses nouvelles espèces (…) De nouveaux environnements ont également été découverts et pourront faire l’objet de futurs projets de recherche ».

Dans la foulée de MADEEP, en juin 2014, viendront un atelier et une campagne océanographique consacrés à l’étude du lagon de Kavieng.
Puis, du 11 août au 7 septembre 2014, une campagne océanographique baptisée KAVIENG, devrait explorer à bord de l’Alis les eaux de surface et profondes de cette région, selon les mêmes sources.
« Les chercheurs auront pour objectif d’étudier la biodiversité marine de cette région. Dans les eaux de surface, des spécimens d’algues, de coraux et d’échinodermes seront échantillonnés minutieusement en tenant compte de la variété des habitats précédemment identifiés par images satellites. Cet inventaire sera complété par l’échantillonnage par dragage et chalutage en haute mer », annonce l’IRD.

Ces campagnes devraient aussi faire l’objet d’études et servir de supports à caractère pédagogique, permettant ainsi à des élèves du Pacifique (Nouvelle-Calédonie, Papouasie-Nouvelle-Guinée) de suivre les campagnes scientifiques et de mieux appréhender les enjeux de la préservation de la biodiversité.

La Planète Revisitée : plusieurs épisodes

Les expéditions sous le titre « La Planète Revisitée » ont débuté en 2006, avec comme pour premier terrain de recherches l’île d’Espiritu Santo (Nord Vanuatu).
L’expédition KAEVING s’inscrit dans le cadre du volet Papouasie-Nouvelle-Guinée du programme d’expéditions naturalistes « La Planète Revisitée », porté par le Muséum national d’Histoire naturelle, Pro-Natura International et l’Institut de recherche pour le développement.
« La Planète Revisitée » bénéficie du soutien de la Fondation Albert II de Monaco, de la Fondation Total et de la Stavros Niarchos Foundation.
Le volet Papouasie-Nouvelle-Guinée a reçu le soutien de la Fondation EDF et de l’Entreprise Entrepose.

pad

Pour aller plus loin

Ces campagnes ont été organisées par l’IRD, le Muséum, en partenariat avec l’Université de Papouasie-Nouvelle-Guinée (UPNG), le Nago Island Mariculture and Research Facility (NIRMF), l’Ifremer (campagne MADEEP) et Pro Natura International.

Elles bénéficient du soutien financier de la fondation Total, du Fonds Pacifique, du Labex BCDiv, du CNRS (INEE) et du projet ANR/NSC France Taiwan (TF-DeepEvo).

Papouasie-Nouvelle-Guinée : les chercheurs de l’IRD et du MNHN poursuivent l’inventaire de la biodiversité marine (pdf, 178 Ko)
http://nouvelle-caledonie.ird.fr/content/download/83815/641569/version/1/file/CP_campagnes_PNG_MNHN_IRD_final.pdf

Thématique : Biodiversité marine et halieutique, Formation, Partenariat
http://nouvelle-caledonie.ird.fr/toute-l-actualite/actualites/(thematique)/4789/(nom_thematique)/Biodiversité+marine+et+halieutiqueé+marine+et+halieutique

Découvrez le journal de bord de la campagne MADEEP

Suivez l’atelier et la campagne KAVIENG sur
http://www.ird.fr/toute-l-actualite/science-en-direct/

et sur
http://www.laplaneterevisitee.org/fr/111/le_journal_de_bord

Unité(s) de recherche
227 – Biocomplexité des écosystèmes coralliens de l’Indo-Pacifique – (CoRéUs 2)

En savoir plus
http://nouvelle-caledonie.ird.fr/l-ird-dans-le-pacifique-sud/unites-de-recherche/227-biocomplexite-des-ecosystemes-coralliens-de-l-indo-pacifique

[SOURCE : TAHITI]

Et comme j’aime y ajouter mon grain de sel, je terminerais avec un série de belles photos de la Papouasie trouvées sur Google, à protéger sans modération !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Vous souhaitez réagir à cet article ? Ça tombe bien, vous pouvez le Faire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s